Doorzoek volledige site
01 juli 2020 | PHILIPPE SELKE

Autoportrait : Emmanuel Bouffioux (BAEB)

Emmanuel Bouffioux
Centre administratif d'Etterbeek, conçu en association avec le Jaspers Eyers Architects Illustratie | Georges De Kinder
Centre culturel de Namur, dans les anciens abattoirs de Bomel Illustratie | Julien Forthomme
Centre administratif wallon de Belfius, à Namur Illustratie | Asymetrie
Hôtel de Police du Tournaisis Illustratie | Asymetrie
Projet mené au Boulevard Emile Jacqmain à Bruxelles pour Willemen Real Estate Illustratie | BAEB
Projet Goujons, dernier phase du programme CityGate I à Anderlecht Illustratie | Asymetrie
A Namur, l'immeuble Belfius en est au stade du gros oeuvre. Illustratie | Julien Forthomme

A Etterbeek et à Namur, notamment, sont sortis de terre deux immeubles marquants. A Etterbeek, le nouveau Centre adminsitratif devrait être livré à la fin de cette année encore. A Namur, l'immeuble Belfius en est au stade du gros oeuvre. Derrière ces deux bâtiments se cache l'architecte Emmanuel Bouffioux (BAEB), que nous connaissons bien pour avoir déjà publié plusieurs de ses réalisations sur Architectura. A présent, c'est au tour de l'homme de se dévoiler.

 

Sa vision de l’architecture

Parmi les projets que vous avez réalisés, quels sont ceux qui vous procurent le plus de fierté, et pourquoi ?

La reconversion des abattoirs de Bomel en centre socioculturel pour la ville de Namur, pas simplement pour notre intervention mais surtout pour son succès auprès des utilisateurs. On doit cela au pouvoir organisateur, à sa gestion et son organisation quotidienne. Le projet dans son ensemble avec les logements et le parc a revitalisé un quartier un peu oublié jusque-là à Namur. Nous dessinons des espaces de vie, mais ce sont les utilisateurs qui font la réussite du projet.

Nous espérons le même engouement de la part du public pour le nouveau Centre administratif d’Etterbeek (Administration, CPAS, Bureau de Police, Funérarium, salle polyvalente, parking public, restaurant et logements). Ce projet réalisé en association avec le bureau Jaspers Eyers Architects est complexe de par son programme mais aussi de par sa symbolique. Je parle plus volontiers de « Maison Communale », qui est l’accès privilégié à l’administration pour les habitants, mais aussi le pouvoir politique le plus proche des gens et sur lequel ils ont un impact direct. Ce projet ambitieux situé dans le quartier de la chasse à Etterbeek aura une influence importante sur l’ensemble du quartier et sur la commune.

Pour quels projets en cours ou en préparation avez-vous des attentes élevées ?

Nous terminons le gros œuvre du centre administratif wallon de Belfius à Namur. Bien plus qu’un bâtiment de bureau, il marquera l’entrée du centre-ville. Ce bâtiment est implémenté entre les voies de chemin de fer et deux ponts routiers, ce qui fut un réel défi organisationnel pour l’entreprise de construction. A nouveau, ce bâtiment devrait marquer l’espace public, comme point de départ du quartier de la gare en plein réaménagement et donner un marquage fort pour l’entrée de ville.

Par ailleurs, il y a également le projet Goujon à Anderlecht. Ce projet fait partie du développement CityGate mené par Citydev Brussels. Il sera implémenté en partenariat avec Immo Louis De Waele et comprendra un centre médical pour Médecins du Monde et des appartements subsidiés.

Je pourrais aussi citer le nouvel Hôtel de Police de Tournai que nous venons de remporter en association avec BAG et VK engineers

Quel projet d’un autre architecte belge est selon vous une belle réussite ?

La reconversion du WTC (ZIN) dans l’Espace Nord à Bruxelles menée par les architectes de 51N4E associés à Jaspers Eyers Architects. Un changement radical d’approche de la ville, intégrant une large mixité de fonctions dans un quartier historiquement monofonctionnel : travailler, habiter, vivre.

Quels architectes étrangers sont pour vous une grande source d’inspiration ?

Cobe, Snohetta, Unstudio, 3XN, MVRDV, Herzog et de Meuron...

Quels projets récents construits à l’étranger considérez-vous comme particulièrement réussis ?

