Doorzoek volledige site
13 januari 2022

Evolution des normes quant au dimensionnement des conduits collectifs en pression positive

Illustratie | Poujoulat

En Belgique, les conduits collectifs en pression positive ont fait leur apparition aux alentours de 2011. Il s'agissait d'une béritable évolution et même d'une révolution des conduits collectifs C4 & C8 connus jusqu’ici. En effet, les systèmes collectifs C4 classiques (connus comme CLV, 3-CE ou LAS) et les systèmes C8 (connus comme semi-CLV) assuraient un fonctionnement avec un conduit d’évacuation des produits de combustion en dépression, tirage naturel. Leurs versions évoluées proposaient, elles, un fonctionnement avec le conduit d’évacuation des produits de combustion en pression positive.
 

Dans l’optique de réglementer ces nouvelles pratiques, en juin 2012, CERGA a travaillé à l’élaboration d’un dossier technique (avec l’aide des fabricants d’appareils au gaz mais aussi de cheminées métalliques et synthétiques) permettant d’utiliser des chaudières à condensation dans le cadre de rénovations, et de réaliser de substantielles économies grâce à une technologie en ligne avec les normes en vigueur de l’époque et les règles de bonne pratique.

C’est donc dans ce dossier technique que, pour la première fois en Belgique, les systèmes collectifs en pression positive seront introduits et présentés de façon que nous qualifierons de 'réglementaires'. La dénomination 'système C4 ou C8 en surpression' sera dès lors celle utilisée. Rapidement, ces nouveaux systèmes ont pu démontrer leurs intérêts et avantages en regard aux solutions classiques. Progressivement, ils sont donc venus supplanter les 'solutions d’hier'.