Doorzoek volledige site
26 maart 2019 | MICHEL CHARLIER

Une rénovation où le blanc domine

Illustratie | Belisol
Illustratie | Belisol
Illustratie | Belisol
Illustratie | Belisol
Illustratie | Belisol
Illustratie | Belisol
Illustratie | Belisol

C’est le blanc qui donne le ton dans cette villa d’architecte rénovée, nichée dans les collines du Brabant flamand, près de Diest. Pour les nouveaux châssis en aluminium, l’avocat ‘Bill’ Reynders a opté pour le blanc. Bienvenue dans la maison du ‘Poggio des Flandres’.

 

« Cette villa, conçue en 1973 par l’architecte Meeuwissen, avait besoin d’être rafraîchie... Le toit et les sols intérieurs et extérieurs avaient fait leur temps. J’y ai vu un beau potentiel. La situation était et reste unique », nous confie Bill Reynders. Deux années de rénovation massive ont été nécessaires pour aboutir à ce splendide résultat où le blanc domine. « Les pièces sont bien mieux mises en valeur. Le rez-de-chaussée et le plafond en bois sont composés de triangles et d’hexagones. Les différents niveaux s’enchaînent avec fluidité, ce qui était très novateur pour l’époque. »

La porte d’entrée, une œuvre de verre

« J’ai préféré une porte couvrant toute la largeur et réalisée en verre afin de pouvoir regarder les arbres depuis l’intérieur de la maison. Mais pas complètement transparente, pour préserver notre intimité », explique l'avocat. L’artiste verrier Warner Berckmans a réalisé une porte d’entrée vitrée à la demande du maître des lieux. Les deux hommes aiment le bleu, la couleur du ciel et de l’eau. « Le bleu est pur, clair et vivant. Warner crée des réalisations abstraites, il laisse s’exprimer librement le verre soufflé bullé. » L’œuvre est insérée entre les deux panneaux de double vitrage à haut rendement de la porte d’entrée. La seule solution pour une porte de 1,67 m de large sur près de 2 m de haut était un mécanisme pivotant.

Blanc ou noir pour les châssis en aluminium ?

Bill Reynders l'avoue, « Nous avons longtemps hésité entre le noir et le blanc pour la couleur des châssis et des portes. De nos jours, tout le monde choisit le noir pour une villa contemporaine. Comme à l’intérieur, tout est blanc, nous avons décidé d’opter aussi pour des châssis blancs, tous réalisés sur mesure. Et nous ne l’avons pas regretté un instant. Le choix de l’aluminium était une évidence pour nous : ce matériau reste beau et est facile à entretenir. Je ne voulais pas de châssis luisants, nous avons donc privilégié de l’aluminium brossé pour un effet mat. »

Un bataillon de paracommandos Belisol

La villa étant située sur une colline, la pose des nouveaux châssis relevait de l’exploit. Nous avons dû faire appel à une gigantesque grue qui a bloqué la rue pendant un bon moment. Les grandes portes coulissantes de la terrasse ont dû être soulevées au-dessus de la maison à l’aide de la grue. Bill Reynders rit : « Diest abrite une base de paracommandos, mais ici, ce sont les troupes de Belisol qui étaient en mission ! La manière dont ces hommes ont réalisé cela est incroyable ! »

Terrasses et moustiquaires

L’orientation de la villa est idéale : ses occupants profitent du soleil du matin au soir tant à l’est qu’au sud et à l’ouest. « Les grandes terrasses sur trois niveaux sont orientées sud. À travers les troncs d’arbres, on profite d’une vue imprenable sur la vallée du Demer. Au loin, on aperçoit la basilique de Scherpenheuvel. Les balustrades des terrasses ont été remplacées par des modèles en verre qui offrent une vue parfaitement dégagée et permettent de profiter de la lumière le plus longtemps possible. Les moustiquaires se chargent d’empêcher les indésirables d’entrer. »

GERELATEERDE DOSSIERS