Doorzoek volledige site
14 november 2019 | PHILIPPE SELKE

Le palmarès du GPAW 2019 suscite admiration et questions

Logements BO – Deux habitations (LRArchitectes), lauréat dans la catégorie Habitat individuel Illustratie | Maxime Vermeulen
20 logements pour le Foyer wavrien (atelier d’architecture Mathen), lauréat dans la catégorie Habitat collectif Illustratie | Pedro Correa
La Berle (Berloz) – maison rurale multiservice (AM he-architectes sprl / Georges-Eric Lantair), lauréat dans la catégorie Bâtiment public à usage collectif Illustratie | Alain Janssens
Place de Heer (Bureau d’étude Dessin et construction), lauréat dans la catégorie Ouvrage d’art ou espace architecturé Illustratie | Pascal Thémans
Pavillon du Théâtre Vidy-Lausanne (Yves Weinand architectes sàrl), lauréat dans la catégorie Réalisation hors Wallonie d’un architecte wallon Illustratie | Ilka Kramer
Musée de Folklore de Mouscron (AM V+ / Projectiles), Prix de la Reconstruction sur la ville Illustratie | Maxime Delvaux
Espace Winson à Fosses-la-ville (RESERVOIR A), Prix du Patrimoine Illustratie | Marie-Noëlle Dailly
Crèche les Écureuils à Loverval (Goffart Polomé Architecte), Prix du Jeune architecte Illustratie | Marie-Noëlle Dailly
La Maison de la Laïcité de Charleroi (RESERVOIR A) se voit attribuer une mention dans la catégorie Prix du Patrimoine Illustratie | Marie-Noëlle Dailly
L'habitation SRB (LRArchitectes) se voit attribuer une mention dans la catégorie habitat individuel Illustratie | Nicolas da Silva Lucas

Ce jeudi 14 novembre avait lieu au Delta à Namur (la Maison de la Culture transformée par Philippe Samyn) la cérémonie de remise des prix du GPAW, édition 2019. L'occasion pour les architectes wallons d'exposer leurs compétences. Le palmarès reflète bien le savoir-faire de nos architectes, dans toute sa diversité. Mais pose également quelques questions...

 

Présentée par Virginie Jacobs, de l'émission Une Brique dans le ventre, la cérémonie a débuté par quelques brèves interventions des hommes politiques qui avaient tenu à être présents pour marquer leur soutien à la profession : le ministre-président Elio di Rupo, le gouverneur Denis Mathen, le bourgmestre de Namur Maxime Prévot, tandis que Willy Borsus avait enregistré une intervention vidéo. 

Ensuite vint le tour de Gaétan Docquire et Stéphane Posty, qui ont expliqué quelques aspects de l'organisation d'un tel concours. C'est notamment la première année que le jury visite une série de projets préselectionnés : pas moins de 27 projets en 3 jours à travers toute la Wallonie !

Mais ne tournons pas autour du pot. Voici donc la liste des projets primés par le jury cette année. Il y a 8 lauréats, et 3 mentions. 

Habitat individuel

Lauréat : LRArchitectes, pour leurs Logements BO – Deux habitations pour deux familles à Tourinnes-Saint-Lambert. Un exemple de densification en milieu rural comme alternative à la villa 4 façades, comme l'a expliqué Laure Bertrand. Le jury a été séduit notamment par la simplicité du volume par rapport au programme, la simplicité des formes. Mais aussi la transparence du projet, la qualité des détails extérieurs en façade (encadrement des baies, jeu des briques,…), ainsi que par la qualité des volumes intérieurs par rapport aux fonctions et à l’utilisation. 

Mention : LRArchitectes à nouveau, pour l'habitation SRB à Chaumont-Gistoux

 

Habitat collectif

Lauréat : atelier d’architecture Mathen pour le Foyer wavrien (20 logements) à Wavre. Le jury a apprécié la réponse architecturale apportée au programme et au budget, la qualité des espaces intérieurs, la divergence de points de vue par rapport à l’environnement bâti : celui-ci est mieux intégré, par une construction différente.

 

Bâtiment public à usage collectif

Lauréat : AM he-architectes sprl / Georges-Eric Lantair, pour La Berle (Berloz) – maison rurale multiservice. Motivation du jury : le fait de redévelopper une maison multiservice au centre d’un village, avec des formes simples et un gabarit répondant à la fonction. Le revêtement extérieur simple (enduit naturel sur blocs de béton) donne une teinte, un rythme au bâtiment. Espace intérieur central hyper lumineux et interconnecté avec les autres fonctions.

