Doorzoek volledige site
06 oktober 2020 | MICHEL CHARLIER

Autoportrait : Gil Honoré (aiud)

Gil Honoré Illustratie | aiud
Terrasse du Phare. Illustratie | Jean-Pol Brohez
Le Préhistomuseum. Illustratie | Alain Janssens

Gil Honoré est un architecte atypique. Par la philosophie et le travail de son bureau d’architecture aiud, tout d’abord, centrés sur ‘l’observation du quotidien, de la banalité apparente du réel’ : pour lui, l’architecture est entre autres un ‘art de l’espace’ et chaque commande est ‘l’occasion d’extraire les capacités poétiques et plastiques que recèlent un site et l’énergie, le désir d’avenir, d’être, que recèle chaque programme ou projet’. Ensuite par les lieux qui ont inspiré ses conceptions créatives : le Centre d’interprétation du Carnaval de Binche, la Fromagerie et le Musée de l’Abbaye de Val-Dieu, un bâtiment pour la Brigade canine de Liège, le Pôle Image à Liège, le Phare d’Andenne ou encore Confluence, le port numérique de Namur.

 

Sa vision de l’architecture

Parmi les projets que vous avez réalisés, quels sont ceux (maximum 2) qui vous procurent le plus de fierté, et pourquoi ?

Les Ateliers pour artistes en résidence (RAVI) à Liège et le Préhistomuseum de Flémalle. Tout d’abord, parce que ce sont deux projets d’infrastructures publiques qui ont suscité beaucoup d’enthousiasme chez les utilisateurs, que ce soit les personnes en charge de ces lieux, les artistes en résidence, les visiteurs. Mais aussi parce que ce sont des projets très différents, du point de vue de leurs programmes et de leurs contextes et que, pour chacun d’eux, j’ai apporté une réponse architecturale spécifique, que je pense être juste, en n’essayant pas d’y implanter un style de façon artificielle.

Pour quel projet en cours ou en préparation avez-vous des attentes élevées ?

Le Phare à Andenne est ouvert au public depuis le mois d’août. Du fait de la situation sanitaire actuelle, il n’y a pas eu d’inauguration officielle et les possibilités de visites en groupe sont limitées. Cela me frustre un peu et j’aimerais pouvoir recueillir les réactions des visiteurs, des habitants d’Andenne et du milieu de l’architecture.

Quel projet d’un autre architecte belge est selon vous une belle réussite ?

Le théâtre Vidy à Lausanne conçu par Yves Weinand. C’est un acte de création singulier, hors références, juste porté par une logique constructive. Je trouve cela courageux.

Quels architectes étrangers sont pour vous une grande source d’inspiration ?

Il y en a beaucoup. Des démarches très différentes peuvent m’intéresser, à partir du moment où elles sont menées sérieusement : Peter Zumthor, Caminada, Hans Kollhoff, Herzog et De Meuron, Rudy Ricciotti, Patrick Bouchain, Toyo Ito,…

Quels projets récents construits à l’étranger considérez-vous comme particulièrement réussis ?

Le Mémorial de l'Holocauste à Berlin conçu par Peter Einseman. Je le trouve relativement incroyable de justesse, minimaliste mais narratif d'un point de vue perceptif.

Quel jeune architecte belge vous impressionne le plus pour le moment ?

J’étais récemment membre d’un jury pour un projet du CPAS de Bruxelles et je me suis reconnu dans la démarche architecturale de KADER Studio qui a remporté ce concours.

Quels aspects du métier d’architecte trouvez-vous passionnants ? Inciteriez-vous les enfants d’aujourd’hui à suivre cette voie ?

La diversité des situations et des rencontres. Ce sont aussi les différentes dimensions que l’on est amené à explorer : culturelle, environnementale, plastique, structurelle, sociale… C’est cela qui me motive.

Quelle rencontre fut décisive pour votre épanouissement en tant qu’architecte ?

Avec mon maître de stage Pierre Hebbelinck (dont je fus le premier stagiaire).

Vous reconnaissez-vous encore dans le jeune étudiant ambitieux que vous avez été ? Rêve et réalité se sont-ils rejoints ?

Explorer le réel est très enrichissant, donc je n’ai pas de regrets vis-à-vis de mes rêves de jeunesse.

 

Un peu de tout

Quel autre métier auriez-vous voulu exercer ? Plasticien

Où avez-vous suivi votre formation en architecture ? Unité Architecture au sein de la Faculté des Sciences Appliquées de l’UCL.

Quel était le titre de votre travail de fin d’études ? Il s’agissait d’un centre administratif provincial à Mons (dont je suis originaire), un PFE donc, avec Yves Lepère comme promoteur.

Votre livre d’architecture favori : Le dernier que j’ai adoré est Pensées Constructives. Architecture Suisse Alémanique 1980-2000, d’Emeline Curien.

Votre livre favori (hors architecture) : Puisqu’il faut choisir, A l’aube spirituelle de l’Humanité, de Marcel Otte.

Votre film préféré : Elle de Paul Verhoeven.

Votre programme tv préféré : Les documentaires d’ARTE en général.

Votre musique favorite : Icct Hedral d’Aphex Twin, joué par l’orchestre symphonique de Philip Glass.

Que faites-vous volontiers dans vos temps libres (si vous en avez) ? : Du jardinage, du bûcheronnage, mais aussi flâner dans des villes, des paysages, découvrir des sites et des architectures, parfois au hasard.

La ville belge que vous préférez : Liège

La ville européenne que vous préférez : Marseille

Dans quel pays auriez-vous voulu naître et grandir ? L’Italie

Etes–vous sportif, actif ou passif ? Si oui, quel sport pratiquez-vous ? Du sport en salle : cardio et musculation.

Votre site d’architecture favori : architectura.be

D’autres sites web que vous appréciez particulièrement : Archiurbain