Doorzoek volledige site
29 mei 2020

Besix Red lance la construction de l'immeuble de bureaux Icône à Belval

Illustratie | Besix Red

Après la livraison du siège social de Ferrero International et l'implantation de Regus dans l’immeuble Impulse à côté de la gare de Luxembourg, BESIX RED Luxembourg vient de démarrer la construction de son nouveau projet de bureaux Icône à Belval. Conçu par le bureau d'architectes renommé Foster + Partners en collaboration avec le bureau luxembourgeois Beiler François Fritsch, cet immeuble de 17 300 m², propice à l’échange et à la co-création, va redéfinir l’immobilier tertiaire. Son atrium et ses nombreux espaces communs (terrasses intérieures/extérieures, paliers d’ascenseur, cages d’escalier), imaginés comme autant de zones de rencontres informelles, participent à la convivialité du concept, tout comme les 1 500 m² additionnels de commerces et de restaurants.

 

Pensé tel un immeuble collaboratif, centré sur l’utilisateur et son bien-être, Icône s’inscrit dans les New Ways of Working (NWoW), une organisation du travail où l’humain, la flexibilité et la digitalisation sont les fondamentaux.

C’est de cette réflexion qu’est né, il y a un an, ce projet innovant. « En misant sur l’agilité de ses surfaces - en d’autres termes sur une occupation tantôt parcimonieuse, tantôt optimale - cet immeuble nouvelle génération a suscité l’intérêt de plusieurs candidats. Les espaces ont été conçus pour vivre et évoluer selon les besoins des sociétés qui les occupent », explique Geoffroy Bertrand, Country Director BESIX RED Luxembourg.

Une conception de l'intérieur vers l'extérieur

En ligne avec son approche orientée client, Icône résulte de l’intention du développeur et des architectes d’apporter une dimension plus humaine et collective à l’espace de travail. « La conception d’Icône a été pensée de l’intérieur vers l’extérieur, en concevant d’abord des lieux d’échanges informels, qui recréent du lien et reconnectent les gens  », explique Gabriel Uzgen, CEO de BESIX RED. « Nous les avons ensuite habillés d’une architecture transparente qui facilite l’interaction et met l’accent sur la lumière et la circulation des corps. Une conception et un aménagement intérieur qui répondent, aujourd’hui plus encore, aux besoins des utilisateurs tertiaires post Covid-19 », poursuit le CEO.

Ce qui n’était encore que des tendances hier, s’est accéléré pour bientôt devenir la norme. « Si la pandémie du Covid-19 n’est pas le seul moteur de la transformation de l’utilisation des espaces tertiaires, elle sera certainement son accélérateur. Plus que jamais le bureau va devenir un lieu collaboratif, d’échanges et non plus seulement un lieu de production individuelle », partage Gabriel Uzgen.

Repenser les bureaux

Généralisé par le contexte actuel, le télétravail s’est révélé être un mode de production complémentaire devant être considéré significativement par les entreprises. Cette situation a également démontré la nécessité de repenser les bureaux afin d’offrir des espaces diversifiés en fonction des tâches à accomplir. «  Le rôle de l’immeuble de bureaux est de créer de la communication, de permettre la diffusion de la culture d’entreprise. De ce fait, il deviendra un réel outil de management qu’il convient d’utiliser de manière collaborative en complémentarité de la maison perçue au contraire comme un espace individuel permettant de s’isoler pour les tâches qui nécessitent davantage de concentration », affirme le CEO.

Outre sa fonction sociale et sa connectivité numérique optimale, Icône répond en tous points aux nouveaux usages requis par les entreprises, grâce à l’intégration de nombreux services aux utilisateurs : ascenseurs intelligents, réception virtuelle, applications numériques, gestion d’énergie intelligente, capteurs permettant de récupérer de nombreuses données tels que la température, la qualité de l’air, le niveau sonore, ou encore la présence ou non de personnes dans un espace donné…

Numérique et respectueux de l'environnement

« L’expérience client est incontestablement devenue l’élément-clé de nos développements, qu’ils relèvent du secteur tertiaire, résidentiel ou encore commercial. Dans cette approche, les nouvelles technologies et l’Internet des Objets ont pour finalité de contribuer au confort, à la sécurité et au bien-être de nos utilisateurs. Mais ils doivent aussi apporter cette agilité à nos développements conçus pour évoluer dans le temps ; tout en se concentrant sur l’aspect environnemental », affirme Gabriel Uzgen, ajoutant que l’immeuble sera développé avec une certification environnementale de type BREEAM Excellent et, dépendant des besoins de l’occupant, s’inscrira dans la démarche de la certification WELL Building Standard® qui garantit le respect du confort des futurs utilisateurs.

Les travaux ont été confiés à l’entreprise générale BESIX ainsi qu’à sa filiale luxembourgeoise LUX TP et devraient durer environ 30 mois.