Doorzoek volledige site
11 oktober 2021 | PHILIPPE SELKE

Le Facilitateur Bâtiment Durable désormais à votre service dans de nouveaux domaines d’expertise

Architecte : Architectes Associés Illustratie | Yvan Glavie

Helpdesk gratuit pluridisciplinaire mis en place par Bruxelles Environnement pour soutenir les professionnels du secteur du bâtiment, le Facilitateur Bâtiment Durable a récemment ajouté deux nouvelles thématiques à sa déjà très large palette. Maîtres d’ouvrage, concepteurs, gestionnaires, responsables techniques, installateurs, syndics d’immeuble, … peuvent désormais lui adresser leurs questions techniques également dans les domaines de l’acoustique et de l’économie circulaire du bâtiment.

 

Une bonne dizaine d’expert·e·s indépendant·e·s sont à votre service pour vous offrir un conseil relatif au choix des matériaux, à la gestion de l’eau, à la conception et à la gestion de projet, à l’énergie, à l’environnement, aux différentes normes et réglementations (dont la PEB), à l’accompagnement des copropriétés, et donc à présent aussi à l’économie circulaire appliquée au bâtiment et à l’acoustique.

La forme que peut prendre ce soutien peut aller d’une simple réponse par mail à, dans certains cas pour lesquels cela se justifie, une visite sur place. Le service Facilitateur Bâtiment Durable est organisé de manière centralisée avec un seul point de contact (voir au bas de cet article) quel que soit le domaine d’expertise. Un répondant de première ligne traite les questions simples, comme par exemple la recherche d’une information disponible sur les sites web de Bruxelles Environnement, ou transmet la demande à un·e des expert·e·s extérieur·e·s lorsque que la question demande une réponse plus spécifique.

 

Mettre le demandeur sur la bonne voie

Spécialisé en acoustique du bâtiment, Pierre De Fonseca est l’un d’entre eux. Il précise son rôle : « Le but du facilitateur n’est pas de mener des études acoustiques mais de mettre le demandeur sur la bonne voie. Si la demande nécessite d’aller plus loin, je dois orienter le demandeur vers des bureaux d’études spécialisés. » Il distingue, d’une part, les projets de construction neuve ou de rénovation lourde auxquels s’appliquent un permis d’urbanisme et une norme belge en matière d’acoustique et, d’autre part, les petits projets de rénovation qui ne nécessitent pas de permis. « Pour les premiers, les architectes connaissent la norme et font appel à un bureau d’études acoustiques si le projet a une certaine ampleur. Le rôle du facilitateur se situe selon moi davantage au niveau des petites rénovations ne nécessitant pas de permis. Le maître d’ouvrage professionnel ou l’architecte s’adressera alors au facilitateur. »

 

Points d‘attention récurrents

Dans le cadre des bâtiments durables, on vise à limiter la consommation d’énergies fossiles en se tournant vers le photovoltaïque et les pompes à chaleur. Or, ces dernières sont souvent sources de nuisances sonores. « En région bruxelloise, c’est un point d’attention particulièrement important parce qu’on ne dispose bien souvent pas de la place nécessaire pour installer la pompe à chaleur loin des voisins. Il faut alors faire barrage au bruit avec des panneaux acoustiques. C’est là l’un des plus grands défis pour le Facilitateur Bâtiment Durable dans les années à venir. »

Autre cas dans lequel le conseil avisé du Facilitateur Bâtiment Durable est utile : La pandémie a mis en sourdine le problème des nuisances sonores générées par les établissements horeca, mais celui-ci refait surface avec la normalisation de la situation. De nombreux restaurants et cafés occupent le rez-de-chaussée d’un immeuble résidentiel, occasionnant une gêne sonore pour les habitants, parfois tard dans la nuit. Les installations techniques telles que les hottes et réfrigérateurs se trouvent en effet généralement en intérieur d’îlot. Les architectes aménageant ou rénovant de tels établissements se doivent donc de rester particulièrement attentifs au problème.

 

Améliorer la qualité de vie de tous

Quand on demande à Pierre De Fonseca pourquoi il a accepté le rôle de Facilitateur Bâtiment Durable, il répond sans hésiter : « Je considère cela comme une responsabilité que nous avons envers la société. Il s’agit, en tant que professionnels, d’ouvrir nos connaissances non seulement aux grands promoteurs et constructeurs, mais aussi aux acteurs de plus petite taille. Nous exerçons notre métier pour améliorer la qualité de vie de tous, c’est ce qui nous motive. »

 

Si vous avez besoin d’une réponse ou d’un conseil technique, que ce soit dans le domaine de l’acoustique ou dans de nombreux autres, vous savez ce qu’il vous reste à faire : posez votre question par téléphone au 0800 85 775 ou par courrier électronique à facilitateur@environnement.brussels !

Notons également que, pour les copropriétés qui travaillent avec un syndic professionnel, le Facilitateur Bâtiment Durable propose des guidances personnalisées et gratuites accompagnées d’une visite sur place, pour l’établissement d’un quickscan énergétique ou solaire.

Envie de participer à un séminaire en ligne sur l'acoustique des logements collectifs ? C'est possible gratuitement le 22 octobre moyennant inscription préalable obligatoire