Doorzoek volledige site
19 november 2019 | FILIP VAN DER ELST

Préfabrication : « Choisissez un système adéquat et tenez-vous-y ! »

Fin octobre, architectura.be a invité neuf experts du secteur de la construction à parler de préfabrication lors d'une table ronde animée. Nous avons clôturé la discussion avec ces deux questions : Que devraient faire les pouvoirs publics pour favoriser la préfabrication ? et Quel est votre conseil principal concernant la préfabrication ?

 

Les pouvoirs publics et le gouvernement ont-ils un rôle à jouer? Joep Römgens (Schüco) en doute: « Ils doivent plutôt se concentrer sur la construction circulaire. C'est au marché lui-même d'estimer si la préfabrication peut être une solution d'avenir. » Dieter Froyen (Willemen Construct) n'est pas du même avis : « Avec la préfabrication, nous nous éloignons des méthodes traditionnelles et de nombreuses optimalisations sont possibles. Nous pouvons ainsi créer de la valeur ajoutée pour chaque client individuel. Ce n’est certainement pas mauvais d’encourager officiellement une telle démarche. »

Que peuvent faire les pouvoirs publics et les décideurs politiques ? Dirk Driesmans (Bureau d'architectes Q-BUS) pense qu'ils peuvent montrer le bon exemple : « Nous essayons de le faire dans le cluster Bouwindustrialisatie : il faut permettre aux gens d'y croire et les encourager à faire encore mieux par eux-mêmes. »

Dieter Froyen (Willemen Construct) estime que les pouvoirs publics devraient avant tout encourager le travail en bouwteam. La législation doit être rapidement adaptée. « La manière actuelle de répartir les droits et les devoirs est obsolète. Sur le terrain, on remarque que tout le monde est ouvert à davantage de coopération, mais que la loi ne rend pas toujours possible cette coopération. » Eveline Decroix (Verheyen Beton) plaide pour un changement dans le mode de passation des marchés : « Pour le moment, c'est toujours le moins cher qui gagne. Il faudrait également ajuster cela en tenant compte d'autres critères. »

Plusieurs experts estiment que les pouvoirs publics ont un rôle à jouer en ce qui concerne la construction circulaire, en promouvant davantage la circularité chez les maîtres d'ouvrage, en imposant des exigences plus strictes et en proposant également des incitants fiscaux.
 

Quelques bons conseils

Nous avons demandé à chaque expert de donner un bon conseil au sujet de la préfabrication. 

Dieter Froyen (Willemen Construct)

Si, en tant qu'architecte ou entrepreneur, vous souhaitez mettre en œuvre la préfabrication, choisissez un système adéquat à votre projet, qui correspond à ce que vous souhaitez atteindre avec votre conception, puis tenez-vous-y. Les fournisseurs doivent clairement vous informer de la valeur ajoutée de leur système.

Joep Römgens (Schüco)

Les architectes ont intérêt à impliquer le plus tôt possible les fournisseurs dans le processus. Après tout, ce sont eux les spécialistes du marché, ils connaissent les produits et leurs caractéristiques.

Herman Van der Schoepen (Gyproc)

Il est important de travailler rapidement en bouwteam. Pour nous, fabricants, il s’agit de communiquer au mieux les caractéristiques et possibilités de nos systèmes aux architectes. Cultiver des partenariats avec d'autres acteurs, tels que les jeunes start-ups, peut être la base qui permettra à la préfabrication circulaire de croître.

Luc Van Koekenbeek (Portakabin)

Faisons en sorte que les choses soient aussi simples que possible. Notre devise, en tant que fournisseur, est 'nous vendons ce que nous fabriquons'. Si vous compliquez le système, il échouera car il aura été trop coûteux

Ruben Braeken (B+ Architects)

Chaque conception ne doit pas nécessairement être réalisée sur mesure. En tant qu'architecte, nous devons faire face à de nombreux défis, tels que le climat, ou la conception et l'introduction de nouvelles formes d'habitat. Miser sur la préfabrication permet aux architectes d'économiser du temps sur le côté administratif. Nous pouvons dès lors utiliser ce temps pour concevoir des solutions intelligentes.

Eveline Decroix (Verheyen Beton)
Les fabricants ont intérêt à garder la même ligne de conduite dans leur communication et à ne pas être incohérents... ce qui n'est pas toujours le cas actuellement.

Dirk Driesmans (Burau d'architectes Q-BUS)

Les architectes qui souhaitent franchir le pas vers l'industrialisation via le BIM doivent le faire dans leur intégralité. Le choix d’une forme hybride intermédiaire a des conséquences néfastes sur l’efficacité et sur les connaissances accumulées. Des fournisseurs, j'attends une documentation simple et claire concernant les dimensions de leurs produits. Cela aide à poser des choix clairs.

Willem Coppens (Schöck)

Il est important que les architectes réfléchissent à l'avance aux différents systèmes et à la compatibilité du système avec leur conception. Les entrepreneurs ont intérêt à mieux planifier et à anticiper.

Karel Vervaet (Systimber)

J'espère que les architectes, les entrepreneurs et les maîtres d'ouvrage resteront réceptifs dans les années à venir et comprendront que nous devons apprendre à vivre avec de grandes contraintes en termes de logistique, d'environnement et d'aménagement du territoire. Certaines entreprises proposent déjà des solutions, mais le marché doit s'ouvrir aux systèmes de construction innovants. A ce sujet, nous pouvons apprendre beaucoup des Pays-Bas, par exemple.