Doorzoek volledige site
23 september 2019

A Anderlecht, démarrage du chantier du nouveau centre administratif

Illustratie | Faidherbe & Pinto
Illustratie | Faidherbe & Pinto
Illustratie | Faidherbe & Pinto
Illustratie | Faidherbe & Pinto
Illustratie | Faidherbe & Pinto
Illustratie | Faidherbe & Pinto

Lauréat d'un appel d'offres lancé en 2015, le bureau Faidherbe & Pinto a conçu le tout nouveau centre administratif de la commune d'Anderlecht. Ces bureaux prendront place dans des bâtiments existants, dont certains seront détruits et d'autres rénovés. Le chantier a officiellement démarré le 9 septembre dernier.

 

Le centre administratif s'installera dans les anciens studios de la maison de disques PIAS, qui s'étendent actuellement sur 5 427 m2, dont 1 338 m2 d'espaces de stockage et 4 089 m2 de bureaux et d'espaces communs. Le nouvel ensemble est prévu, quant à lui, sur 4 358 m2.

Un ensemble hétéroclite de bâtiments

Le site est actuellement composé d’un ensemble de bâtiments de différentes typologies : anciennes maisons à front de rue, entrepôts industriels, bâtiments de liaison. « Parmi ces constructions, nous avons distingué celles qui devraient faire l’objet d’une rénovation lourde et celles qui nous semblent devoir être démolies », explique-t-on au bureau d'architectes. « Parmi les démolitions proposées, celles-ci répondent à plusieurs considérations : démolition d’un bâti dont l’état de dégradation ne permet raisonnablement pas leur rénovation; démolition d’édifices dont l’implantation fait obstacle à la clarification nécessaire du site, démolition d’édifices dont la configuration spatiale rend leur utilisation future peu adaptée au programme. Les principales modifications visent à créer deux grands espaces verts en intérieur d’îlot, l’un consacré à l’accueil du public, l’autre destiné au personnel. La démolition des constructions à front de rue se justifient par l’état de dégradation avancé des bâtiments et par l’inadéquation des volumes construits. Leur suppression permet de créer une nouvelle construction à front de rue signalant clairement la présence d’un équipement public dans des volumes adaptés à la fonction programmée. En intérieur d’îlot, les principaux entrepôts sont, pour l’essentiel, conservés. Un nouveau volume destiné à la future cafétaria sera construit face au jardin du personnel, délimitant clairement ce nouvel espace vert. »

Rassemblement des services communaux liés à l'urbanisme et aux travaux publics

Le site rassemblera les services communaux liés à l'aménagement et à la gestion du territoire communal, à savoir ce qui a trait aux permis d'urbanisme, au développement urbain, à la mobilité, aux services administratifs des travaux publics ou encore aux sanctions administratives. « Ce projet, situé à deux pas du centre historique, nous permettra d'accueillir le public dans de meilleures conditions, en rassemblant les services dans un même lieu », souligne Fatiha El Ikdimi, échevine des Bâtiments communaux. Ces services sont actuellement dispersés entre les locaux de l'avenue Wybran et ceux de la rue Van Lint. Les services à la population - état civil, décès, naissances... - seront eux regroupés dans une aile de la maison communale qui doit être rénovée. 

Un gros chantier, mais peu étendu dans le temps

L'investissement s'élève 4,6 millions d'euros. Le chantier durera de neuf mois à un an. Concrètement, les bâtiments du 98 et du 104 de la rue de Veeweyde seront détruits pour permettre la construction d'un nouvel édifice à front de rue. Le bâtiment bruxellois classique situé au numéro 90 sera quant à lui entièrement rénové, en respectant ses qualités architecturales. « Il y aura des toitures vertes sur les bâtiments et on va aménager dans le jardin à l'avant une zone naturellement inondable », précise encore l'architecte Miguel Pinto.