Doorzoek volledige site
21 mei 2014 | PHILIPPE SELKE

Hôtel basse énergie le long du canal à Molenbeek-Saint-Jean, pari gagné (A2M)

Illustratie | A2M
Illustratie | A2M
Illustratie | A2M
Illustratie | A2M
Illustratie | A2M
Illustratie | A2M

Le pari du promoteur Jean-Paul Putz (Nelson Canal) et de l'architecte Sebastian Moreno (A2M) était double : Comment intégrer un complexe de 150 chambres dans un patrimoine remarquable, la brasserie Belle-Vue, bâtiment iconique de la perspective du canal à Bruxelles ? Comment réaliser une opération de cette envergure dans le cadre d’une démarche responsable globale ? Aujourd'hui, le résultat est là et le pari est gagné.

Genèse du projet

En 2005, les activités de la Brasserie Bellevue, installées le long du canal depuis 1916, sont déplacées vers Louvain. Quatre ans plus tard, un groupe d’investisseurs privés (Nelson Canal) et la Commune de Molenbeek rachètent le site avec, comme objectif, d’offrir à ce bâtiment une nouvelle destination et un avenir ancré dans le renouveau de ce quartier de la capitale. Il s’agit de déployer un projet innovateur associant rénovation urbaine, mise en valeur du patrimoine industriel et historique, performances énergétiques de pointe (« très basse énergie » et « bâtiment exemplaire »), insertion socioprofessionnelle et rayonnement touristique d’un des plus anciennes perspectives de Bruxelles, le canal.

 

Hôtel hors normes

Le projet allie hôtellerie, logement et loisirs. Dans le bâtiment principal, l’ancien entrepôt, un hôtel de 150 chambres, de type « très basse énergie » a vu le jour. L’hôtelier allemand à bas prix, le groupe Meininger, s’y est implanté en visant spécialement les jeunes et les jeunes familles.

Le projet témoigne de la permanence et du changement ; la masse de la brique associée au béton et l’insertion des éléments contemporains de la rénovation en intégrant les principes du développement durable. Le percement des baies dans la façade aveugle de l’entrepôt a été réalisé de manière aléatoire afin de garder la dominance de la maçonnerie industrielle. Le traitement des baies par un cadre métallique permettant de masquer les profils de châssis donne une lecture de «pleins et vides» limpide.

 

Développement durable

Le projet est rénové au standard très basse énergie, proche du passif.

Les économies d’énergie permettent un gain d’environ 150 000 €/an et une réduction d’environ 400 T de CO2/an. L’utlisation de matériaux naturels pour l’isolant, l’éclairage très basse consommation, le refroidissement naturel des chambres, ... font que ce projet a été primé comme «bâtiment exemplaire» par la Région Bruxelloise.

 

Pari réussi

Le projet a permis de contribuer au redéveloppement de cette partie du canal. L’intégration du personnel issu du quartier, l’insertion de «graffeurs» et de performeurs pour marquer certaines zones contribuent à un renouveau du quartier. L’hôtellerie Meininger amène une clientèle qui ne venait pas forcément à Bruxelles. Le taux de remplissage est d’environ 87%.