Doorzoek volledige site
22 november 2016 | MICHEL VAN DEN BOSCH

Portrait d'architecte : Frederik Jacobs (CONIX RDBM Architects)

De gauche à droite : Jorden Goossenaerts - Christine Conix - Frederik Jacobs Illustratie | Wim Kempenaers
Oosteroever (Ostende) Illustratie | Conix RDBM Architects
O'Sea (Ostende) Illustratie | Conix RDBM Architects
Oxygen Office (Bruxelles) Illustratie | Conix RDBM Architects

Les architectes Christine Conix, Jorden Goossenaerts et Frederik Jacobs sont les fondateurs de CONIX RDBM Architects. Une équipe pluridisciplinaire de 65 personnes travaille par-delà les frontières depuis les implantations d’Anvers, Bruxelles, Rotterdam et Terneuzen. Frederik Jacobs a mis son âme à nu pour Belgian Building Magazine, dont le premier numéro de la nouvelle formule vient de paraître.

 

De quel projet réalisé êtes-vous le plus fier ?

« Nous sommes fiers de tout ce que nous faisons. Le projet résidentiel Oosteroever à Ostende vaut cependant la peine d’être mentionné. Nous avons développé un master plan pour ce projet de 1200 appartements. La tour devait être une icône inaugurant le développement du site. Par ailleurs, des projets plus modestes nous apportent autant de fierté. Je pense à la maison de repos et de soins Keyhof à Huldenberg, construite contre un couvent et qui est véritablement reprogrammable dans le temps. Le bâtiment se trouve là comme s’il y avait toujours été. »

 

Pour quel projet en cours avez-vous des attentes élevées ?

« Le projet O’Sea nous a menés à nouveau à Ostende. Nous y avons eu la chance de dessiner un nouveau master plan pour le développement résidentiel sur le site du mediacenter. L’espace public a été le départ de notre exercice urbanistique. Le master plan offre la possibilité de s’adapter au contexte changeant dans les années à venir. »

 

Quel projet d’un architecte belge suscite votre admiration ?

« Le projet Kanaal à Wijnegem par Axel Vervoordt. Stéphane Beel, Coussee Goris, Bogdan Van Broeck, Michel Desvigne et Jens Aerts y ont redéveloppé un ancien site.  Il s’agit d’une combinaison entre architecture contemporaine et vision sur le patrimoine industriel. C’est incroyable comme ils sont parvenus à créer un caractère, une ambiance, une âme. »

 

Quels projets étrangers sont pour vous sources d’inspiration ?

« Les projets qui m’inspirent personnellement sont ceux de l’architecte suisse Peter Zumthor. Comme les Thermes à Vals et le Künsthaus à Bregenz. La création d’une ambiance et le travail sur les détails sont impressionnants. Je suis aussi fan de David Chipperfield. Je pense par exemple au bâtiment sur le site Novartis à Bâle. Nous en puisons certainement de l’inspiration mais nous travaillons d’une toute autre manière. Le travail en équipe est important. Nos collaborateurs ont chacun leur personnalité propre, leur créativité et leurs émotions. On ne peut jamais savoir à l’avance dans quelle direction un projet va évoluer. Zumthor et Chipperfield travaillent aussi avec une équipe, mais c’est dans leur cas plutôt le ‘maestro et sa suite’. »

 

Poursuivez la lecture de cet article sur le site de Belgian Building Magazine.