 

Ouvrage d’art ou espace architecturé

Lauréat : Bureau d’étude Dessin et construction pour la Place de Heer. Le jury a aimé : le contraste avant-après. D’un gros nœud routier, on a remodelé un espace de village, une place à l’échelle du village en recréant un espace public fonctionnel, en utilisant des éléments piétons pour reprendre des différences de niveaux. La voiture n’est plus l’occupant central de l’espace.
 

Réalisation hors Wallonie d’un architecte wallon

Lauréat : Yves Weinand architectes sàrl pour le Pavillon du Théâtre Vidy à Lausanne (Suisse). Le jury a retenu : la très haute qualité d'exécution du bâtiment; la réponse au programme par le biais d’un volume non monolithique, avec un traitement particulier des façades; une très grande aptitude dans l’exécution de la structure en bois qui dégage un énorme espace libre permettant l’organisation des nombreuses activités.

 

Prix de la Reconstruction sur la ville

Lauréat : AM V+ / Projectiles pour le Musée de Folklore de Mouscron. Le jury a aimé : le lieu, la connexion entre le musée et l’espace direct environnant (parc à l’arrière), la grande transparence par le rez-de-chaussée. Les volumes très simples interconnectés par des espaces plus bas. Autrement dit, un jeu de volumes plus hauts et plus bas, interconnectés de manière harmonieuse. Le souci de développement durable en incorporant les anciennes briques des bâtiments existants dans les différentes façades de manière artistique.

Mention : Architecture Prégardien pour le Projet Jonquilles à Liège

 

Prix du Patrimoine

Lauréat : RESERVOIR A (en AM avec A+11, Piron Architectes et Atelier Paysage) pour l'Espace Winson à Fosses-la-ville. Le jury a apprécié la réponse apportée au programme en recréant un volume complet avec intervention d’un artiste sculpteur pour les façades. Un volume qui respecte le bâti, qui n’a quasi pas d’intervention sur la zone patrimoniale. Cet élément vient en complément, suspendu au-dessus du parc, et incite à la découverte du parc à l’arrière. Le projet respecte l’esprit initial du site.

Mention : RESERVOIR A à nouveau, pour la Maison de la Laïcité de Charleroi

 

Prix du Jeune architecte

Lauréat : Goffart Polomé Architectes, pour la Crèche les Écureuils à Loverval. La simplicité des volumes et la finesse de la toiture ont séduit le jury qui qualifie ce projet de particulièrement adapté, à l’échelle des enfants.

 

Admiration mais aussi questions

Devant tant de beaux projets, on reste évidemment admiratif. Ceux qui ont assité à la proclamation du GPAW il y a deux ans froncent cependant les sourcils. Parmi les lauréats de cette année, on retrouve en effet LRArchitectes (qui avait remporté il y a 2 ans le prix dans la catégorie Habitat collectif et le Prix du jeune architecte + une mention en Habitat individuel), he-architectes (lauréat Habitat individuel 2017), Dessin et Construction (lauréat 2017 pour la Réalisation hors Wallonie d'un architecte wallon), et V+ (mention en 2017 pour un projet de bâtiment non-résidentiel à usage collectif)...

Plus fort encore, deux des trois mentions attribuées par le jury lors de cette édition 2019, l'ont été... aux bureaux déjà désignés lauréats dans ces mêmes catégories : LRArchitectes en Habitat individuel, RESERVOIR A pour le Prix du Patrimoine.

Qu'en penser ? Que ces bureaux sont tellement bons qu'ils survolent le paysage architectural wallon ? Malgré la qualité des projets primés, sans doute pas. Beaucoup d'autres architectes font de belles choses. Que seule une petite fraction des architectes, un peu toujours les mêmes, participent au GPAW ? Sans doute, et c'est là un mal wallon, maintes fois dénoncé. Les architectes wallons ne communiquent pas ou trop peu, et une grande part de leur production reste dans l'ombre... 

Du côté de l'UWA, on confirme, tout en défendant la qualité des projets primés. Le jury, réellement international puisqu'aucun Belge n'y figure, ne peut être taxé de favoritisme. Ni d'assuétude d'ailleurs, puisqu'il est entièrement renouvelé d'une édition à l'autre. Et, cette année, le jury a même visité les projets retenus pour confirmer (ou pas) la bonne impression forgée sur la seule base des documents fournis par les architectes. Bref, un travail sérieux, qui ne fait que donner encore plus de poids aux différents prix. 

La cérémonie, suivie par 300 personnes, s'est achevée sur un moment d'émotion, l'UWA ayant concocté une surprise pour remercier son président sortant Robert Treselj pour son impressionnant travail.

Dans les semaines qui viennent, architectura vous présentera plus en détail les projets primés, puis ceux qui ne l'ont pas été mais qui méritent également d'être vus.