Doorzoek volledige site
23 maart 2020

Adaptez votre analyse de risques et toutes vos mesures de prévention !

À la suite des mesures plus sévères annoncées pour lutter contre le coronavirus, le gouvernement fédéral a publié un tableau. Les activités économiques sont donc réparties en 3 groupes. La Confédération Construction informe ses membres à ce sujet.

 

Tout d'abord, les activités à risque (entre autres, les activités sportives, culturelles, l'horeca et les magasins non essentiels), qui doivent toutes être suspendues.

Le deuxième groupe comprend les autres activités économiques, en ce compris la plupart des métiers de la construction. Celles-ci peuvent continuer, à condition que les entreprises concernées s'engagent à respecter toutes les mesures de prévention exigées. Le plus important est que votre analyse de risques (déjà obligatoire depuis longtemps selon le Code du bien-être au travail) s'adapte aux risques encourus, ici le risque de contamination au coronavirus. Pour ce faire, vous pouvez vous baser sur la fiche de prévention de notre institut de sécurité BOP Constructiv qui vous a été envoyée avec le Flash de vendredi dernier (ajouter le lien vers la fiche de prévention à la fin du document). Elle contient une liste détaillée des mesures de prévention à prendre afin de limiter au maximum les risques d'infection, autant du point de vue des employeurs que des travailleurs.

Le troisième groupe présent dans le tableau crée par le gouvernement est celui des secteurs cruciaux et des services essentiels. Ils doivent s'engager à fournir tous les efforts afin de mettre en œuvre les règles de prévention applicables de la meilleure façon possible, si le télétravail et la distanciation sociale ne sont pas possibles. Pour le moment, seuls les électriciens sont considérés comme faisant partie des services essentiels, pas les autres métiers de la construction. Nous sommes en train de plaider auprès du gouvernement pour que cette liste soit étendue à certaines autres activités, comme les dépannages urgents (p. ex. panne de chauffage, fuites à la toiture), et certains services essentiels (p. ex. construction de chemins de fer pour des travaux d'entretien et de réparation, afin que les trains puissent continuer à rouler).

Encore une fois, nous appelons nos entreprises membres qui continuent à travailler à respecter au mieux toutes les mesures de prévention, tant sur le chantier que durant les déplacements depuis et vers le lieu de travail. Enfin, nous aimerions encore répéter les principes importants : si vous utilisez un transport collectif, les règles de distanciation sociale doivent être suivies. Les passagers doivent donc prendre leurs distances d'1,5 m. Si ce n'est pas possible dans la pratique, vous pouvez encourager vos travailleurs à se déplacer avec leur propre véhicule. Dans ce cas, vous devez leur verser pour ce trajet une indemnité de mobilité et des frais de déplacement.