Doorzoek volledige site
30 september 2019

Les Ecureuils, une crèche 'design and build' à l'orée d'un bois

Illustratie | Marie-Noëlle Dailly
Illustratie | Marie-Noëlle Dailly
Illustratie | Marie-Noëlle Dailly
Illustratie | Marie-Noëlle Dailly
Illustratie | Marie-Noëlle Dailly
Illustratie | Marie-Noëlle Dailly
Illustratie | Marie-Noëlle Dailly
Illustratie | Marie-Noëlle Dailly
Illustratie | Goffart Polomé Architectes

L'orée d'un bois, l'endroit idéal pour implanter une crèche. En l'occurrence celle des Ecureuils, à Loverval (Charleroi), tournée vers la nature, pour offrir aux enfants un cadre sain, ludique et didactique. L'architecture de ce bâtiment, conçue par le bureau Goffart Polomé Architectes, tire parti de cet environnement en orientant les espaces vers ce contexte vert. Confronté à une enveloppe ultra serrée, le maître d'ouvrage, l'asbl L'écureuil de Loverval, a fait le choix d'un design and build pour cette crèche accueillant 36 enfants depuis mai dernier.

 

Le bâtiment des Ecureuils se développe de plain-pied, abrité sous une grande et même toiture débordante. Cette toiture, de par son emprise et sa forme franche, devient l'élément accrocheur, tant à l'imaginaire qu'au contexte naturel et bâti.

Différentes strates

« Tout comme la forêt et la flore se développent en plusieurs étages, le projet s'organise en différentes strates », explique-t-on chez Goffart Polomé. « Le sol est traité dans un rapport direct entre l'intérieur et l'extérieur par la continuité chromatique de son revêtement rouge-orange. Les murs blancs renvoient quant à eux à la légèreté et à la transparence. Enfin, la charpente en bois volontairement laissée apparente se déploie comme une ramure créant des dilatations spatiales et des séquences visuelles. »

La forme de la toiture

Les architectes précisent : « La forme de la toiture et de ses développements qualifie les espaces intérieurs en différenciant leur atmosphère par des variations volumétriques. Les zones plus basses sous plafond abritent les fonctions nécessitant intimité et protection (sanitaires, lieux de soins, espace d'accueil et d'au revoir). Les hauteurs plus généreuses sont réservées aux lieux de vie et au couloir de circulation. Cette volumétrie permet de cadrer des vues basses et hautes vers la colline boisée tout en amenant de la lumière naturelle jusqu'au cœur du bâtiment. »

Les fonctions en deux zones transversales

S'implantant dans la longitudinalité de la rue, le plan rationnel et ouvert organise les fonctions en deux zones transversales : les zones administratives et de services côté rue, les zones réservées aux enfants du côté de la colline boisée, chacune accompagnée de sa circulation extérieure couverte. Le couloir de distribution est séquencé par des dilations spatiales et des apports de lumière naturelle au droit des sections, marquant ainsi clairement leurs entrées. Sur les pignons, les lieux d'accueil sont des espaces conviviaux, avec une entrée couverte clairement définie et identifiable.

Design and build

Confrontée à une enveloppe ultra serrée, le maître d'ouvrage a opté pour un design and build, un choix qui a tendance à bouleverser la relation ente l'architecte, le maître d'ouvrage et l'entrepreneur avec un projet figé lors du concours, que l'on peut moins facilement faire évoluer dans le cadre de cette procédure de marché public. Le projet final se débarrasse donc de tout élément superflu et tire son caractère de sa mise en oeuvre brute. Les éléments de gros-œuvre et de second œuvre laissés apparents ont fait l'objet d'un contrôle accru sur chantier pour régler les calepinages, les entraves et les alignements qui définissent l'écriture du lieu.

« Tous les acteurs du projet sont sortis de leurs habitudes, ont eu la faculté de se remettre en question et ont fait preuve de résilience pour faire de l'architecture dans un cadre économique rigide et figé », concluent les architectes.

 

 

GERELATEERDE DOSSIERS