Doorzoek volledige site
29 september 2015 | PHILIPPE SELKE

A Liège, la Tour des Finances a été officiellement inaugurée (Jaspers-Eyers et BAG)

Illustratie | Régie des Bâtiments
Illustratie | Régie des Bâtiments
Illustratie | Régie des Bâtiments
Illustratie | Régie des Bâtiments
Illustratie | Régie des Bâtiments
Illustratie | Régie des Bâtiments
Illustratie | Régie des Bâtiments
Illustratie | Régie des Bâtiments
Illustratie | Régie des Bâtiments

Dans le cadre du plan Coperfin 2.0 et du plan d’infrastructure 2015, le Service Public Fédéral (SPF) Finances souhaitait rassembler les services de Liège et de sa périphérie, éparpillés dans 17 bâtiments, au sein d’un même immeuble. Les agents du SPF Finances ont intégré la nouvelle tour, conçue par les bureaux Jaspers-Eyers architects en Greisch, entre janvier et juillet 2015, tandis que ceux de la Régie des Bâtiments s’y installeront fin 2015. Au total, ce seront 1100 agents qui y travailleront. L'inauguration officielle a eu lieu ce lundi 28 septembre 2015.

Parti architectural

Le choix s’est porté sur le concept d’un immeuble de 28 niveaux (rez+27) dont les deux derniers sont réservés à la technique. L’édifice mesure 118 mètres de haut (136 si l’on compte le mât) avec une superficie brute totale (y compris sous-sols) de 52.946 m2.

Un bâtiment bas, adjacent à la tour, ainsi que les étages inférieurs (de 0 à +3) accueillent les locaux communs et/ou à fonctions spécifiques tels qu’un restaurant de 250 places ou des salles de formation et de réunion.

À partir du 4e étage, la tour est réservée aux bureaux. Le projet est étudié fin de permettre une flexibilité maximale dans l’organisation et une répartition optimale des locaux : modularité, faux planchers et cloisons amovibles.

Le mobilier, moderne et fonctionnel, permet d’optimiser l’espace grâce notamment aux rayonnages mobiles. Une kitchenette et une petite cafétéria sont aménagées à chaque étage.

Les aménagements extérieurs, aux abords directs de l’édifice sont principalement constitués de matériaux naturels et ont été choisis en concertation avec la Ville de Liège.

La tour est construite sur le parking des anciens bureaux des Finances qui sont restés opérationnels pendant les travaux. Un nouveau parking de 325 places est aménagé en sous-sol (3 niveaux) pour le personnel, dont 35 places sont destinées aux véhicules de service. Des emplacements sont également réservés pour le stationnement d’une cinquantaine de vélos.

Le site est facile d’accès tant par la route que par les transports en commun (train, bus, ainsi que le futur tram pour lequel un arrêt est prévu au pied de la tour). Le bâtiment est également accessible aux personnes à mobilité réduite.

 

Construction durable

La tour a une valeur de consommation énergétique extrêmement performante qui la classe dans la catégorie B sur une échelle qui va de A (très économe) à G (très énergivore), soit 35 kg de Co2 par m² et par an. Le bâtiment a été construit dans une logique environnementale aussi bien dans les aspects techniques inhérents au bâtiment que dans la gestion différenciée des déchets.

Grâce à une panoplie de techniques (chaudière haut rendement, panneaux photovoltaïques, éclairage intelligent avec sondes de luminosité et détecteurs de présence, triple vitrage, ...), l’immeuble est 36% moins énergivore qu’un bâtiment de géométrie similaire équipé d’installations standard.

 

Quartier des Guillemins

La tour des Finances s’inscrit dans la dynamique de reconversion du quartier des Guillemins et est appelée à devenir un symbole de renouveau, propice à la création d’activités. Elle renforce le nouvel axe urbain destiné à assurer la liaison entre la gare des Guillemins, l’esplanade, le parc de la Boverie et la Médiacité.

Les anciennes implantations libérées seront mises en vente, pour celles appartenant à l’état, tandis que les contrats de bail ont été résiliés.

Quant aux anciens bâtiments situés rue Paradis, avenue Blonden et rue de Fragnée, ils seront remplacés par de nouveaux immeubles de volumétrie plus basse, à destination d’habitat, de commerces et de bureaux.