Doorzoek volledige site
26 januari 2018 | PHILIPPE SELKE

be exemplary 2017 : les 7 lauréats sont connus

Kersbeek Illustratie | FHW Architectes
Theodoortje Illustratie | Cuypers & Q architecten
Centre administratif de la Commune d’Uccle Illustratie | archipelago l baev
Ecole Everheide Illustratie | FHW Architectes
Multi Illustratie | CONIX RDBM Architects
Projet Z Illustratie | Ouest Architecture
Tivoli Illustratie | Epoc Architecture

Le Ministre-Président de la Région de Bruxelles-Capitale, Rudi Vervoort et la Ministre du Logement, de l’Environnement et de l'Energie, Céline Fremault, ont lancé conjointement en mai dernier l’édition 2017 de l’appel à projets « Be.exemplary » visant à récompenser les projets immobiliers bruxellois exemplaires et innovants. Parmi les 26 candidatures reçues, le jury a sélectionné 7 projets lauréats (dont 2 du bureau FHW Architectes) que vous pouvez dès à présent découvrir.

 

Theordoortje (Maître d'ouvrage : VUB / Concepteur : Cuypers & Q architecten)

Le projet rassemble un programme en rapport avec la (petite) enfance. Une crèche pour 121 enfants, Huis van het Kind, CAW Brussel, une école primaire pour 240 enfants et des locaux pour les scouts.
Il s’agit d’un projet cohérent et équilibré à travers les différents défis.
La superposition des fonctions, l’implantation en fonction de la topographie, la hauteur modeste de la construction mènent à un projet compact à l’échelle de l’enfant et créant une relation privilégiée avec la nature.

La combinaison de programmes ensemble dans une structure simple et flexible avec un plan libre, l’ouverture de l’école à d’autres utilisateurs et une étude poussée du life cycle cost en font un projet exemplaire.

 

Projet U (Maître d'ouvrage : commune d'Uccle / Concepteur : archipelago l baev )

Il s’agit de l’installation du centre administratif de la Commune d’Uccle pour 450 agents dans un bâtiment de bureaux abandonnés.

Il s’agit d’un bel exemple de réaffectation d’un bâtiment existant qui réussit à réactiver une architecture monofonctionnelle à l’abandon, une ruine moderne des années 1970 ; premier principe de l’économie circulaire. En y installant un service public, le bâtiment change d’attitude par rapport à la ville, le maitre d’ouvrage a mené un processus de programmation approfondi et l’architecture opère en continuité de l’existant. En outre, tous les thèmes environnementaux témoignent d’une réflexion transversale.

 

Kersbeek (Maître d'ouvrage : Foyer du SUD SCRL / Concepteur : FHW Architectes)

La rénovation de 11 maisons unifamiliales dans une cité jardin classée répond au besoin régional de création et de maintien de logements pour grandes familles.

Les questions de flexibilité et d’évolutivité de l’habitat sont au cœur du projet et permettent pérennité et durabilité.
L’habitabilité des logements et leur rapport à avec l’extérieur est significativement amélioré tout en limitant l’agrandissement et en simplifiant les volumes.

Le projet fait preuve d’une approche transversale complète et cohérente menant à un projet équilibré. Le projet donne l’exemple d’une réhabilitation durable de logements sociaux pouvant s’adapter à plusieurs situations familiales dans un site classé, typologie répandue dans la Région.

Son action porte sur une typologie et les enjeux de maisons unifamiliales. Il est donc également reproductible à petite échelle.

 

Ecole Everheide (Maître d'ouvrage : commune d'Evere / Concepteur : FHW Architectes)

Il s’agit de l’extension de l’école Everheide à Evere.

Le projet fait preuve d’une approche transversale complète et cohérente menant à un projet équilibré.

L’école donne l’exemple d’une vraie volonté de partage de l’équipement à des usagers externes, de la fonctionnalité mais aussi de sa stratégie durable.

Le projet a une réflexion poussée de son rapport à l’espace public et à son contexte. Le nouveau rapport au quartier apporte de la lisibilité dans les accès et fait une transition via l’implantation d’espaces couverts. Les espaces partagés sont situés de manière pertinente entre espace public et cours de récréation. La réflexion spatiale intègre la pédagogie de l’école, les plans sont cohérents et fonctionnels et permettent différentes pédagogies d’enseignement.

La stratégie environnementale se manifeste notamment via une multitude de mesures transversales qui participent également à la pédagogie scolaire et facilitent l’apprentissage et la sensibilisation des élèves. Le projet démontre un effort sur la réutilisation in-situ, la réutilisation externe et l’identification des filières des matériaux démolis.

 

Multi (Maître d'ouvrage : Brouckère tower Invest / Concepteur : CONIX RDBM Architects)

Le projet concerne la rénovation de la tour Philips sur la place De Brouckère.

Il s’agit d’une réconversion à grande échelle avec de grand défis urbains : redéfinition d’un bâtiment de bureau emblématique moderniste et la création d’un connecteur urbain par le travail d’ouverture du soccle et la connection à l’espace publique notamment via une plateforme urbaine accessible.

Le projet se distingue par un objectif ambitieux et précis en matière de réemploi et de maintien d’un maximum de composantes. L’ambition de réemploi in-situ  à grande échelle est innovant et inspirer des projets semblables. Une clé de réussite est l’implication des partenaires pour l’économie circulaire depuis l’avant-projet.

 

Projet Z (Maître d'ouvrage : Zinneke ASBL / Concepteur : Ouest Architecture)

Il s’agit de la rénovation des bâtiments de la Zinneke.

Le projet se distingue par sa cohérence des processus de conception et construction en adéquation avec la philosophie et la vision du maitre d’ouvrage : Co-conception et réemploi à un niveau exemplaire constituent les véritables fils conducteurs à travers les 4 défis.

Le processus de co-conception et de réemploi est parfaitement cohérent par rapport à la philosophie du maitre d’ouvrage, qui nécessite évolutivité et adaptabilité et qui vise à créer des espaces inclusifs et appropriables par tous.

La stratégie de réemploi et en valorisant au maximum le potentiel existant déboauche en un concept spatial très scénographique en opérant l’intervention la moins lourde possible dans les structures existantes. L’architectonique découlera des choix de réemploi qui seront opportunistes, à l’esthétique multiple, composites et riches.

 

Tivoli (Maître d'ouvrage : Fondation Habitat Groupé Tivoli / Concepteur : Epoc Architecture)

Projet de cohousing pour 9 appartements et espaces partagés.

Le projet est cohérent et exemplaire par son approche transversale qui lui confère une qualité évidente. La réflexion poussée autour des 4 défis depuis le stade d’esquisse mène a un bâtiment intemporel et cohérent pour les usagers et le contexte urbain.

Les plans sont généreux, très bien orientés et flexibles, les façades portantes et les modes de façades amovibles contribuent aux qualités évolutives des plans.

Le maitre d’ouvrage opte pour une gestion par la création d’une Fondation qui garantit le respect des valeurs du projet. Il s’agit également d’un projet pilote avec Citydev. Le candidat fait preuve d’une méthode de travail engagée et maitrise de co-conception.

En matière environnementale , les choix pertinents sont la conclusion de l’analyse de plusieurs alternatives. Le projet est aussi conçu et réfléchi en vue d’une évolutivité ou démontabilité à terme. Il peut être branché sur le réseau de chaleur prévu pour le quartier Tivoli.