Doorzoek volledige site
14 juni 2021

Des scientifiques créent un hybride mousse de bois-métal pour constructions légères

Illustratie | CSTC

Le CSTC, avec ses partenaires, offre le service C-Watch comme un service de support à l'innovation, à partir duquel des idées et produits innovants sont publiés en tant que source d'inspiration dans une première phase dans le processus d'innovation des entreprises de construction. Le CSTC se penche cette fois sur un hybride mousse de bois-métal qui présente des propriétés améliorées pour les constructions légères.

 

Des scientifiques allemands sont parvenus à créer un matériau hybride léger présentant de très bonnes propriétés isolantes et une résistance élevée à la flexion. Cet hybride mousse de bois-métal présente des propriétés améliorées pour les constructions légères.

Le matériau est obtenu en coulant du métal en feuilles poreuses de 250 x 250 x 30 mm dotées d’une structure ouverte aux nombreuses petites cavités qui lui donnent l’aspect d’une éponge. Ces cavités sont ensuite remplies avec de la mousse de bois. La mousse de bois proprement dite résulte du broyage de particules de bois jusqu’à l’obtention d’une masse gluante à laquelle du gaz est ajouté afin d’obtenir une mousse que l'on laisse sécher ensuite.

Le mariage des deux matériaux est un hybride mousse de bois-métal combinant les propriétés de ses composants. Le squelette métallique peut conduire l'électricité tandis que la mousse de bois est un très bon isolant thermique et acoustique. En outre, le bois provient d’une source renouvelable, ce qui permettrait théoriquement de recycler le produit à la fin de son cycle de vie. On ne sait toutefois pas exactement comment se déroulera ce recyclage. Les propriétés adhésives naturelles du bois rendent les adhésifs synthétiques superflus. D’après les concepteurs, la résistance à la flexion accrue de ce matériau bicomposant permettrait d’utiliser le nouveau matériau hybride comme matériau d'âme dans des panneaux sandwich ou comme produit semi-fini léger et autoportant.

Les scientifiques cherchent actuellement un moyen de rationaliser le processus de production de la mousse de bois et de faire pénétrer la mousse de bois dans le squelette métallique plus facilement et plus rapidement.

Bien que ce matériau ait été développé en Allemagne dès 2018 avec l’intention de le produire à l’échelle industrielle à court terme, on ne trouve en 2021 pas plus d'informations sur cette innovation que celles contenues dans le présent article.

 

GERELATEERDE DOSSIERS