Doorzoek volledige site
13 maart 2019

Adieu WTC, bonjour ZIN !

Illustratie | 51N4E - Jaspers-Eyers - l'AUC
Illustratie | 51N4E - Jaspers-Eyers - l'AUC
Illustratie | 51N4E - Jaspers-Eyers - l'AUC
Illustratie | 51N4E - Jaspers-Eyers - l'AUC
Illustratie | 51N4E - Jaspers-Eyers - l'AUC
Illustratie | 51N4E - Jaspers-Eyers - l'AUC
Illustratie | 51N4E - Jaspers-Eyers - l'AUC
Illustratie | 51N4E - Jaspers-Eyers - l'AUC

L’Administration flamande a attribué à Befimmo le marché public de travaux pour la conception, la construction et la mise à disposition d'un bâtiment dans le quartier Nord de Bruxelles. Le bureau d’architecture bruxellois 51N4E sera en charge du projet en collaboration avec les bureaux belge Jaspers-Eyers et français l’AUC

Ce projet innovant, baptisé « ZIN in No(o)rd », a pour ambition de réutiliser les emblématiques tours WTC I et II situées au coeur du quartier Nord. Au lieu d’une simple restauration des bâtiments existants, il s’agit ici d’ajouter une dimension inédite au projet en reliant les tours par un nouveau volume de 14 étages à double hauteur. Cela créera une nouvelle condition pour le développement d’un édifice mixte mêlant une nouvelle manière de travailler à des logements, un hôtel, des espaces de sport et de loisirs, des commerces et beaucoup de végétation. Le rapport à la ville est aussi totalement repensé avec un rez-de-chaussée ouvert, pour différentes utilisations, développant diverses relations à la ville et à l’espace public. Le projet constitue ainsi une réponse au contexte environnant et aux développements futurs. Ce nouveau concept flexible instaurera, en Europe, un nouveau standard pour les bâtiments mixtes de grande échelle.

Construire de manière flexible

Le projet insiste radicalement sur la réutilisation, non seulement en considérant le bâtiment actuel comme banque de matériaux mais aussi grâce à un concept architectural innovant. En jouant intelligemment avec les conditions et en complétant celles-ci avec un certain nombre d’interventions stratégiques et une dimension prospective, un édifice robuste est conçu. Celui-ci pourra, dans le futur, s’adapter de manière flexible à un usage changeant. Par l’addition d’un nouveau volume aux plateaux à double hauteur, par la prévision de divers circuits de circulation avec de nombreux accès, et par l’activation de l’espace urbain comme s’il était un hall partagé, un complexe mixte est mis en place qui n’est pas pensé pour un type d’utilisation, mais qui pourra évoluer au fil du temps.

Transformation du Quartier Nord

Les bureaux d’architecture belges 51N4E et Jaspers-Eyers accompagnés du bureau parisien l’AUC, ont été choisi par Befimmo pour la réalisation de ce projet ambitieux. Ce choix fait suite à un appel à candidature lancé en 2017, en concertation avec le Bouwmeester-Maître Architecte bruxellois. L'équipe est accompagnée par des experts en ingénierie, en durabilité, en économie circulaire, en accessibilité et en bien-être.
Après leur sélection, les architectes ont monté un atelier de travail dans l'un des étages de la tour WTC I qu’ils occupaient alors temporairement, afin de développer le projet in-situ avec les différents partenaires et consultants. En parallèle, et grâce au grand investissement de LabNorth1, plusieurs initiatives ont été mises en place en 2018 pour explorer tous les potentiels du quartier Nord. Ce fut une période d’essai importante pour l’introduction de nouveaux types d’usages dans le quartier attestant petit à petit les possibilités d’usage mixte et hybride. Bien qu’elles soient fragiles, ces initiatives peuvent constituer le fondement d’un avenir différent pour le quartier.

Un nouveau lieu de travail inspirant et durable

En 2018, Befimmo a introduit la demande de permis pour le projet ZIN et le réaménagement du site de l’actuel WTC I et II. La première phase des travaux de curage et désamiantage débutera encore au premier trimestre 2019. La deuxième phase débutera mi-2020, après l'obtention des permis nécessaires. Les travaux se poursuivront ensuite jusqu'à la mi-2023. Befimmo a déjà conclu un accord avec un entrepreneur pour la construction du projet à un prix sécurisé. Pour rappel, le bail de Befimmo avec l'État belge (seul utilisateur de la tour II) a expiré le 31 décembre 2018. A peine quelques mois plus tard, Befimmo a donc déjà trouvé un nouveau locataire pour la totalité des bureaux.

