Doorzoek volledige site
23 november 2016 | PHILIPPE SELKE

Installés dans leur nouvelle caserne, les pompiers de Charleroi sont choyés

Illustratie | Simon Schmitt - www.globalview.be
Au dernier étage, une piste d’athlétisme extérieure fail le tour du bâtiment et proposant des vues spectaculaires sur la région. Illustratie | Ghislain André
La tour d'exercices est entourée d’une zone hydrocarbonée orientée au nord permettant à des camions de tourner aisément autour de la tour et de simuler des incendies. Illustratie | Quentin Olbrechts
L’éclairage du grand hall est réalisé par les 48 portes translucides de 6 m de haut tout le long de la façade courbe, créant une lumière douce et uniforme, ainsi que par le puits de lumière faisant face au retour des interventions. Illustratie | Quentin Olbrechts
Un puits de lumière carré de 13 m de côté se situe juste à côté du noyau de circulation verticale et de l’espace d’accueil-musée. Il guide tout naturellement les utilisateurs vers cet endroit. Illustratie | Marie-Françoise Plissart
Au niveau 3, l’ensemble des locaux sont éclairés par des ouvertures en façade extérieure ainsi que par 7 patios orientés nord-sud, en plus du puits de lumière central.  Illustratie | Marie-Françoise Plissart
Aucune colonne ne prend place entre la voie de circulation et les places de parking, ce qui permet d’éviter de nombreux accidents potentiels et de proposer une grande flexibilité dans cet espace annulaire. Illustratie | Marie-Françoise Plissart
Illustratie | Quentin Olbrechts

Inaugurée le 28 octobre dernier, la nouvelle caserne des pompiers de Charleroi à Marcinelle est comme un OVNI posé par Philippe Samyn and Partners entre terril et autoroute. La qualité des installations va susciter des vocations à Charleroi et faire des jaloux dans les autres casernes du pays. Tenant compte des spécificités du site, le projet présente une architecture simple, contemporaine, compacte et fonctionnelle (flux des personnes et des véhicules) tout en proposant une forme iconique reconnaissable et repérable, compatible avec le caractère résolument tertiaire de l’environnement.

 

Implantation

L’accès rapide à l’autoroute toute proche constitue une donnée essentielle de l’implantation de la caserne.  Il est donc crucial que la logique du choix de ce site soit renforcée par des déplacements rapides et sûrs des véhicules et des personnes en cas d’alerte.  Tout est donc mis en œuvre afin de réduire le temps de réponse au sein de la caserne. L'implantation du bâtiment est le résultat  d'une étude visant à combiner les réponses aux contraintes données par le site : grande dénivellation, voisinage, voies d’accès, faible portance du sol, orientation des vents, orientation solaire, etc.

 

Cylindre d’environ 90 m de diamètre sur 5 niveaux

La forme ronde du plan découle directement du tracé des flux des véhicules d’intervention.  En effet, deux voies de circulation sont prévues : l'une, interne, pour les retours d’intervention et l'autre, externe, pour les départs d’intervention.  Pour éviter tout croisement entre ces deux flux et faire en sorte qu'aucune manœuvre ne soit effectuée tant à l’intérieur qu’à l’extérieur du grand hall, la forme ronde s'impose d'elle-même.  Toutes les fonctions viennent se loger dans ce cylindre d’environ 90 m de diamètre et de 5 niveaux de haut.  La très haute compacité de ce volume réduit donc les surfaces extérieures exposées et limite les pertes énergétiques.  Il est en effet essentiel, avant de mettre en place des systèmes de production d’énergies renouvelables, d’économiser l’énergie à la source en limitant les pertes et en maximisant les gains gratuits découlant de l’architecture et de son implantation. 

Les 5 niveaux se répartissent comme suit :

  • Niveau 0 – entrée : parkings, locaux techniques, zones de stockage, locaux pour les unités spécialisées.  De plus, on y retrouve un parcours masque et l’accès à la tour d’exercice.  
  • Niveau 1 – intervention : grand hall abritant le garage des véhicules et bande de circulation interne.  Un compartiment séparé abrite les ambulances sous température constante, tandis qu’un autre compartiment est occupé par un car-wash. Le reste du niveau, inscrit à l'intérieur de la couronne périphérique, est composé de l’atelier mécanique, des vestiaires d’intervention et des locaux de stockage et d’entretien des équipements et des camions (masques, bonbonnes, tuyaux, etc.).  Un cheminement logique relie les éléments sales, proches du retour d’intervention, et les éléments propres, du côté des camions de première intervention. 

  • Niveau 2 – vestiaires : En mezzanine du grand hall et de l’atelier, cet étage de petite superficie comprend les vestiaires privés, les locaux spécifiques aux ambulanciers, ainsi que quelques bureaux, prenant de la lumière sur le puits de lumière central. 

  • Niveau 3 – vie et administration :  bureaux, accueil général, locaux de vie des pompiers (local télévision, hall sportif, salle de formation, chambres…). Le Centre de Traitement d’Alertes, proche des chambres et des bureaux, occupe un espace offrant une vue panoramique sur la voie d’intervention. 

  • Niveau 4 – jardin et restaurant : Ce dernier étage propose un restaurant avec vue panoramique sur Charleroi ainsi qu’un jardin et un potager d’une centaine de m² en toiture. Cet étage comporte aussi l’accès aux gradins du hall sportif et une piste d’athlétisme extérieure faisant le tour du bâtiment et proposant des vues spectaculaires sur la région.

  • Niveau 5 – toiture et locaux techniques : La toiture du restaurant est équipée de panneaux photovoltaïques et thermiques produisant une partie de l'électricité et de l'eau chaude nécessaires au bon fonctionnement de la caserne.