Doorzoek volledige site
02 juli 2019

Pont des Trous à Tournai : fin de la saga et début des travaux

Illustratie | Trougnouf (Benoit Brummer) - CC BY-SA 4.0

Afin d'élargir l'arche centrale, le Pont des Trous de Tournai sera déconstruit, puis reconstruit avec son cachet médiéval actuel. Le permis d'urbanisme a été délivré. Le chantier débutera fin juillet. Au cœur du maillage européen Seine-Escaut, ce pont est l'un des derniers goulets d'étranglement sur les 450 km de voies navigables wallonnes.

 

Suite à la demande introduite en novembre 2017 par le SPW Mobilité et Infrastructures, le fonctionnaire délégué de la Région wallonne a délivré ce jeudi 27 juin le permis d'urbanisme concernant le réaménagement du Pont des Trous et de ses abords. Un cheminement administratif long de 19 mois vient de s'achever.

Le début du chantier est prévu le lundi 29 juillet prochain et les travaux de déconstruction nécessiteront une coupure complète de la navigation sur l'Escaut les 2, 3, 4 et 5 août.

Ces travaux sont rendus nécessaires puisque l'arche centrale ne peut laisser passer les péniches (2.000 tonnes) standardisées de classe Va (110m x 11,4m avec 7m de hauteur libre). Le permis autorise la déconstruction des arches de la porte d'eau et leur reconstruction en vue de l'augmentation du gabarit navigable. L'objectif est d'atteindre 12,5m de largeur et 7m de tirant d'air sous l'arche centrale. Le permis impose une reconstruction respectant des contraintes patrimoniales et le rythme ternaire des arches, le maintien du caractère médiéval de l'architecture, la reconstruction d'une arche centrale homothétique à l'existante et le maintien de la largeur de la coursive existante. Le permis exige aussi la récupération et réutilisation, autant que possible, des pierres existantes, le placement de lisses de guidage avec un alignement droit de 25m en amont et en aval de l'ouvrage.

De nombreuses précautions seront prises lors des opérations de déconstruction. La porte d'eau emblématique de Tournai devrait donc retrouver, à l'issue des travaux, son aspect médiéval actuel. Avant de remettre sa décision, le fonctionnaire délégué a bien pris en compte les avis des différentes instances concernées par le projet ainsi que la sensibilité exprimée par les défenseurs du patrimoine.

Cofinancé par la Wallonie et l'Union européenne dans le cadre du projet européen Seine-Escaut, le budget global de ce chantier est de 37 millions d'euros. Outre les travaux relatifs au Pont des Trous, ce budget englobe le réaménagement complet des quais de Tournai (élargissement) et la construction, en cours, d'un nouvel ouvrage au cœur de la ville, le Pont-à-Pont.