Doorzoek volledige site
12 november 2019 | TIM JANSSENS

Autoportrait : Dirk Bigaré (DDS+)

Dirk Bigaré : « Les villes sont composées de bâtiments et d’espaces qui interagissent et dialoguent. Les villes sont avant tout une mise en contexte et, de ce fait, notre architecture l’est aussi. » Illustratie | DDS+
Dirk Bigaré : « Rive Gauche donne un tout nouvel élan au centre-ville de Charleroi. La combinaison très particulière des fonctions a été ici plus que fructueuse. » Illustratie | Marie-Noëlle Dailly
The Mint enrichit le dialogue entre la richesse patrimoniale du Théâtre de La Monnaie et l’espace commercial du Centre Monnaie. Illustratie | Nathalie Van Eygen
DDS+ attend avec impatience la réalisation de Novacity, un programme mixte à Anderlecht. Illustratie | Visualisation Pixelab
« Nous sommes particulièrement fiers des réalisations qui donnent vie aux alentours du projet et créent ainsi une valeur ajoutée significative à différents niveaux, comme l'Îlot Sacré, un projet situé à deux pas de la Grand-Place de Bruxelles. » Illustratie | Visualisation Pixelab
Dirk Bigaré : « Les villes sont composées de bâtiments et d’espaces qui interagissent et dialoguent. Les villes sont avant tout une mise en contexte et, de ce fait, notre architecture l’est aussi. » (Ici, Site Van Oost à Schaerbeek) Illustratie | Marie-Noëlle Dailly

La ville est un écosystème complexe, un mélange hétérogène de cultures, de visions et de personnalités différentes. La ville, c’est l’habitat du bureau d’architectes DDS+, qui a fait des projets intra-urbains complexes sa raison d’être. « Les villes sont avant tout une mise en contexte et, de ce fait, notre architecture l’est aussi. Le mot ‘je’ ou ‘moi’ n’existe pas dans nos conceptions », explique Dirk Bigaré, architecte-partenaire chez DDS+, qui s’est volontiers prêté au jeu de l’autoportrait.

 

Parmi les projets que vous avez réalisés, quels sont ceux qui vous procurent le plus de fierté, et pourquoi ?

Je pense surtout à des réalisations qui donnent vie aux alentours du projet en lui-même et créent ainsi une valeur ajoutée significative à différents niveaux. Je pense, entre autres, à l'Îlot Sacré, un projet situé à deux pas de la Grand-Place de Bruxelles. Sachant que le site est resté en friche pendant cinquante ans et que de nombreux candidats s’y sont cassés les dents, nous devons non seulement être très fiers du complexe que nous y avons implanté, mais également d’avoir créé un espace intérieur de grande qualité s'inscrivant parfaitement dans la ‘grammaire’ du centre-ville de Bruxelles (ruelles, placettes, pavés…). Le fait que nous ayons remporté l’an dernier un MIPIM Award dans la catégorie Best Residential Development (Meilleur développement résidentiel) avec ce projet et que nous ayons donc reçu à travers ce prix une certaine reconnaissance internationale était la cerise sur le gâteau.

Rive Gauche à Charleroi est aussi un projet qui donne un nouvel élan à un centre-ville, en partie parce que nous avons pu aller voir ‘au-delà’ du bâtiment lui-même et que nous avons pu à y intégrer l'espace public environnant. La combinaison très particulière des fonctions (commerces de détail, hôtel, auberges de jeunesse, habitat, bureaux, etc.) a été ici plus que fructueuse. Les collaborations avec d'autres bureaux d'architectes me tiennent également à cœur. Je trouve généralement très enrichissant d'échanger intensément des idées avec d'autres concepteurs et de participer activement à des cocréations. Cela n’amène que du positif pour la créativité et pour la qualité architecturale !

Pour quels projets en cours ou en préparation avez-vous des attentes élevées ?

City Dox et Novacity, deux programmes mixtes (habitat, lieux de travail, espace public) situés à Anderlecht. A côté de cela, il y a encore bon nombre d’autres projets passionnants en préparation, pour lesquels nous allons collaborer avec de grands bureaux internationaux. Mais je ne peux pas en dire beaucoup plus pour le moment…

Quel projet d’un autre architecte belge est selon vous une belle réussite ?

Il est situé à Bruxelles, non loin de nos bureaux. Je me rends régulièrement dans le bâtiment Flagey, conçu par Joseph Diongre, pour un concert ou pour manger un morceau. Ce bâtiment reste un chef-d’œuvre inspirant…

Quels architectes étrangers sont pour vous une grande source d’inspiration ?

L’émerveillement des conceptions d’OMA, l’émotion et la poésie de David Chipperfield, la passion de Frank Gehry et la cohésion d’Alejandro Aravena.

Quels projets récents construits à l’étranger considérez-vous comme particulièrement réussis ?

Je suis plus enclin à citer une ville dans son entièreté plutôt qu'un projet précis. À mes yeux, Copenhague est l’exemple-type d’un développement urbain progressiste. Les cyclistes et les piétons se partagent la prédominance et la voiture ne se trouve qu’en 4e position, derrière les transports en commun. De plus, du point de vue architectural, énormément de choses sont possibles, ce qui conduit à de magnifiques réalisations. C’est un endroit très inspirant !

Anvers a le potentiel pour en arriver au même résultat (beaucoup de cyclistes, un lien fort avec l'eau, de plus en plus de zones sans voitures, davantage de verdure dans la ville avec plusieurs nouveaux parcs...), bien qu'il y ait encore pour le moment une grande différence en terme d’ambition.

Quels jeunes architectes belges vous impressionnent le plus pour le moment ? 

Le bureau U-Define de (notamment) Wesley Lanckriet est plein de fraîcheur et ambitieux. Wesley possède également pas mal d’expérience dans des collaborations internationales.

Quels aspects du métier d’architecte trouvez-vous passionnants ? 

L’impact des projets sur leurs alentours et sur la ville, et donc par conséquent sur l’utilisateur du bâtiment et son voisinage.

Quelles rencontres furent décisives pour votre épanouissement en tant qu’architecte ?

Celle, lorsque j’étais jeune architecte, avec Alvaro Siza. Sa sobriété, son humilité et sa passion m’ont ému et cette image m’a fortement marqué.

Vous reconnaissez-vous encore dans le jeune étudiant ambitieux que vous avez été ? Rêve et réalité se sont-ils rejoints ?

La passion et l’enthousiasme sont toujours là. A 16 ans, je savais déjà ce que je voulais faire. Et si le choix se représentait, je referais le même.

 

Un peu de tout

Quel autre métier auriez-vous voulu exercer ? Musicien et compositeur.
Où avez-vous suivi votre formation en architecture ? Saint-Luc à Bruxelles.
Quel était le titre de votre travail de fin d’études ? ‘Ernesto Basile, architect in Palermo’.
Votre livre préféré : ‘Un homme’, d’Oriana Fallaci.
Votre film préféré : ‘La Grande Bellezza’ de Paolo Sorrentino
Votre musique préférée : Le jazz, la soul et le hip-hop.
Que faites-vous volontiers dans vos temps libres (si vous en avez) ? Je visite des villes.

La ville belge que vous préférez : Bruxelles.
La ville européenne que vous préférez : Copenhague.
Etes–vous sportif, actif ou passif ? Quel sport pratiquez-vous ? J’aime rouler à vélo et me promener.
Votre site d’architecture favori ? www.archdaily.com