Doorzoek volledige site
11 september 2019 | MICHEL CHARLIER

La Charmille et Parc Schuman, des écoles dans un nouvel écoquartier

Illustratie | Andrea Anoni
Illustratie | B612 associates
Illustratie | B612 associates
Illustratie | Andrea Anoni
Illustratie | Andrea Anoni
Illustratie | Andrea Anoni
Illustratie | Andrea Anoni
Illustratie | Andrea Anoni
Illustratie | B612 associates

Le bureau ucclois B612 associates a conçu le masterplan pour un nouvel écoquartier à Woluwé-Saint-Lambert. C'est dans ce cadre qu'a été prévue et réalisée la reconstruction de l'école d'enseignement spécialisé La Charmille et des écoles maternelle et primaire du Parc Schuman. Des « écoles conçues pour assurer à la fois leur rôle urbain d'institution publique et leur rôle de lieu de vie et d'apprentissage pour les enfants, fonctionnel, agréable, ludique et pédagogique », explique-t-on chez B612 associates, qui a assuré la mission complète d’auteur de projet, y compris toutes les techniques, la signalétique et les paysages.

 

Le site de 2,10 ha a été complètement restructuré afin de devenir un nouvel écoquartier, comprenant 1,85 ha d’espaces extérieurs (aires de sports et de jeux, cours, potagers, venelles et voiries) et des bâtiments durables (une salle de sports pour compétitions nationales, une salle de gym, deux écoles, une crèche et du logement). Mois de septembre oblige, nous nous focaliserons sur les deux projets de reconstruction des écoles du Parc Schuman et de La Charmille. 

Les écoles du Parc Schuman

Le bureau d'architectes a prévu pour cette école, dont le projet de conception a été primé 'bâtiment exemplaire' par l'IBGE en 2013, la possibilité de s’ouvrir au quartier dans lequel elle s'insère, en partageant ses potagers, sa salle multisports semi-enterrée et ses cours de récréation. Ces dernières sont localisées côte à côte, de manière à pouvoir être fusionnées lors de grands événements tels que la fête du quartier, les brocantes, etc. Les potagers et la salle de multisports (pouvant accueillir des compétitions nationales de basket) seront également ouverts en dehors des heures scolaires.

Comme l'expliquent les architectes ayant conçu ce projet, « l’école du Parc Schuman dispose de deux entrées : une pour l’école maternelle, l’autre pour l’école primaire. Les différentes salles de cette école sont concentrées autour d’un espace central vertical généreux et flexible, constituant le cœur de vie de l’école, lieu de circulation, mais aussi de rencontre, d’agrément et d’apprentissage.

Au rez-de-chaussée, l'école pouvant accueillir 200 élèves de maternelle présente une très belle séquence spatiale, entièrement de plain-pied, ouverte, fluide, polyvalente et transparente depuis la cour de récréation. L’entrée de l’école primaire, fort semblable à celle des maternelles, donne toutefois également accès au pôle dédié au personnel enseignant, dont la position stratégique accorde des relations visuelles vers le quartier et les différents espaces de l’école.

Aux étages, les classes, pouvant accueillir au total 450 enfants, sont fixes ou modulables et organisées autour du hall central multifonctionnel, éclairé naturellement et zénithalement. Dans les classes, l’apport de lumière est optimisé de manière naturelle grâce au principe de composition de façade. Celui-ci joue sur des combinaisons, d’aspect aléatoire, qui permet de disposer les baies suivant la distribution la plus fonctionnelle, harmonieuse et judicieuse possible. »

L'école spécialisée de La Charmille

Ce bâtiment a également été primé 'exemplaire' par l'IBGE en 2013. Il vise une haute qualité environnementale, en termes énergétiques, de matériaux, de mobilité douce et de proximité, d’usage de l’eau et de biodiversité. L’école spéciaisée de la Charmille peut accueillir 150 enfants de Type 8. Elle a été organisée de manière centralisée et compacte afin d’en optimiser le coût de construction et de maintenance, mais également le comportement thermique et la fonctionnalité.

« Elle s’organise autour d’un puits de lumière, un cœur de vie central multifonctionnel particulièrement important étant donné que le type d’enseignement spécifique donné dans cette école donne lieu à de nombreux échanges et circulation entre les différentes salles de cours et d’activités. Elle propose également, pour répondre aux besoins plus particuliers de ses élèves et les aider à gérer leurs troubles instrumentaux et parfois moteurs, des locaux paramédicaux, de psychomotricité et de soins situés au deuxième et troisième étages, à côté de la salle de gymnastique. Cet espace sportif dispose d’un très beau volume, sur deux niveaux, et bénéficie de vues et d’un éclairement naturel très qualitatif et varié. Le quatrième étage propose quant à lui un logement de fonction au concierge, dont l’emplacement idéal assure un contrôle et une gestion performante des bâtiments. »

Sensibiliser les enfants à leur environnement

« Ce nouvel écoquartier avec des écoles constitue un environnement de qualité et des transitions et relations harmonieuses avec les différentes typologies et usages du quartier », expliquent encore les architectes de B612 associates. « Il offre aux enfants un cadre de vie et d’apprentissage qualitatif, stimulant et ludique, et il leur permet d’observer une composition architecturale contemporaine. Le projet les sensibilise aux questions de l’espace, de la lumière, de la nature, du vivre ensemble, de l’architecture et de l’urbanité, et propose une composition architecturale et urbaine contemporaine, compacte, abstraite, ludique et exemplative en termes environnementaux. Le nouvel écoquartier se veut agréable et arboré et assure une transition et des zones tampons entre les différentes fonctions et les différents gabarits. Quant aux bâtiments et aux espaces extérieurs, ils articulent de manière urbaine le nouveau quartier au voisinage existant. »

 

GERELATEERDE DOSSIERS