Doorzoek volledige site
18 oktober 2018 | JOHAN DEBIÈRE

Archi-militant : Quand la Wallonie apporte sa brique à la construction circulaire

Illustratie | IDEA

Les chantiers de démolition représentent un sacré paquet de déchets en Région wallonne. L'ensemble des ménages wallons produisent chaque année deux millions d'ordures ménagères et assimilées. Pour les déchets de construction, y compris les bâtiments industriels, c'est cinq fois plus... Face à ce constat, le Conseil de Développement du Cœur du Hainaut, a pris une initiative totalement inédite et bien dans son époque : celle de déconstruire un vieux bâtiment situé sur une friche industrielle afin de récupérer ce qui peut l'être pour construire un nouveau bâtiment appelé entre autres à accueillir le CPAS de la commune de Colfontaine.

 

Résolument soutenue par le ministre Di Antonio, l'initiative est habile car la réhabilitation du site et de son bâtiment s'inscrit dans la programmation FEDER 2014-2020. Elle donne au ministre l'occasion de démontrer trois choses : 1. que la Wallonie n'est pas la terre de désolation que l'on veut faire croire ; 2. qu'elle prend des initiatives qui la positionnent très clairement à l'avant-garde en matière d'architecture et de construction circulaires ; 3. enfin et surtout, que le secteur de la construction a très clairement une pierre à apporter à cet édifice.

Bien sûr, un tel projet ne peut être entrepris sans pouvoir s'appuyer sur certaines certitudes : celle que les briques et que les matériaux de construction récupérés tiendront le coup et pourront repartir pour le nouveau cycle de vie du bâtiment reconstruit par exemple ; ou que la démarche entreprise soit globalement profitable, tenant compte de toutes les externalités (consommation d'énergie, nuisances pour les riverains etc.). Sur ce point, c'est un consortium d’experts constitué du bureau d’architectes ETAU, du bureau d’ingénieurs de Pirnay et de Poly-Tech, des centres de recherche Materia Nova, CTP, Inisma ainsi que de la Faculté d’Architecture et d’Urbanisme et de la Faculté Polytechnique de Mons qui ont donné tous leurs apaisements au ministre et à ceux qui avaient imaginé un tel projet.

Après l'annonce de l'investissement de 10 millions d'euros d'AGC dans du vitrage hyper-isolant à Lodelinsart, ce beau projet de construction circulaire entrepris à Colfontaine, en plein coeur du Hainaut, est vraiment de nature à nous rendre fiers : oui, le Wallon a bien une brique verte dans le ventre ; et oui, il sait y faire en matière d'économie et de construction circulaires.