Doorzoek volledige site
05 juli 2019

LipuSmart, la nouvelle génération de séparateurs de graisses

Illustratie | ACO

Les séparateurs de graisses sont des éléments essentiels du processus d’épuration des eaux usées. Ils sont principalement utilisés dans le secteur de l’horeca et dans l’industrie alimentaire. Les stations d’épuration des eaux n'étant pas capables de traiter une surcharge en graisses, les entreprises sont obligées de les éliminer elles-mêmes, à la source. LipuSmart existait déjà depuis quelques années sur le marché des séparateurs de graisses. Mais ACO a transformé le séparateur existant en un appareil compact avec pompe intégrée. Le séparateur de graisses 4-en-1 LipuSmart est également plus facile à installer que les autres modèles grâce à l’élimination de plusieurs tuyaux intermédiaires et à l’utilisation d’un système d’évacuation commun. 

 

Christian Dawance est ingénieur en construction de formation et travaille depuis déjà 28 ans chez ACO en tant que Product Manager. Les séparateurs de graisses n’ont donc aucun secret pour lui et il nous révèle tout ce qu’il faut savoir sur la nouvelle génération de séparateurs.

Pourquoi des séparateurs de graisses, et qu’est-ce qui rend ces appareils si indispensables dans le secteur ?

Les séparateurs de graisses sont des éléments essentiels du processus d’épuration des eaux usées. Ils sont principalement utilisés dans le secteur de l’horeca et dans l’industrie alimentaire. Leur première fonction consiste à empêcher que les conduites d’évacuation soient obstruées par les graisses, huiles et autres sédiments lourds. Les graisses se transforment aussi en acides gras agressifs, qui viennent attaquer les tuyaux. Sans oublier que les normes d’évacuation des eaux usées applicables aux entreprises, mentionnées dans la réglementation de l’IBGE et de la Région Wallonne, sont très strictes. Les stations d’épuration des eaux ne sont pas capables de traiter une surcharge en graisses, ce qui fait que les entreprises sont obligées d’éliminer elles-mêmes leurs graisses, à la source. Si elles ne le faisaient pas, nous serions envahis par la vermine et les mauvaises odeurs.

Après plus de 25 ans à travailler chez ACO, que pensez-vous de l’évolution des séparateurs ?

La première grande évolution à laquelle je pense est principalement due au phénomène d’urbanisation. Les espaces sont devenus de plus en plus petits, ce qui nous a obligés à imaginer des installations pouvant être placées à l’intérieur. L’espace devait aussi être rentabilisé au maximum, c’est pourquoi les appareils sont devenus de plus en plus compacts et hauts (plutôt que larges).

Outre l’urbanisation, l’évolution au niveau des matériaux a aussi joué un rôle important. On utilisait surtout de l’acier dans les années 80, alors que les années 90 ont vu l’avènement de l’acier inoxydable. L’acier a ainsi perdu de son attrait, et les exigences sont devenues plus strictes en raison, justement, des acides gras agressifs. L’acier inoxydable représentait une solution, mais le revers de la médaille était son coût élevé dû à son niveau de qualité supérieur. Aujourd’hui, 90 % de nos produits sont fabriqués en polyéthylène, selon un procédé de moulage par rotation.

Enfin, le vieillissement est une autre évolution que je constate en examinant notre public cible. Le secteur des soins de santé et les maisons de repos s’intéressent de plus en plus à nos produits, alors que nous ne vendions auparavant qu’à des hôpitaux et hôtels.

Comment voyez-vous l’avenir des séparateurs de graisses ?

ACO met l’accent sur l’innovation. Notre département R&D en Allemagne est très actif et suit en permanence les évolutions technologiques. Quand j’imagine l’avenir, je pense surtout convivialité, simplicité, technologie et durabilité. Mais notre nouveau LipuSmart est déjà un bel exemple d’innovation et de progrès technologique ! Et il peut être désormais placé par un installateur sanitaire sans l’aide d’un électricien.

Le LipuSmart vient d’être lancé, mais pourquoi ajouter un nouveau séparateur à une gamme déjà bien étoffée sur le marché ?

Le LipuSmart n’est en fait pas totalement nouveau. Nous avons transformé le séparateur existant en un appareil compact avec pompe intégrée. Et il s’agit d’une évolution logique : nous nous efforçons de toujours écouter les besoins du marché et d’évoluer afin de les satisfaire. Certains installateurs utilisaient une pompe qui n’était pas du tout adaptée à notre séparateur, ce qui entraînait des problèmes. C’est pour éviter cette situation à l’avenir que nous avons développé le séparateur LipuSmart. Il s’agit en outre d’un système capable de communiquer. Nous le commandons ainsi via une app avec une connexion Bluetooth.

Quant au nombre de séparateurs sur le marché, je ne pense pas qu’il soit trop élevé. Je pense simplement qu’il existe un séparateur pour chaque application et chaque besoin. C’est en tout cas notre objectif.

En puisant dans votre expertise, avez-vous quelques conseils et astuces à nous donner ?

Pensez à nettoyer votre séparateur à temps ! On constate que cette tâche est souvent reportée, voire même oubliée. Pourtant, il est important que le nettoyage soit réalisé à temps et de manière très régulière. Autre information importante : il est illusoire de penser que la cuve placée juste derrière le séparateur ne contient pas de graisses. Un séparateur de graisses présente en effet un rendement de 92 %, ce qui signifie que 8 % des graisses restent dans l’eau. Ces graisses influencent le fonctionnement de l’installation de pompage, mais il existe des solutions pour y remédier. Et un dernier conseil pour la route : évitez les turbulences au niveau de l’arrivée d’eau, car ce sont justement ces turbulences qui empêchent la séparation gravitationnelle des graisses et qui font que l’eau contient encore plus de graisses à la sortie.

 

GERELATEERDE DOSSIERS