Doorzoek volledige site
17 september 2019 | LIESBETH VERHULST

Congrès PEB : « L’acoustique n’est pas une question de confort, mais bien une exigence de base »

Illustratie | WTCB - CSTC

Le 3e Congrès PEB ‘Think outside the Box’ aura lieu le 3 octobre prochain. Il aura pour thème ‘Construire à l’avenir de manière saine et confortable’. Pour Bart Ingelaere, l’un des intervenants au Congrès, l’acoustique est un élément crucial de cet avenir. Bart Ingelaere, ingénieur civil, est chef du département numérisation et gestion et directeur général-adjoint du CSTC.

 

« L'acoustique est bien trop souvent considérée comme une simple question de confort, alors qu'elle a pourtant un impact direct sur notre santé », explique Bart Ingelaere. « Je me réfère souvent à un test qui avait été réalisé pour une émission télé. L’influence du bruit avait été testée d’une part sur des personnes vivant à proximité d’un aéroport et, d’autre part, sur des habitants de zones rurales. Lorsque les avions volaient, pendant la journée, aucune différence physiologique n'était perceptible chez les riverains de l'aéroport, tandis qu'une augmentation de l'adrénaline et de la tension artérielle était observée chez les habitants des zones rurales. Lorsque ces mêmes personnes étaient testées pendant la nuit, on constatait les mêmes symptômes apparaître dans les deux groupes. Un esprit éveillé peut donc corriger le bruit, mais lorsque nous dormons, le bruit a un effet néfaste, même sur les personnes habituées au bruit dans leur environnement direct. Cela prouve qu'une bonne acoustique est plus qu'un simple problème de confort, mais est bel et bien une exigence de base pour chaque maison. »

Acoustique vs thermique

Isolants acoustiques et isolants thermiques sont-ils contradictoires ? « Parfois, mais pas toujours », explique Bart Ingelaere. « Il est important d’installer des matériaux qui isolent à la fois bien thermiquement et acoustiquement. Il est faux de croire que le remplacement du simple vitrage par du double vitrage amène une meilleure acoustique. Ce n’est pas toujours le cas, c’est peut-être même parfois le contraire. Pour une même masse surfacique de verre, le verre simple isolera mieux acoustiquement. On ne peut pas envisager l'acoustique simplement avec du bon sens. On a besoin d’un architecte, d’un bureau d’études ou d’un entrepreneur expérimenté. »

Une différence importante réside dans le fait que l’on peut acheter des produits pour l’isolation thermique, alors que l'acoustique fonctionne plutôt avec les systèmes. « Une bonne acoustique nécessite avant tout un bon système physique, ce qui signifie que l’acoustique est une branche distincte au sein du secteur. L'avantage, c’est qu'il existe des systèmes constructifs acoustiques permettant une isolation acoustique extrêmement élevée avec des matériaux de construction relativement légers. Pensons par exemple à la construction en ossature bois », dit encore Bart Ingelaere.

En primeur au Congrès PEB

Le 3 octobre prochain, lors du Congrès PEB, Bart Ingelaere présentera en avant-première la toute nouvelle norme pour l'isolation acoustique, qui entrera en vigueur début 2020. « Dans cette nouvelle norme, les exigences de performances seront légèrement ajustées. Cela nous permettra d’interdire la mise en œuvre de certains concepts constructifs moins performants », déclare l'ingénieur du CSTC. « Les concepts constructifs classiques existants seront en grande partie conservés, mais nous allons désormais travailler avec quatre classes de confort au lieu de deux, du niveau ‘exigences non atteintes’ jusqu’à l’excellence avec la classe A. »

Autre nouveauté lors du Congrès PEB, la présentation de nouvelles informations techniques. « Avec par exemple, un ‘livre de cuisine’ acoustique contenant plein de recettes pour construire convenablement un appartement… », révèle Bart Ingelaere.