Doorzoek volledige site
03 mei 2021

Lave, rochers et neige : un jeu de couleurs et de formes à Reykjavik

Illustratie | © Prefa

Au milieu du centre-ville de Reykjavik se trouve le bâtiment le plus récent de l’architecte islandais Tryggvi Tryggvason. Pour lui, le lien avec la nature joue un rôle essentiel dans l’architecture. Grâce à son mélange saisissant de couleurs et de produits, il intègre la lave, les rochers et la neige à sa façade. « Pour supporter l’animation de la ville, la façade doit être constituée d’un matériau solide et robuste » ajoute l’architecte. Avec une façade d’environ 2 300 m², ce grand bâtiment, qui était encore il y a peu un parking, doit apporter un nouveau souffle à la ville de par ses appartements et son rez-de-chaussée vivant. 

 

Particulier et extraordinaire, le mélange des couleurs et des formes souligne le caractère massif du bâtiment. Lors de ses précédents concepts, Tryggvi Tryggvason a songé à utiliser des nuances de terre pesantes. Une idée qu’il a très vite rejetée. « C’était de trop » explique-t-il en ajoutant qu’il a ensuite choisi des couleurs plus claires et plus conviviales, avant tout dans un esprit de légèreté. Le bâtiment brille désormais de blanc et d’une nuance de sable. « Les formations rocheuses, qui résultent ici de coulées de lave, ont été intégrées grâce à la couleur anthracite foncée, presque noire, des panneaux Siding.X posés à la verticale » ajoute l’architecte, fasciné par ces éléments Siding.X. « La structure rappelle le moment où la lave refroidit et se brise pour former des surfaces hexagonales » explique-t-il. Par opposition, le blanc représente la neige. La partie arrondie du bâtiment, aménagée de losanges blancs, est inspirée des glaciers islandais et sa structure rappelle une peau de poisson. La nuance de sable harmonise le tout. Le bardeau convainc également du fait de son asymétrie. 

Un bâtiment parfaitement intégré

En Islande, le travail d’architecte a beaucoup évolué ces dernières années. Des constructions sont réalisées à chaque coin de rue. Cependant, la municipalité intervient activement afin de contrôler ce développement. « Nombreuses sont les lois et réglementations » affirme l’architecte. « Chaque année, de nouvelles directives sont adoptées, qui établissent ce qui est autorisé et ce qui ne l’est pas. Une année, une porte doit avoir une largeur de 90 centimètres, puis l’année suivante, de 80 centimètres. Il faut tenir compte de tout cela » précise Tryggvi Tryggvason. La municipalité a donc imposé un certain nombre de directives et de conditions à son projet. « La ville souhaitait un bâtiment qui s’intégrerait aux maisons plus anciennes et plus petites. » Le pari est réussi : il s’intègre parfaitement. 

Un atelier de couverture-zinguerie mobile

L’entreprise de couverture-zinguerie Dachbaukunst de Norbert Augner, originaire de Quendlinburg, en Saxe-Anhalt, a permis la mise en œuvre du grand projet dans la capitale la plus au Nord de l’Europe. « Je suis toujours partant pour l’aventure » déclara Norber Augner, se réjouissant de partir dans le Grand Nord. Les couvreurs-zingueurs allemands chevronnés ont d’abord dû former leurs collègues islandais quant au matériel et au mode de travail. Cependant, les maîtres d’ouvrage ont rapidement souhaité que les experts prennent en charge l’ensemble du travail. L’« atelier de couverture-zinguerie mobile », c’est-à-dire le camion de transport, a été préparé puis expédié par bateau en Islande, pour que les couvreurs puissent disposer de leurs outils habituels sur place. Ils se sont installés dans un petit atelier local, au nord de Reykjavik, où tous les travaux préparatoires ont été effectués. Un deuxième atelier, destiné aux travaux plus petits et instantanés, a ensuite été installé dans le parking souterrain du bâtiment. 

À l’occasion de ce projet, 2 300 m² de façade PREFA ont été posés dans le centre-ville de Reykjavik. La diversité des couleurs et des produits était également extraordinaire et intéressante pour les installateurs. Pour l’artisan, « il s’agit d’un jeu de couleurs et de surfaces ». La façade a été agencée de blanc, d’anthracite et de sable grâce aux losangesbardeaux et panneaux Siding.X. Les éléments Siding.X n’ont pas été posés à l’horizontale, comme c’est généralement le cas, mais à la verticale. Six à sept artisans étaient présents sur place pendant les trois semaines. Ils logeaient dans une maison de vacances et travaillaient six jours par semaine. La réalisation du projet n’a pas été aussi rapide et efficace que ce dont les artisans allemands ont l’habitude. Il s’est donc passé huit mois entre le début planifié et l’achèvement du projet. 

 

GERELATEERDE DOSSIERS