Doorzoek volledige site
10 oktober 2018

Sobre quiétude des ardoises grises

Illustratie | Eternit
Illustratie | Eternit

A Zandhove, les architectes de a33 architecten ont conçu une école passive avec un squelette en béton pour la façade, des murs intérieurs en silico-calcaire et du bois et de l’acier pour les toitures.

Construction passive

En tant que projet pilote pour la construction de bâtiments scolaires passifs, l’école à vivre ’t Zandhofje à Zandhove a été conçue la plus compacte possible. Cela se matérialise par une toiture basse en shed et une verrière pour faire profiter le bâtiment de la lumière du jour. Les lanterneaux équipés d’écrans solaires sont orientés sud, pour un bon équilibre entre apport de lumière, gains solaires et prévention de la surchauffe. Le refroidissement nocturne et une ventilation puissante comptent parmi les prouesses techniques du projet.

Intérieur dynamique

Pour l’intérieur, a33 architecten a choisi une teinte blanche, alternant avec une palette de couleurs vives pour les sols et l’entrée des classes. L’extérieur en revanche a été traité par le bureau d’architecture avec sobriété, dans un gris doux monochrome, une couleur que l’on retrouve au niveau des grilles, de la menuiserie extérieure et des ardoises en fibres-ciment. Ainsi, le bâtiment à la plastique dynamique trouve une certaine quiétude et s’intègre mieux dans l’environnement naturel. Grâce aux ardoises en fibres-ciment, le bâtiment répond largement aux normes incendie, tandis que la pose horizontale à recouvrement double et le faible écartement entre les lattes rendent la façade résistante aux chocs.