Doorzoek volledige site
30 november 2015 | PHILIPPE SELKE

Autoportrait : Christian Bayet

Christian Bayet
Projet Klipveld Illustratie | Ariade Architectes
Projet Impasse de la Pie Illustratie | Ariade Architectes
Auvent sur la place Rogier Illustratie | xdga
Richard Meier
Musée juif de Berlin, par Daniel Libeskind
Vincent Szpirer (R2D2)
Millenium, par Stieg Larsson

Le bureau ARIADE Bruxelles a été créé en 1995. Aujourd’hui, sous le nom de ARIADE Architectes sprl, il est toujours dirigé par l’architecte Christian Bayet. Depuis janvier 2015, ce dernier est Vice-Président du Conseil de l'Ordre de Bruxelles Capitale et du Brabant wallon (BCBW). Sa compétence ultra pointue de la méthode PEB a permis à l'Ordre de réaliser les enjeux et de prendre des actions pour faire pression pour qu'une période transitoire plus large soit accordée tant que la méthode n'était pas au point. Pour Architectura, Christian Bayet a accepté de jouer le jeu de l'autoportrait.

Sa vision de l’architecture

 

Parmi les projets que vous avez réalisés, quels sont ceux qui vous procurent le plus de fierté, et pourquoi ?

Il y a le projet Klipveld en premier car, malgré sa petite taille et outre la réalisation d’une façade harmonieuse et intégrée, ce projet a été l’aboutissement de toute ma démarche de recherche depuis plusieurs années dans les domaines de la performance énergétique et la durabilité. Il est la démonstration qu’il est possible de faire des immeubles à énergie positive à Bruxelles (premier certificat PEB A++ délivré par l’IBGE), éco-construit, rentable pour un promoteur, et dont le style d’architecture ne fait pas de compromis tant sur l’esthétique que sur les ouvertures de lumière. Ce projet démontre que tous les mythes sur les maisons passives sont faux. Il m’a ouvert les portes sur tous les dossiers que je traite actuellement en matière de rénovation énergétiques ou de constructions d’immeubles passifs.

Une autre réalisation que j’aime également mettre en avant est la rénovation du site de l’impasse de la Pie à Bruxelles. Quasi invisible depuis la rue de Flandre, nous avons réhabilité une ancienne impasse enclavée entre une école et des entrepôts industriels désaffectés, que nous avons transformés en lofts et appartements de standing. J’y suis d’ailleurs retourné il y a peu, invité par l’un des habitants qui ne voudrait le quitter pour rien au monde. Cet endroit au style contemporain est plein de charme. Un havre de paix au cœur de la vielle ville. Lorsque je me remémore la mise en œuvre de ce projet, que j’ai porté depuis les premiers contacts avec le propriétaire des entrepôts, la présentation d’un promoteur qui a accepté de se lancer dans l’aventure, les difficultés avec l’urbanisme de la ville de Bruxelles, l’entrepreneur, le mauvais sol, et j’en passe,… Aujourd’hui tout cela est oublié. Seul subsiste la satisfaction de la qualité du lieu.

 

Pour quel projet en cours ou en préparation avez-vous des attentes élevées ?

Nous travaillons actuellement sur la rénovation énergétique d’une cité de logements sociaux à Saint-Ghislain qui comprend 4 tours de 12 étages, des immeubles bas et un gros bloc de logements de plus de 80m de long sur 9 étages. Tout le site est actuellement un peu sinistre, de par une uniformité de bardage amianté couleur gris ciment. Nous tentons d’apporter une architecture plus diversifiée et plus joyeuse à ces immeubles, s’inscrivant dans le cadre des travaux d’isolation et de rénovation du site. Nous intégrons également nos démarches durables et sommes ravi de voir que le maître de l’Ouvrage nous suit. Nous espérons pouvoir aboutir à toutes nos ambitions.

 

Quel projet d’un autre architecte belge est selon vous un coup dans le mille ?

Xaveer de Geyter fait un travail remarquable en général : sa tour située le long du Ring au niveau du Ceria, la Kitchen Tower ou la couverture de la place Rogier par ce disque de verre me semble pertinente malgré le côté osé.  

 

Quels architectes étrangers sont pour vous une grande source d’inspiration ?

