Doorzoek volledige site
26 september 2018

L'Atelier Kempe Thill conçoit le nouveau bâtiment d'Infrabel Academy

Illustratie | Atelier Kempe Thill / Canevas
Illustratie | Atelier Kempe Thill / Canevas
Illustratie | Atelier Kempe Thill / Canevas
Illustratie | Atelier Kempe Thill / Canevas
Illustratie | Atelier Kempe Thill / Canevas
Illustratie | Atelier Kempe Thill / Canevas

Ce nouveau bâtiment scolaire d’Infrabel, le gestionnaire de l’infrastructure ferroviaire belge, sera utilisé à des fins de formation professionnelle et d’écolage à toutes sortes d’interventions opérationnelles et de travaux d'entretien sur les voies. L'Atelier Kempe Thill s’est chargé de la conception, en collaboration avec le bureau liégeois Canevas.

 

La conception a prévu des ateliers et des espaces extérieurs, afin de pouvoir travailler de façon pratique sur du câblage, des rails, des aiguillages,... Les élèves disposeront également d’espaces d’apprentissage et de simulateurs pour apprivoiser et maîtriser le système de contrôle électronique  et de coordination d’Infrabel. Le bâtiment se veut un lieu d'échange de connaissances dans le domaine des chemins de fer. Certaines parties du bâtiment serviront donc de centre de conférence. L'ouverture du bâtiment est prévue pour le printemps 2020.

La volumétrie du bâtiment est déterminée par son emplacement au-dessus d'un tunnel de métro ou plutôt de trois tunnels de métro qui se rejoignent du côté nord du site. Les façades longitudinales du bâtiment sont situées directement au-dessus des murs extérieurs du tunnel. En raison de la grande distance entre ces murs extérieurs - plus de 30 m - de nouveaux piliers ont été ajoutés dans le tunnel entre les piliers existants afin de déplacer le poids sur le sol du tunnel. Ce choix a imposé d'étudier un éventuel effondrement en cas de déraillement du métro. La conception a également dû être adaptée en fonction des conditions de travail dans le métro, où les périodes et l'espace d'intervention sont fortement limités, afin de ne jamais perturber la fluidité de la circulation sous terre.

De nombreux travaux d’intégration et de coordination ont été menés pour répondre aux contraintes des besoins énergétiques actuels, en raison de la programmation complexe des salles et des grandes surfaces vitrées du bâtiment.