Doorzoek volledige site
25 september 2019 | LIESBETH VERHULST

Congrès PEB : « Les maîtres d’ouvrage doivent anticiper les besoins des futurs résidents ! »

Illustratie | ION

Le 3e Congrès PEB ‘Think outside the Box’ aura lieu le 3 octobre prochain à BEL Bruxelles. Il aura pour thème ‘Construire à l’avenir de manière saine et confortable’. Mais qu’est-ce que cela signifie pour le maître d’ouvrage ? Lors du Congrès, Karim Zouaoui, qui travaille pour le promoteur et investisseur immobilier ION, abordera les exigences des maîtres d’ouvrage, en constante évolution.

 

« Le futur résident occupe pour nous une place centrale », explique Karim Zouaoui, business development director chez ION. « Le plus grand défi pour un promoteur immobilier réside dans la réponse qu’il va donner au futur résident en anticipant au mieux ses besoins. Par conséquent, notre tâche est d’être partie prenante de ce processus et même de prévoir à l’avance les tendances et les normes, telles que la réglementation PEB. »
​​​​​

Intégrer l'innovation

C’est précisément pour cette raison qu’ION s’efforce d’intégrer autant que possible des technologies innovantes dans ses projets, qu’il s’agisse de logements sociaux ou de bâtiments résidentiels haut de gamme. ION a, par exemple, fait installer un réseau de chaleur dans un projet situé à Turnhout. À Bruxelles, le promoteur réalise actuellement le premier gratte-ciel à ossature bois.

Le confort est un concept vaste, qui évolue rapidement. En ce qui concerne notre mode de vie, ION a compris que nous allions vivre dans des espaces plus petits et devoir utiliser cet espace de manière plus flexible. Les techniques de refroidissement et de chauffage, entre autres, doivent aussi être ajustées en conséquence. « Actuellement, le résident est sensible à ces thèmes » déclare Karim Zouaoui. « Alors que les normes PEB lui étaient encore inconnues il y a quelques années, il est aujourd'hui attentif à la performance énergétique d'un bâtiment. Pourtant, il reste difficile d’expliquer cela au particulier. Il est de notre rôle de montrer au client à quoi il doit prêter attention en matière de confort, notamment pour l’isolation, la qualité de l’air ou l’acoustique. »

Trouver un bon équilibre

« Dans cette histoire d’innovation, le coût ne doit pas être négligé », souligne Karim Zouaoui. « Les nouvelles technologies ont généralement un prix, mais notre travail est de rester compétitif sur le marché. C'est toujours un exercice difficile. Pour nous, le bon équilibre est celui qui propose une technologie stable à un prix abordable. Nous pouvons convaincre un acheteur potentiel de l’intérêt d'un plus grand appartement, mais s'il n’y voit pas dans une technologie innovante un ‘plus’ pour son propre confort, ce sera peine perdue. Être avant-gardiste n’est pas toujours couronné de succès. Aujourd'hui, nous développons des projets qui, compte tenu du temps moyen d'achèvement d'une construction, ne seront livrés que dans trois ans. D'ici là, la technologie aura déjà évolué, et sera peut-être disponible à un meilleur prix. »

Le maître d’ouvrage à la manœuvre 

Lors du Congrès PEB, Karim Zouaoui souhaite faire passer le message que, parmi tous les spécialistes concerné, le maître d’ouvrage doit être à la manœuvre. « Anticiper les nouvelles technologies est un processus d'apprentissage permanent, tant pour nous que pour nos partenaires de la construction. Il ne peut être réalisé que grâce à une collaboration avec toutes les parties impliquées dans le processus de construction », conclut-il.