Doorzoek volledige site
04 september 2019 | MICHEL CHARLIER

Une aile supplémentaire pour une école technique brugeoise

Illustratie | Bogdan Candea | Photographes à Deux
Illustratie | Bogdan Candea | Photographes à Deux
Illustratie | Bogdan Candea | Photographes à Deux
Illustratie | Bogdan Candea | Photographes à Deux
Illustratie | Bogdan Candea | Photographes à Deux
Illustratie | Bogdan Candea | Photographes à Deux
Illustratie | Bogdan Candea | Photographes à Deux
Illustratie | Bogdan Candea | Photographes à Deux
Illustratie | Bogdan Candea | Photographes à Deux
Illustratie | Bogdan Candea | Photographes à Deux

Dans le cadre du programme flamand "Scholen van Morgen", le bureau bruxellois Planomatic Architecture, associé au bureau germanophone Radermacher & Schoffers Architekten, ont conçu la construction d’une nouvelle aile pour l’école technique KTA à Bruges. Il s'agit d'un bâtiment fonctionnel, destiné à accueillir 4 départements (carrosserie, décoration, bois et construction), anciennement situés sur un campus au centre-ville de Bruges. 

 

Planomatic, en association avec Radermacher & Schoffers, a remporté un concours dans le cadre du programme de rattrapage « Scholen van Morgen », qui consiste à réhabiliter, rénover et/ou agrandir des écoles secondaires en Flandre. L'école technique KTA de Bruges fait partie d'un trio qui comprend également les écoles d'Oostakker et de Brakel.

Une implantation bien réfléchie

Le projet découle de plusieurs parti pris. Le premier est une implantation réfléchie, rattachant le bâtiment à son environnement, tout en contribuant à mieux le structurer. Les ensembles d’arbres à haute tige le long du ruisseau à l’arrière de la parcelle, ainsi que le réseau de chemins d’accès existants ont structuré cette démarche. Le bâtiment se développe autour d’un nouvel axe, connecté à l’intersection principale du campus et menant vers un nouvel accès de service et une zone de déchargement. A l’intérieur du bâtiment, ce nouvel axe se manifeste comme une rue intérieure couverte et non chauffée. L’entrée principale s’ouvre sur un parvis situé à l’intersection des cheminements.

L'autonomie de chaque pavillon

Le concept spatial de pavillons indépendants traduit l’autonomie relative de chaque département, caractérisé par sa spécificité et son atmosphère. Chaque pavillon se compose d’ateliers et de locaux théoriques. La rue intérieure, lieu de rencontre et de contacts informels, relie ces différents 'bâtiments'. Le bâtiment dans son ensemble se comprend comme un volume bas dont s’extrude les ateliers.

Contraste entre le soubassement et la structure

Les techniques de construction et la matérialisation ont été pensées en fonction de l’usage et répondent à des contraintes budgétaires et techniques, tout en contribuant à l’architecture et au rayonnement du bâtiment: le soubassement a été conçu entièrement en béton préfabriqué et contraste ainsi avec la structure légère en acier des parties supérieures. Des doubles treillis permettent la réalisation de grandes portées et facilitent l’apport de lumière zénithale dans les ateliers. Cette opposition entre le soubassement et les parties saillantes est renforcée par le choix des revêtements de façade : béton préfabriqué et tôle en acier ondulé.

GERELATEERDE DOSSIERS