Doorzoek volledige site
09 december 2019 | MICHEL CHARLIER

Sublimer l'inox pour renforcer la beauté d'un site rural

Illustratie | Marcel Van Coile
Illustratie | Marcel Van Coile
Illustratie | Marcel Van Coile
Illustratie | Marcel Van Coile
Illustratie | Marcel Van Coile
Illustratie | Marcel Van Coile
Illustratie | Marcel Van Coile
Illustratie | Marcel Van Coile

En 2012, la rénovation par le bureau Arcadus d'une maison privée située à Mourcourt (Tournai) avait obtenu le Prix spécial de l'UWA dans la catégorie 'Logements individuels' au Grand Prix d'Architecture de Wallonie. Cette habitation, située sur un site rural de toute beauté, a récemment été complétée et embellie par un couloir de nage et des aménagements paysagers imaginés par le bureau H&V Architecture. Un projet « inspiré d'humilité voire d'une certaine discrétion » selon les dires des architectes, mais dans lequel l'inox et l'inventivité ont été privilégiés.

 

La demande du maître d'ouvrage privé était simple : réaliser, en extension de son habitation, un couloir de nage de 15 m x 4 m, et l'intégrer dans un site d’une grande beauté. Ce dernier se situe dans un tissu rural fait d’imbrication de bâtisses et de massifs verts, constituant un petit hameau à quelques kilomètres de Tournai. Le bureau H&V Architecture a remporté le concours pour l'attribution du projet.

Différents niveaux de lecture

« Face à un tel contexte et afin de renforcer à la fois le site, le bâti existant et la qualité paysagère, nous avons travaillé sur différents niveaux de lecture », explique Laurent Vermeersch, architecte associé chez H&V Architecture. « En ce qui concerne l'implantation, le nouveau volume projeté est placé perpendiculairement à la voirie publique, ce qui permet à la fois de réinterpréter les anciens corps de ferme en L, d’éviter toute concurrence formelle avec l’habitation existante et de permettre les vues sur le grand paysage. Nous voulions également suggérer un certain mimétisme formel avec l'habitation existante, en terme de gabarit et de pente de toiture, mais tout en présentant néanmoins différentes lectures suivant les regards et saisons. »

Béton, bois et inox 

Le volume de base, minimal, est en béton (sablé) coulé, compact et parfaitement isolé. Il sera donc performant, proche du standard passif et intègre une certaine 'rationalité rurale' que les anciens utilisaient dans leurs constructions. Il reprend à la lettre le traitement bois (Afromosia ajouré) de l’habitation existante. Le volume en béton accueille une cuve en inox (15 m x 4 m x 1,5 m), glissée dans le gros-oeuvre. « Une cuve fabriquée à Bordeaux, d’une épure parfaite et digne de grands chaudronniers », précise Laurent Vermeersch. Les techniques spéciales sont bien évidemment encastrées. Les châssis, le bardage et le mobilier sont en bois et témoignent d'un réel savoir-faire des corps de métier. Différents traitements en inox, tel que le claustra mobile, accompagnent le béton et le bois.

Enfin, une structure métallique surplombe le bâtiment. Elle est recouverte partiellement d’un treillis en inox, support de végétaux, comme un hommage aux granges sur lesquelles la végétation reprend sa liberté et donne une nouvelle silhouette à l’habitation.

 

GERELATEERDE DOSSIERS