Doorzoek volledige site
06 april 2017 | PHILIPPE SELKE

Le site des Casernes à Namur : enfin le début du chantier ?

Vue aérienne du site en 2016 Illustratie | Pavillon de l’Aménagement urbain de Namur
Illustratie | Atelier d’Architecture de Genval
Illustratie | Atelier d’Architecture de Genval
Illustratie | Atelier d’Architecture de Genval
Illustratie | Atelier d’Architecture de Genval
Implantation du Palais de Justice Illustratie | Atelier d’Architecture de Genval
Futur parc public Illustratie | Skope
Boulevard Cauchy Illustratie | Skope

Fin 2016, les travaux de démolition des bâtiments existant sur le site des Casernes ont commencé. Le matériel utile (radiateurs, planchers, châssis, portes) a été récupéré. Le 31 janvier 2017, c'est la porte historique sise sur le site qui a été complètement démontée. Les pierres ont été numérotées et sont stockées dans l’attente d’une nouvelle affectation de la porte. Ces travaux doivent permettre de faire place nette avant la construction du nouveau palais de justice, conçu par l'Atelier d’Architecture de Genval en association avec le CERAU et AUPa pour le compte de la Régie des Bâtiments.

 

 

Actuellement, les juridictions namuroises sont hébergées dans différents immeubles. Ces bâtiments ne répondent plus aux normes en vigueur, ce qui ne permet pas le fonctionnement optimal de ces juridictions. L’espace disponible est également insuffisant. Pour pallier ces problèmes, le gouvernement fédéral a décidé de construire un nouveau palais de justice qui répondra aussi aux nouvelles normes d’occupation des bâtiments publics fédéraux.

Les futurs occupants du palais de justice seront la cour d’assises, le tribunal de première instance, le parquet du procureur du Roi, le parquet de la jeunesse, le parquet de police, le tribunal et la cour de travail, l’auditorat de travail, le tribunal de commerce, la justice de paix, le barreau et le corps de sécurité des prisons. Le volet pénal de la division de Dinant de l’arrondissement judiciaire de Namur sera également intégré. 

Le nouveau palais de justice aura une surface nette d’environ 16 000 m². On l'attend pour 2020.

 

Un nouveau quartier aux Casernes

Outre le nouveau palais de Justice, il est prévu que le site des anciennes casernes accueille également  un parc public de pleine terre, une centaine de logements, quelques services et un parking souterrain. Le programme prévisionnel est le suivant : 

  • un parc de 3.500 m²  ;
  • un bâtiment remarquable de 500 m² de plancher (le corps de garde) ;
  • une bibliothèque de 2.000 m² ;
  • un espace HoReCa de 300 m² attenant à la bibliothèque et en lien direct avec le parc ;
  • 600 à 800 m² de rez commerciaux ;
  • environ 1.500 m² de bureaux ;
  • 120 à 140 logements ;
  • un parking de 200 à 400 places.

On retiendra notamment que le Cahier des charges pour ce grand projet sera publié dans les prochaines semaines et devrait donner une place à la construction bois. C'est du moins ce qu'a affirmé Stéphanie Scailquin, échevine namuroise de l'Urbanisme, lors des récentes Rencontres de la filière Bois qui se sont tenues à l'occasion du Salon Bois & Habitat.

 

Réhabiliter tout un quartier

A terme, l’ensemble du quartier des Casernes, dont le tissu urbain avait été malmené par la construction des trois tours des Finances, sera réhabilité par un parc et un nouvel îlot d’un gabarit mieux adapté au centre urbain. Il est à noter que l’ancien Grand Manège et le reste de l’ilôt Rogier feront également l’objet d’une réhabilitation qualitative. Ensemble, ces projets des ilots Rogier et Casernes visent donc à requalifier un quartier jadis marqué par l’histoire militaire. Aujourd’hui peu attrayant, sa rénovation permettra d’y implanter des fonctions culturelles intéressantes, de nouveaux services et commerces, des logements,…à proximité immédiate des transports en communs, de l’axe commerçant Fer-Ange et des écoles. L’aspect patrimonial ne sera pas oublié avec la préservation du Grand Manège et de l’ancien corps de garde de la Caserne Léopold.