Richard Meier a été et restera un grand maître pour moi au côté de Jean Nouvel, pour qui j’ai travaillé. Il a une capacité à scénographier l’espace qui est toujours bluffante. Encore aujourd’hui, certains conseils qu’il a prodigués à notre équipe de projet résonnent dans mon oreille lorsque je conçois ma propre architecture.

 

Quels projets récents construits à l’étranger considérez-vous comme particulièrement réussis ?

J’ai visité il y a peu le musée juif à Berlin, fait par Libeskind et j’ai été extrêmement séduit. Au côté architectural parfaitement maîtrisé s’est mêlé le malaise physique recherché.

 

Quel jeune architecte belge vous impressionne le plus pour le moment ?

J’ai beaucoup de respect pour des architectes comme Sebastien Moreno-Vacca (A2M) ou Vincent Szpirer (R2D2) qui, par leur inspiration et leur force de persuasion, parviennent à faire émerger une nouvelle dimension à l’art de bâtir.

 

Quels aspects du métier d’architecte trouvez-vous passionnants ? Inciteriez-vous vos enfants à vous suivre dans cette voie ?

J’aime cette alchimie entre connaissances techniques variées, la mise en application et la possibilité de laisser sa marque indélébile si l’ouvrage est réussi. Par contre, notre métier devient le métier le plus chargé en responsabilités. L’architecte devient responsable de tout. Je ne souhaite à personne d’endosser ce type de charge, dans un monde devenu sans tolérance. A l’Ordre des Architectes, j’œuvre pour que progressivement ces responsabilités soient allégées… Sans quoi plus personne n’osera faire ce métier, à moins que le coût des polices d’assurance dépasse la valeur des honoraires !

 

Quelle rencontre fut décisive pour votre épanouissement en tant qu’architecte ?

Au début de ma carrière, j’ai fait la rencontre d’un petit promoteur qui rénovait des maisons bruxelloises avec des équipes de Polonais. Il m’a fait confiance malgré ma jeunesse et ensemble, nous nous sommes chacun développés. Il fait aujourd’hui des projets bien plus ambitieux et je travaille toujours pour lui.

 

Vous reconnaissez-vous encore dans le jeune étudiant ambitieux que vous avez été ? Rêve et réalité se sont-ils rejoints ?

Bien entendu, l’esprit ne vieillit pas comme le corps. J’ai travaillé dans des bureaux d’architectes avant même de m’inscrire comme étudiant en architecture. C’est donc en connaissance de métier que je me suis lancé dans cette voie. Certains rêves sont devenus réalité mais la réalité du quotidien est bien moins rose qu’espérée : la dégradation des conditions financières, l’évolution exponentielle des règlements,…

 

 

Un peu de tout

 

Quel autre métier auriez-vous voulu exercer ?

La médecine m’aurait passionné, la chirurgie en particulier mais je suis trop sensible.

 

Où avez-vous suivi votre formation en architecture ?

À Bruxelles (St Luc)

 

Chez qui avez-vous été stagiaire ?

Chez Jean Nouvel à Paris, ensuite chez l’architecte Said J. Bitar à Beyrouth, Thierry Huau à Paris (Paysagiste et urbaniste) et l’architecte Michel Marijnissen à Bruxelles

 

Quel était le titre de votre travail de fin d’études ?

C’est un souvenir que j’ai préféré effacer de ma mémoire. Cela parlait de théorie d’architecture.

 

Votre livre d’architecture favori

Les livres traitant de la construction bois aux éditions Eyrolles

 

Votre livre favori (hors architecture)

Millenium, de Stieg Larsson                              

 

Votre film préféré

Matrix

 

Votre programme tv préféré

Les séries sur Netflix comme Orphan Black ou Fall

 

Votre musique favorite

Pure FM propose un bon panel de ce qui me plaît.

 

Que faites-vous volontiers dans vos temps libres (si vous en avez) ?

Passer un weekend à la côte, faire de la voile

 

La ville belge que vous préférez

Bruxelles me convient parfaitement.

 

La ville européenne que vous préférez

Barcelone

 

Dans quel pays auriez-vous voulu naître et grandir ?

Le Costa Rica, où j’ai eu le plaisir d’y séjourner

 

Etes–vous sportif, actif ou passif ? Quel sport ?

Golf et natation – Voile l’été et Ski l’hiver

 

Votre site d’architecture favori ?

Celui de la PMP bien évidemment

 

D’autres sites web que vous appréciez particulièrement ?

La page facebook d’Architizer.