Doorzoek volledige site
06 maart 2019

L’architecture, lieu de militantisme pour les personnes et leur environnement

Illustratie | FWB - Jean Poucet

Le monde de la construction a évidemment beaucoup à faire pour le climat. Pour l'instant, les filières à faible énergie grise ne sont malheureusement pas encore assez compétitives. Elles doivent être soutenues par les gouvernements.

Il est clair qu'un coup de pouce au développement de ces filières induirait une baisse des prix et favoriserait un changement de paradigme. Pour que ce soit possible, il faut lutter contre le poids des lobbies en place.

Une opinion de Christophe Lootvoet, architecte cofondateur de l’atelier d’architecture et d’ingénierie ALTER dans le cadre de la campagne Sign for my Future

 

La société civile a un rôle à jouer dans ce sens en pesant de tout son poids sur les gouvernements pour qu'ils créent un cadre législatif qui puisse balancer les forces réfractaires du marché. Une prise en compte de l'énergie grise dans la taxation des matières serait une possibilité. L'obligation d'un affichage de la qualité sanitaire et du poids environnemental des matériaux serait aussi un plus. Les candidats constructeurs pourraient avoir ainsi connaissance de ce qu'ils mettent dans leur habitation.

Avec toutes les crasses qui sont entrées dans les habitations (surtout pendant la seconde moitié du 20ème siècle), nous constatons aujourd'hui que l'atmosphère intérieure est souvent plus polluée que l'atmosphère extérieure.

En attendant, il faut être inventifs pour arriver à construire avec des matériaux écologiques et renouvelables (bois, paille, argile, chanvre, laine de mouton, …), facilement recyclables et réutilisables (pierre de carrière, ...), sans effet néfaste pour la santé et à des prix abordables.

Nous avons réussi, pour un projet d'école à Binche, à construire une structure bois|paille|terre en marché public à un prix de 1350€/m². A performance équivalente, c'est une première tout à fait compétitive en Fédération Wallonie Bruxelles. Le projet est lauréat du Prix Construction 21 dans la catégorie bas carbone.

Je pense que la question climatique est une question d'intérêt général et que nous ne sommes plus à l'heure du scepticisme. Les dernières manifestations pour le climat en témoignent.

Il reste à faire pression sur les marchés et les lobbies pour faire changer les choses.

Et si nous mettions sur pied un lobby citoyen ?

 

En tant que partenaire de Sign for my Future, architectura.be publiera régulièrement des opinions dans lesquelles architectes, ingénieurs et autres professionnels de la construction plaident pour une politique climatique plus performante.  

Souhaitez-vous également exprimer votre opinion ? Contactez-nous via info@architectura.be ou au 011 56 19 50  et nous vous communiquerons les conseils à suivre pour une publication dans cette rubrique.

Bien sûr, n'oubliez pas de signer vous-même pour le climat et notre avenir. Vous ferez ainsi savoir aux prochains gouvernements que vous êtes demandeur d'une politique climatique sérieuse.

 

GERELATEERDE DOSSIERS