Doorzoek volledige site
13 mei 2019

Inauguration d'une nouvelle clinique vétérinaire passive à l'ULiège

Illustratie | © Utku Pekli
Illustratie | © Utku Pekli
Illustratie | © Utku Pekli
Illustratie | © Utku Pekli
Illustratie | © Utku Pekli
Illustratie | © Utku Pekli
Illustratie | © Utku Pekli

L’Université de Liège a inauguré sa nouvelle Clinique Vétérinaire Universitaire, conçue par le bureau Syntaxe en collaboration avec artau architectures. Ce nouveau bâtiment et la philosophie dans laquelle il a été construit placera l’ULiège parmi les meilleures références en Europe et constituera un atout pour la formation clinique des futurs vétérinaires. Le projet consistait en la construction d’une clinique vétérinaire pour animaux de compagnie, en remplacement des installations actuelles, devenues obsolètes.

 

Cette clinique doit permettre à l’Université de Liège de répondre aux besoins de sa mission pour les 25 prochaines années et notamment d’assurer la mission pédagogique de l’établissement, de répondre à l’ensemble des fonctions attendues d’une clinique vétérinaire principalement dédiée aux petits animaux, d’être fonctionnelle, avec des flux organisés, de façon à rationaliser et qualifier l’environnement de travail des cliniciens (docteurs, étudiants, personnel), de maîtriser et anticiper, pour les 25 ans à venir, les aspects liés à la bio-contamination ainsi que leur potentielle évolution normative, d’évoluer dans le temps pour permettre son adaptation aux nouvelles pratiques. 

Une clinique, des bureaux et un internat

La future clinique comprend 4 pôles principaux liés à la santé : les consultations (partie accessible au public), l’imagerie médicale (radiologie, IRM, etc.), l’hospitalisation (bloc opératoire comportant 5 salles) et l’unité de soins intensifs. Cette organisation est complétée par un pôle administratif (zones dédiées aux bureaux et à l’équipement de type tertiaire) et un espace dédié à l’internat (12 chambres individuelles). Des espaces techniques et logistiques complètent la programmation. Le projet comporte également la construction de 2 parkings (clientèle et personnel), établis en surface. Le bâtiment respecte un gabarit volontairement bas (R+1) couvert par des toitures plateformes. Il est installé sur un « socle technique » partiellement contre terre, qui constitue le niveau -1. L’ensemble épouse au mieux le relief du terrain naturel. Les façades sont réalisées en cuivre, matériau noble, aisément recyclable et ne nécessitant que très peu d’entretien. Les toitures sont en majorité végétalisées. Les parties non végétalisées sont équipées de panneaux solaires photovoltaïques.

Un projet organisé de manière simple et rationnelle

Au sous-sol (partiellement enterrés) sont situés les locaux techniques et la zone logistique. Cette dernière est couverte par le porte-à-faux du bâtiment, offrant ainsi un auvent pour les opérations de chargement / déchargement. A ce niveau est également située l’entrée principale pour le personnel et les étudiants, en liaison directe avec les autres bâtiments de la faculté. L’entrée se fait au travers d’un patio central dont un des angles est ouvert, pour induire un contact visuel franc et une invitation à la liaison entre la nouvelle clinique et le bâtiment B44. Un internat de 12 chambres, uniquement dédié aux internes qui assurent les gardes et les urgences 24h/24, assume une fonction d’occupation permanente de l’immeuble. Il ne s’agit en aucun cas de logements estudiantins.

Au rez-de-chaussée : il s’agit du niveau principal de la clinique, en liaison avec le parking visiteurs. Les clients ac- cèdent donc par l’entrée principale qui leur est dédiée aux zones de consultation (animaux de compagnie et NAC). Depuis la zone de consultations s’organisent les connexions vers les salles d’opération, de soins intensifs et d’imagerie médicale. Ces zones ne sont accessibles qu’aux vétérinaires et aux étudiants et sont organisées conformément aux flux principaux des patients.

A l’étage : les bureaux et les zones réservées au personnel (cafétéria, salles de réunion, etc.) sont superposées à la zone de consultation et à l’imagerie. Une zone future d’extension est envisageable sur la toiture, qui n’est que très partiellement occupée.

La circulation verticale se fait soit le long du patio central par un escalier à volée droite et par une seconde cage d’es- calier, plus classique, aménagée dans une trémie située à côté de la batterie d’ascenseurs. Cette dernière accueille 2 ascenseurs : l’un est destiné au flux des personnes et l’autre, préférentiellement, à la maintenance et aux techniques.

Performances énergétiques

D’une superficie de 5 670 m2 la nouvelle Clinique Vétérinaire Universitaire satisfait aux exigences en termes de performances énergétiques, avec un bâtiment passif ou très basse énergie selon les niveaux. La toiture est équipée de panneaux photovoltaïques sur une surface de 200 m2. Les locaux de l’ancienne clinique vont être réaffectés à des nouveaux espaces de bureaux, laboratoires et installations pour la recherche ainsi qu’à des salles de travaux pratiques et d’exercices précliniques pour les étudiants. Plus de 500 étudiants vétérinaires au total en 2e et 3e années de master y suivent chaque année leur formation clinique, encadrés par les médecins vétérinaires.

 

GERELATEERDE DOSSIERS