Un projet de logements dessiné par le bureau David Chipperfield Architects à Londres : Hoxton Press.

Quels jeunes architectes belges vous impressionnent le plus pour le moment ?

Le bureau Faidherbe & Pinto, à Bruxelles, pour le projet de Maison de Quartier Saint-Antoine à Forest mais aussi le reste de leur production. Je pourrais aussi nommer Open Architectes à Ronquières, Qbrick et Specimen à Namur ou encore Blow Architects à Charleroi.

Quels aspects du métier d’architecte trouvez-vous passionnants ? Inciteriez-vous les enfants d’aujourd’hui à suivre cette voie ?

L’intensité et la diversité.

Diversité du travail aux différents stades des projets, de la mixité des programmes et fonctions, des Maîtres de l’ouvrage publics et privés, des chantiers.

Intensité dans les réactions face à notre travail, des joies et déceptions lors de concours ou d’adjudications, des discussions et questionnements à chaque projet.

Quelle rencontre fut décisive pour votre épanouissement en tant qu’architecte ?

Après quelques années de travail seul et après avoir réalisé des projets de rénovation, agrandissement, petite construction pour des commanditaires privés, j’étais assez pessimiste sur la profession et déçu du manque de vision de la part des Maîtres de l’ouvrage. La rencontre avec un client, Mr Johan Willemen (Willemen Real Estate) fut comme une bouffée d’air. Celui-ci me confiait la construction, rénovation, transformation d’un îlot entier Boulevard Emile Jacqmain au centre de Bruxelles. Ce projet, trop grand pour le jeune architecte que j’étais, m’ouvrit les yeux sur tous les possibles de notre métier. A force de travail et d’ambition, tout devenait alors abordable : concours, adjudication publique, promoteur…. Cela a changé ma façon d’aborder mon métier et de me concentrer sur des objectifs qui me paraissaient jusque-là inatteignables.

Vous reconnaissez-vous encore dans le jeune étudiant ambitieux que vous avez été ? Rêve et réalité se sont-ils rejoints ?

Difficile de répondre à cette question. La réalité n’est pas du tout en phase avec l’image que peut véhiculer l’enseignement de l’architecture et donc de mes attentes de l’époque. Croire que chaque étudiant deviendra un architecte accompli menant des projets emblématiques et reconnus par le grand public et la profession est utopique. Je travaille tous les jours en essayant de répondre le plus justement possible aux enjeux urbanistiques, sociétaux, budgétaires et autres des projets que nous ont confiés les différents Maîtres de l’ouvrage. Les réponses apportées m’étonnent toujours ! Donc je continue.

 

Un peu de tout

Quel autre métier auriez-vous voulu exercer ?  Publiciste ou politicien (mais c’est du pareil au même ?)

Où avez-vous suivi votre formation en architecture ?  Saint-Luc Bruxelles

Chez qui avez-vous été stagiaire ?  Pas très intéressant, je ne crois pas dans le système de stage à la belge. Au bureau, nous ne considérons personne comme stagiaire ; nous préférons évaluer les gens en fonction de leurs compétences et de leurs implications à apprendre et évoluer.

Quel était le titre de votre travail de fin d’études ? Et de quoi parlait-il ?  De mémoire : Adolf Loos, Karl Kraus, Oscar Kokoshka, réalité d’une époque

Votre livre d’architecture favori : La série El Croquis dans son ensemble

Votre livre favori (hors architecture) : Le Dahlia Noir de James Ellroy

Votre film préféré : Reservoir Dogs de Tarantino

Votre programme tv préféré : Chasse et pêche à 3 h du matin ! Non, je ne regarde pas spécialement de programmes télévisés.

Votre musique favorite : Nostalgie toute la journée !

Que faites-vous volontiers dans vos temps libres (si vous en avez) ? : ?

La ville belge que vous préférez : L’éclectisme de Bruxelles, la convivialité de Namur, la culture d’Anvers

La ville européenne que vous préférez : Lisbonne

Dans quel pays auriez-vous voulu naître et grandir ?  La Belgique me convient très bien.

Etes-vous sportif, actif ou passif ? Et si oui, quel sport ?  J’ai l’ambition d’être actif mais la réalité est tout autre !

Votre site d’architecture favori ?  Archdaily

D’autres sites web que vous appréciez particulièrement ? Architizer, Dezeen, Archello … il y en a beaucoup.