Doorzoek volledige site
30 mei 2018 | PHILIPPE SELKE

A Namur, le site des Casernes deviendra Coeur de Ville

Intégration Illustratie | SA Coeur de Ville (Thomas & Piron, l’Atelier de l’Arbre d’Or, DDS+, Qbrik et Eole)
Bibliothèque Illustratie | SA Coeur de Ville (Thomas & Piron, l’Atelier de l’Arbre d’Or, DDS+, Qbrik et Eole)
Logements Illustratie | SA Coeur de Ville (Thomas & Piron, l’Atelier de l’Arbre d’Or, DDS+, Qbrik et Eole)
Logements Illustratie | SA Coeur de Ville (Thomas & Piron, l’Atelier de l’Arbre d’Or, DDS+, Qbrik et Eole)
Logements Illustratie | SA Coeur de Ville (Thomas & Piron, l’Atelier de l’Arbre d’Or, DDS+, Qbrik et Eole)
Parc Illustratie | SA Coeur de Ville (Thomas & Piron, l’Atelier de l’Arbre d’Or, DDS+, Qbrik et Eole)
Illustratie | SA Coeur de Ville (Thomas & Piron, l’Atelier de l’Arbre d’Or, DDS+, Qbrik et Eole)
Halle Illustratie | SA Coeur de Ville (Thomas & Piron, l’Atelier de l’Arbre d’Or, DDS+, Qbrik et Eole)
Passerelle Illustratie | SA Coeur de Ville (Thomas & Piron, l’Atelier de l’Arbre d’Or, DDS+, Qbrik et Eole)
Porche Illustratie | SA Coeur de Ville (Thomas & Piron, l’Atelier de l’Arbre d’Or, DDS+, Qbrik et Eole)
Illustratie | SA Coeur de Ville (Thomas & Piron, l’Atelier de l’Arbre d’Or, DDS+, Qbrik et Eole)

Sur ce terrain de 1,3 hectare faisant depuis trop longtemps office de parking, la Ville de Namur souhaitait retisser une toile urbaine conforme à la typologie du cadre bâti existant et à venir. Elle vient d'attribuer le marché au terme d'un concours lancé en 2017. Suite à l’appel d’offre, 5 candidats avaient été retenus mais 3 offres avaient effectivement été déposées. C'est finalement la SA Coeur de Ville (Thomas & Piron, Atelier de l’Arbre d’Or, DDS+, Qbrik et Eole) qui métamorphosera le site au plus grand plaisir des Namurois... qui attendront encore jusqu'en 2021-2022 pour en profiter.

 

Les deux autres équipes finalistes étaient le Consortium Nidus (Atenor, A2M, DherteNamur, Democo, Lixon, Sweco, Concept control, D2S, JNC) et la Société Momentanée Equilis, Cobelba, Art&Build, Buro 5.

 

Intégration optimale dans le tissu urbain

Le projet lauréat Cœur de Ville se distingue par son intégration optimale dans le tissu urbain. Il structure le nouvel îlot à partir des différentes perspectives urbaines existantes. Depuis les rues Rogier, du 1er Lanciers, des Bourgeois, du Lombard, mais également depuis la Citadelle, le projet s’inscrit dans les profils et gabarits existants et dans le skyline de la ville. L’implantation oblique des logements, de la brasserie et de la bibliothèque cadre de nouvelles perspectives et renforce le flux des piétons qui traversent le quartier, du boulevard Cauchy et la rue des Bourgeois, vers le centre-ville et vice et versa. Le choix de refermer le parc le long de la rue du 1er Lanciers permet non seulement la mise en perspective du Palais de Justice, mais aussi le remaillage du tissu urbain, conférant un dialogue architectural et fonctionnel entre le « Nouveau Manège » et la future bibliothèque.

Afin d’ancrer les fonctions publiques (futures et existantes) dans le quartier, « Cœur de Ville » réinterprète l’ancien corps de garde, qui retrouve une fonction de porte et de passage. Il donne accès au musée et à la bibliothèque,  au parking public souterrain et au parc à l’arrière.

Tel un phare sur le parc, la bibliothèque, surmontée de logements pour lui donner une échelle publique,  marque l’angle de la composition. Elle dialogue avec les autres fonctions publiques (Palais de Justice, salle de musique), ponctuant le nouvel espace de rencontre, le parc. Elle présente une image perméable.

La passerelle, lien entre la bibliothèque et la brasserie, est un lieu événementiel, une terrasse, le belvédère du quartier sur le parc et le Palais de Justice, mais également auvent protecteur, mobilier urbain. Elle est, d’une part, la séparation discrète entre le parc et l’espace plus intimiste à l’intérieur de l’ilot de logements, et, d’autre part, son prolongement, agrandissant de la sorte les espaces verts respectifs. A l’inverse d’un front bâti, son positionnement permet un meilleur ensoleillement du parc.

Le bâtiment à l’angle formé par le Palais de Justice et le nouvel ilot abrite des logements, des bureaux et la brasserie, en bordure de parc. Il se veut atypique, il dialogue avec le parc et le palais de justice.

Le développement des logements le long de la nouvelle voirie et dans la rue des Bourgeois (voir panneau 12) est séquencé par, d’une part les noyaux de circulations communes, et d’autre part par les loggias et balcons rythmant la façade. 

Du point de vue architectural, les logements jouent des pleins et des vides, des nécessaires variations de dimensions des baies au gré des fonctions plus intimes. Le désaxement des ouvertures induit une dynamique empêchant la lecture trop stricte des façades.

 

Projet durable

Le projet est également exemplaire sur le plan du développement durable (voitures partagées, large parking vélo, panneaux solaires thermiques, panneaux photovoltaïques, PEB de classe A, récupération de l’eau de pluie, biodiversité dans le parc, agriculture urbaine,...). L’aménagement de l’espace public a fait l’objet d’une attention particulière quant à l’intégration du genre (éclairage, revêtement de sol, mobilier confortable, toilettes publiques accessibles via le parc, fontaine d’eau potable,...). Le projet tient également compte de l’aménagement de jeux d’eau pour les enfants lors des canicules. 

 

Le projet en quelques chiffres

  • 134 logements : 11 studios, 42 appartements 1 chambre, 71 à 2 chambres et 10 à 3 chambres
  • 266 places de parking voitures rotatif
  • 134 places de parking privatif
  • 80 places de parking vélo et 32 places dans le parc (16 arceaux)  ü 1 espace communautaire 
  • 800 m² pour un espace commercial en priorité dédié aux circuits courts 
  • 450 m² pour un espace Horeca en bordure de parc 
  • 2200 m² pour la bibliothèque (+possibilité extension de 170 m² intégrés au projet mais non aménagés)
  • 3500 m² de parc public pleine terre auxquels s’ajoutent des jardins urbains privés. 
  • 800 m² pour le Musée avec une possibilité d’extension de 250 m² dans le futur.