Le bail avec l’Administration flamande, portant sur 70.000 m² de bureaux, débutera en 2023 (après réception provisoire des travaux) et aura une durée ferme de 18 ans. Environ 3 900 fonctionnaires flamands trouveront en « ZIN in No(o)rd » un nouveau lieu de travail inspirant et durable axé sur l’idée d’échange et de flexibilité. Les espaces bureaux offriront la possibilité de se rencontrer et de collaborer dans un environnement de travail vert et sain aux ambiances variées. Les appartements seront loués et un concept innovant est prévu pour la partie hôtel, en collaboration avec un opérateur spécialisé.

Un projet exemplaire

Pour Johan Anrys, co-fondateur du bureau 51N4E, il s'agit d'un « projet exemplaire, à une échelle sans précédent. Le bâtiment existant est la matière première du nouveau projet : 68% de ce bâtiment est réutilisé. Au niveau du recyclage, le bâtiment sera recyclé à 95%. Au-delà de ces chiffres, le projet montre comment la pensée circulaire change la façon dont on conçoit l’architecture. En raison de sa grande taille, l’usage pourra évoluer au fil du temps : le nouveau projet est résistant au temps grâce à sa construction et son dimensionnement, aux différentes possibilités de circulation et à la relation avec la ville. L’insertion de végétation en fera également une destination saine et attrayante. Cette diversité de conditions fait de l’édifice un champ des possibles pour un avenir ouvert et durable. »

Les 4 axes principaux de ZIN
Travailler, vivre, habiter
Un nouveau volume central relira les deux tours existantes, créant 14 étages exceptionnellement spacieux avec une hauteur libre d'environ cinq mètres. L’Administration flamande jouira ainsi un énorme espace de travail de plus de 4 500 m² par étage, avec une vue panoramique sur la ville. Ces espaces intérieurs sont suffisamment volumineux (5,30 m sous plafond) pour offrir d’innombrables possibilités d’aménagement spatial. De plus, ces dimensions (tant dans la largeur que dans la hauteur) permettent d’intégrer des arbres à chaque étage afin de créer un environnement de travail vert et sain.
Les étages intermédiaires (moins haut de moitié) seront occupés par des appartements à l'est et un hôtel à l'ouest. Cette fusion de fonctions créera un bâtiment où il y aura toujours de la vie, sept jours sur sept. Chaque étage possède une terrasse à l’est créant, avec le jardin suspendu sur le toit une continuité verte avec le parc Maximilien. Le projet contribuera ainsi pleinement au développement d'une dynamique réelle et nouvelle dans le Quartier Nord.

Construire la ville
Le quartier Nord à Bruxelles est un environnement en pleine transition avec d'énormes qualités mais aussi de grands défis. Les tours existantes du WTC, développées dans les années 1970, ne répondent plus aux attentes contemporaines. La flexibilité du travail est aujourd’hui une réalité, tant dans l'espace que dans le temps. Les quartiers de bureaux deviennent de plus en plus des lieux de collaboration où les gens se réunissent pour travailler ensemble, dans des constellations en constante évolution.
C’est pour cela, entre autres, que le principe de « construire la ville » est un élément principal de la conception du projet. ZIN sera pleinement intégré dans l'écosystème urbain existant et sera ouvert sur la ville. Le rez-de-chaussée sera un vrai lieu de ville, transparent, avec une grande serre accessible au public, fonctionnant comme lieu de rencontre au sein du quartier. La vue depuis le toit-terrasse complètera l'ensemble. Les différentes fonctions du site auront chacune leur propre adresses et accès, structurant ainsi de nouveaux axes urbains.

Construction modulable
La circularité est également un aspect très important du projet. Le bâtiment existant sera conservé au maximum. Les étages souterrains, les fondations et les noyaux de circulation seront préservés. Au total, cela représente 62% du bâtiment actuel qui sera réutilisé. Les éléments qui seront démolis recevront une nouvelle vie. Globalement, c’est plus de 95% de tous les matériaux et équipements existants qui seront sont récupérés ou recyclés et plus de 30 matériaux du nouveau bâtiment seront certifiés C2C.
La pensée circulaire n'est pas seulement basée sur la récupération et la certification, elle repose également sur une perspective d'avenir à très long terme pour le bâtiment. La structure de base de l’immeuble sera identique pour les différentes fonctions et offrira ainsi une grande flexibilité. Le projet ne s’axe donc pas uniquement sur les besoins d'aujourd'hui, mais il pourra dans le futur également être adapté à ceux de demain.

Conception durable
Le confort de l'utilisateur et la durabilité vont de pair. Une façade intelligente garantira le confort de manière économe en énergie. Des panneaux solaires en façade fourniront de l’énergie ainsi qu’une protection solaire et les fenêtres ouvrantes offriront de l'air frais en journée et un refroidissement naturel la nuit.
Les toitures du bâtiment et la serre seront également équipés de panneaux solaires. La chaleur et le froid seront extraits du sol à l'aide d'un système géothermique, qui couvrira plus de 60% des besoins énergétiques. Un échange d'énergie entre les différentes fonctions permettra de réduire encore davantage les consommations.