Doorzoek volledige site
02 september 2015 | PHILIPPE SELKE

Gembloux va inaugurer son nouvel hôtel de ville... en cuivre (AM Syntaxe-Demogo-BEL)

Illustratie | Syntaxe
Illustratie | Syntaxe
Illustratie | Syntaxe
Illustratie | Syntaxe
Illustratie | Syntaxe
Illustratie | Syntaxe

Avec plusieurs semaines d'avance sur le planning, la Ville de Gembloux compte bien profiter des Fêtes de Wallonie pour inaugurer son nouvel hôtel de ville, dont les plaques de cuivre qui habillent les façades brillent de mille feux. Pour un temps seulement, car le cuivre va se patiner, perdre de sa brillance et prendre un couleur plus foncée proche de celle de la brique. Il s'agit d'une création de l'association momentanée entre les bureaux Syntaxe (Haut-Ittre), Demogo (Italie) et le bureau d'études Lemaire.

La construction d’un nouvel hôtel de ville est un défi car il représente l’image de la ville. Il fallait donc une démarche urbanistique et architecturale qui s’appuie principalement sur la valeur symbolique de ce lieu charnière se situant en plein centre de Gembloux. Bâtiment emblématique, repère urbain, l'immeuble se devait d'être fonctionnel et en évolution, profitant d'une approche énergétique performante, d'espaces adaptés aux PMR et favorisant surtout le bien-être au travail. 

 

À l’échelle de la ville

Tout en refermant l’îlot composé par les bâtiments de la place de l’Hôtel de Ville, la Grand’Rue et la rue du Huit Mai, le projet redéfinit le parc d’Epinal en tant qu’espace urbain et dégage à travers des percées visuelles, des points de vue symboliques sur le beffroi et l’église décanale. Ces percées sont réalisées grâce à 2 atriums entièrement vitrés qui relient 3 blocs distincts, légèrement décalés les uns par rapport aux autres. Limités en hauteur, ils n'écrasent aucunement le château du Bailli.

 

Cubes cuivrés

L’originalité du concept tout en gardant l’aspect simple du cube est son plus grand atout. Ces volumes monolithiques abritent toutes les fonctions inhérentes à un hôtel de ville et sont vêtus aussi bien en façade qu’en toiture d’un revêtement en cuivre. Il s'agirait là d'une première belge pour un bâtiment public. Les autorités communales s'étaient d'ailleurs rendues aux Pays-Bas pour se rassurer quant à l'aspect de ce bardage particulier. Le résultat les satisfait pleinement : une touche contemporaine qui contraste avec les façades alentours sans jamais jurer.

 

Techniques

Le souci d’utilisation rationnelle de l’énergie est une des bases de l’approche énergétique du projet. Cela se reflète par l’utilisation de panneaux photovoltaïques, de vitrages et châssis haute performance, d'une ventilation double-flux, d'une récupération des eaux et de free-cooling.