Doorzoek volledige site
11 mei 2021 | LIESBETH VERHULST

BBA 3-2-1 Façade : Une habitation qui questionne subtilement les conventions (Hans Maes)

Illustratie | Tim Van De Velde
Illustratie | Tim Van De Velde
Illustratie | Tim Van De Velde
Illustratie | Tim Van De Velde
Illustratie | Tim Van De Velde
Illustratie | Tim Van De Velde
Illustratie | Tim Van De Velde
Illustratie | Tim Van De Velde
Illustratie | Tim Van De Velde
Illustratie | Tim Van De Velde
Illustratie | Tim Van De Velde
Illustratie | Tim Van De Velde
Illustratie | Tim Van De Velde
Illustratie | Tim Van De Velde
Illustratie | Tim Van De Velde
Illustratie | Tim Van De Velde
Illustratie | Tim Van De Velde
Illustratie | Tim Van De Velde
Illustratie | Tim Van De Velde
Illustratie | Tim Van De Velde
Illustratie | Tim Van De Velde

L'architecte Hans Maes a conçu cette maison étonnamment discrète qui questionne subtilement les conventions. L'empreinte écologique de la maison a été considérablement réduite par une intervention intelligente. Maes utilise l'architecture pour faire remonter à la surface la poésie des éléments du quotidien, comme la lumière du soleil. La maison M_R a une chance de remporter un Belgian Building Award 2021 dans la catégorie Façade 3-2-1.

 

Avec cette maison, Hans Maes veut nous faire réfléchir à ce que peut être une maison, à la manière dont nous pouvons réduire notre empreinte écologique tout en améliorant notre qualité de vie. La surface habitable maximale possible sur ce terrain destiné à une construction semi-ouverte était trop grande pour cette famille de quatre personnes. Dans un souci d'utilisation efficace de l'espace, la famille a décidé de n'utiliser que le rez-de-chaussée comme habitation. La surface restante (premier étage et toit) a été utilisée pour une deuxième unité de logement. En la louant, l'empreinte écologique réduite s'est immédiatement traduite par un modèle économiquement intéressant. Les deux maisons ont une superficie d'environ 120 m2.

En outre, cette maison est solidement ancrée dans l’habitat traditionnel flamande et s'intègre dans son environnement en adoptant les éléments typiques de ce contexte. Comme ses voisins, elle présente une même volumétrie (deux étages avec un toit en pente), le même aspect rustique (avec la brique moulée main nuancée, le toit en tuiles et la menuiserie extérieure en bois) et des détails similaires (comme l'incontournable obligatoire). Le plan se déroule comme une succession naturelle d'espaces : des fonctions plus publiques aux parties plus intimes de la maison.

La maison ne veut pas choquer, mais plutôt faire réfléchir aux conventions de manière subtile. De petites transgressions dans l'utilisation habituelle des matériaux et des formes font réfléchir à ce à quoi une maison traditionnelle devrait et pourrait ressembler.

 

Programme non conventionnel

Cette approche non conventionnelle se reflète entre autres dans le programme. Par exemple, la maison dispose d'une cuisine, d'un salon et de trois chambres mais pas de hall d'entrée. La fonction d'entrée est remplie par une cour ouverte avec un arbre. De cette façon, l’inimité est garantie. La cour est également source de lumière pour de grandes fenêtres qui en inonde généreusement la cuisine et offrent également une jolie vue sur le bel arbre, dont le feuillage sert d'ombrage naturel. Il n'y a pas de salle de bains, mais un « local lavabo » et une « baignoire-close » – par analogie avec le lit-clos historique – ainsi qu'une salle de douche. L'espace de circulation de la salle de bains traditionnelle a ainsi pu être utilisé (deux fois) pour d'autres fonctions.
 


Poésie

Hans Maes a également utilisé l'architecture comme un instrument pour révéler la poésie de la vie quotidienne. Les vues encadrées montrent des paysages extraordinaires, les fenêtres mur à mur agrandissent l’espace et semblent amener la nature à l'intérieur, deux cours amènent l’extérieur avec arbres et plantations et que lumière au cœur de la maison, et des ouvertures de fenêtres soigneusement positionnées tirent le meilleur de l’incidence des rayons du soleil à chaque moment de la journée.  

 

Remarquablement discrète

La maison veut se distinguer par sa discrétion en apportant des changements subtils à ce qui est déjà archi connu. Cela s’exprime également dans la matérialisation. Les fenêtres, les avant-toits et les volets en bois, plutôt classiques, ne sont pas traités, ce qui leur donne un aspect brut qui ne cadre pas avec le "propre" dans lequel se complaisent les Flamands. Il y a aussi la brique de façade à fermettes typique, qui a été traitée d'une manière différente, ce qui a entraîné un joint de mortier bombé. Il remet en question la notion de beauté et modifie l'apparence de la maison, loin du rustique bien élevé.

D'autres matériaux – jusqu’à l'intérieur – évoquent une nostalgie et jouent avec ce qui est perçu comme familier. Pour le carrelage extérieur, une pierre classique a été posée suivant un motif de dalles cassées.  Les joints sont réalisés avec du sable stabilisé qui retient l'humidité et nourrit de belles mousses. Celles-ci défient également la loi de « l'ordre et de la propreté » chère au Flamand.

 

3-2-1 Façade

Le prix 3-2-1 Façade est dédié aux maisons mitoyennes (à une, deux ou trois façades) livrées en 2019 ou plus tard. Dans cette catégorie, les membres du jury ont sélectionné des projets qui, d’une manière innovante, réussissent à proposer une qualité de vie maximale, avec une attention particulière portée à la lumière naturelle et au respect de la vie privée, malgré des dimensions réduites et un nombre de façades limité. L’évaluation a tenu compte aussi bien de l’extérieur et que de l’intérieur du bâtiment. Le lauréat dans cette catégorie sera connu le 25 mai.