Doorzoek volledige site
13 juni 2019

Les toitures en tuiles : parapluies ou chapeaux d’apparat ?

Illustratie | Pixabay

Lors de la réception de travaux de couverture, il n’est pas rare que l’esthétique d’une toiture en tuiles soit remise en cause. Etant donné que les documents de référence fixent peu d’exigences concernant l’aspect de la couverture, son contrôle reste souvent très subjectif. 

 

Si les diverses normes relatives aux éléments de toiture (tuiles et ardoises, par exemple) définissent des tolérances relatives à leur aspect, elles fournissent peu d’informations quant à la manière de contrôler cet aspect in situ. Rappelons que l’évaluation esthétique d’un élément de construction ne peut se faire dans n’importe quelles conditions. Pour une toiture à versants, il convient selon nous d’évaluer son aspect dans des conditions normales, c’està-dire depuis le sol, à une distance minimale de 5 m et sous un éclairage diffus.

Evaluation de l’aspect général de la toiture

La pratique montre que l'aspect global d’une toiture est largement influencé par les écarts de niveaux sur le support (charpente), ainsi que par la flèche des éléments en bois. Afin d’objectiver en partie l’évaluation de l’aspect général d’une toiture, la NIT 240 définit des tolérances sur la base de documents normatifs (voir aussi Les Dossiers du CSTC 2015/2.27). Signalons que les variations dimensionnelles du support sont d’autant plus visibles que les tuiles sont plates et brillantes. (...)

La suite de cet article est à lire ici.

 

GERELATEERDE DOSSIERS