Doorzoek volledige site
31 mei 2017 | PHILIPPE SELKE

Ecole buissonnière, quand rural rime avec architectural

Illustratie | Marcel Van Coile
Illustratie | Marcel Van Coile
Illustratie | Marcel Van Coile
Illustratie | Marcel Van Coile
Illustratie | Marcel Van Coile
Illustratie | Marcel Van Coile
Illustratie | Marcel Van Coile
Illustratie | Marcel Van Coile
Illustratie | Marcel Van Coile

Lundi 9 janvier 2017 : c’est sous la neige que les 77 élèves de l’école fondamentale du village de Les Fossés (commune de Léglise) ont intégré leur toute nouvelle école, en pleins champs. Conçue dans les moindres détails par HP Architecture, l’élégant bâtiment au bardage en ardoises en fibres-ciment et cèdre offre à ses utilisateurs une belle qualité de vie grâce à ses espaces lumineux et aux vues panoramiques sur la campagne environnante.

 

Depuis l’école, un coup d’œil vers le village suffit pour constater que la commune connaît une très forte expansion démographique. Les nouvelles maisons sont légion et l’espace encore libre entre le village et l’école est à lotir. Dans 5 ou 10 ans, il sera bâti, créant un nouveau quartier aux abords de l’école, qui fonctionne comme un véritable pôle d’attraction.

Attractive, l’école l’est assurément. Une des particularités du site est que l’on se trouve au milieu de zones agricoles. Une école dans un tel contexte rural représentait pour les architectes une chance de proposer une qualité de vie scolaire extraordinaire. Le nouveau complexe scolaire se compose d’un volume principal entièrement recouvert d’ardoises en fibres-ciment Eternit, regroupant au rez-de-chaussée le réfectoire, l’espace d’accueil extrascolaire, les locaux administratifs et techniques et à l’étage les classes primaires, ainsi que d’un volume secondaire sur un seul niveau, en bardage cèdre, dédié aux classes maternelles.

 

Les bons raccords font les bons amis

Dès l’approche de l’école en venant du village, on est frappé par le bardage anthracite identifiant le volume principal et le contraste qu’il forme avec des panneaux de couleur jaune placés à des endroits stratégiques. David Hotua, l’un des deux associés chez HP Architecture : « Ce contraste entre deux produits Eternit rend les choses intéressantes. Dans le cahier des charges, un autre produit était prévu pour les éléments apportant une touche de couleur. Mais nous sommes passés finalement à Eternit, car nous voulions avoir quelque chose de cohérent. D’autre part, nous tenions beaucoup à un système de fixation invisible. Le seul endroit où les panneaux sont vissés, c’est sur la partie haute du porte-à-faux, pour une question de sécurité. » 

Ces grands panneaux ont permis aux architectes de réaliser un beau calepinage qui marque l’entrée de l’espace extrascolaire, tandis que le décrochement ainsi balisé ouvre la vue sur l’horizon. Les panneaux jaunes ne sont pas disposés par hasard. On ne les retrouve que là où le bardage est susceptible d’être en contact avec les enfants. Leur plus grande résistance par rapport aux ardoises leur permet en effet de résister à d’éventuels coups de pied et autres impacts de ballon. On retrouve les ardoises en fibres-ciment, posées sur pointe, partout ailleurs en façade. Ici aussi, les architectes ne se sont pas contentés de la pose classique mais ont souhaité un calepinage particulier, en démarrant à demi (pose en damier), et ont poussé le sens du détail jusqu’à vouloir des crochets de fixation invisibles. Finalement, ceux-ci sont en cuivre et disparaissent ton sur ton en se patinant.

David Hotua : « Nous avons eu un bel appui technique de la part d’Eternit, qui nous a conseillé, ainsi que le sous-traitant. Tous les détails ont été passés en revue, redessinés, validés avant d’être exécutés. Sans une telle préparation, nous n’aurions pas pu obtenir un résultat aussi léché. Nous avons notamment travaillé ensemble les pièces de raccord entre un bardage panneau et un bardage ardoise, pour éviter les classiques raccords d’angle qui forment de gros bourrelets. » On retrouve la même finesse d’exécution au niveau des raccords de rive et des encadrements de fenêtre.

 

Poursuivez la lecture de cet artilce sur le site de Belgian Building Magazine.

 

GERELATEERDE DOSSIERS