Doorzoek volledige site
16 september 2016 | PHILIPPE SELKE

Une nouvelle extension pour le Musée Horta

Illustratie | Reporters
Illustratie | Reporters
Illustratie | Reporters
Illustratie | Reporters
Illustratie | Reporters
Illustratie | Reporters
Illustratie | Reporters
Illustratie | Reporters
Illustratie | Reporters

Avec l’objectif d’optimiser l’accueil et le fonctionnement du musée mais aussi de créer un meilleur environnement pour la conservation et la consultation des archives de Victor Horta, Beliris a rénové la Maison Hilst, voisine du Musée Horta. Tout en proposant une intervention contemporaine, Ozon architecture a tiré parti du bâti existant, construit en 1900 par l’architecte Jules Brunfaut. Dans l’esprit de Victor Horta, le choix des matériaux et leur mise en valeur a occupé une position centrale dans le projet.

 

L’extension accueillera prochainement l’accueil et l’administration du musée et libérera l’atelier des dessinateurs, l’escalier de service, les locaux du personnel et la cuisine du Musée Horta. Avec l’ouverture de ces nouvelles pièces au public, c’est tout le parcours muséal qui sera redessiné.

 

Bienvenue dans la Maison Hilst

La Maison Hilst, un bâtiment construit par l’architecte Jules Brunfaut, un contemporain de Victor Horta, jouxte le Musée Horta. Cette maison a été rénovée en profondeur de 2014 à 2016, pour faire office d’extension du musée.

Ozon architecture s’est attaché à souligner les contrastes entre les deux bâtiments : l’un est une maison de maître classique, typiquement bruxelloise, l’autre un exemple scolaire de l’Art nouveau. La façade avant de l’immeuble annexe a été restaurée en raison de sa valeur patrimoniale, mais également pour accentuer le contraste architectural du style « éclectique ». La façade arrière, qui a subi des transformations successives, a été uniformisée à l’aide d’un bardage en acier galvanisé perforé, à l’instar des détails de la corniche du bâtiment de Victor Horta. Une tôle horizontale sur laquelle glissent les volets du bardage vient souligner l’articulation entre la corniche et la façade d’origine de Jules Brunfaut.

 

Une promenade à travers la nouvelle extension

L’entrée du Musée Horta se fera dorénavant via la Maison Hilst, située rue Américaine 27. La vaste réception comprend trois zones : le hall d’accueil et le vestiaire, les caisses et une librairie. Le jardin est également ouvert aux visiteurs, qui jouissent d’une belle vue sur la Maison Horta, depuis la terrasse au fond du jardin.
L’escalier s’est inspiré de la cage d’escalier de la Maison Horta et a été conçu comme une promenade avec des vues entre les niveaux. L’ascenseur actuel a été remplacé pour rendre le musée accessible aux personnes à mobilité réduite.
Le premier étage sera utilisé pour une exposition temporaire contemporaine, qui changera tous les six mois, et pour une exposition semi-permanente sur l’oeuvre de Victor Horta. Grâce à ses grandes baies vitrées et à l’ouverture des trois pièces en enfilade, cet espace bénéficie d’une lumière abondante. Son revêtement sobre et moderne fait de cet espace un canevas nu, mettant les expositions en valeur.
Le deuxième étage abrite le local d’archives, où les chercheurs peuvent consulter les plans d’Horta et des revues de l’époque dans une salle de réunion ouverte. Cette salle est orientée au Nord afin d’avoir une lumière diffuse et d’éviter les rayons directs du soleil sur les documents d’archives. Les archives précieuses (documents iconographiques, manuscrits, coupures de presse, publications, photothèque, dessins et autres documentations) seront conservées au centre de cet étage. Le bureau de la conservatrice est situé du côté du jardin, en lien direct avec les archives et la salle de réunion et d’accueil des chercheurs.
Le troisième étage abrite un centre de recherche comprenant ± 7.000 livres en rapport direct ou indirect avec les mouvements d’Art Nouveau en Europe et dans le monde.

 

Reconversion durable

Le projet de reconversion mise également sur la durabilité tant dans les économies d’énergie que dans le choix des matériaux. Un audit énergétique a permis de faire les meilleurs choix. Des équipements peu énergivores ont été combinés à une isolation : intérieure pour les façades à valeur patrimoniale et extérieure pour la façade de l’annexe arrière aux troisième et quatrième étages. L’apport de lumière naturelle a été maximisé par de grandes baies et l’ouverture des pièces. Ceci rend les espaces non seulement plus agréables mais réduit aussi la consommation électrique pour l’éclairage.

GERELATEERDE DOSSIERS