Doorzoek volledige site
19 oktober 2019 | WOUTER POLSPOEL

Faire d'un grenier inutile un penthouse passif et lumineux

Illustratie | Stijn Bollaert
Illustratie | Stijn Bollaert
Illustratie | Stijn Bollaert
Illustratie | Stijn Bollaert
Illustratie | Stijn Bollaert
Illustratie | Stijn Bollaert
Illustratie | Stijn Bollaert
Illustratie | Stijn Bollaert
Illustratie | Stijn Bollaert
Illustratie | Stijn Bollaert
Illustratie | Stijn Bollaert

A la recherche d'un logement à Bruxelles, une famille a eu la chance de découvrir un grenier abandonné au quatrième étage d’un immeuble à appartements situé entre deux immeubles plus élevés. L'architecte Tom Vanhee a travaillé sur ce projet de transformation d'un toit en bâtière et de l'espace alentour en un penthouse duplex... particulier à de nombreux égards.

 

Le penthouse duplex, accessible par l'escalier existant dans le bâtiment, se distingue par son revêtement de façade en bois. Les lignes du revêtement s'intègrent parfaitement aux façades en brique jaune-orange des maisons mitoyennes. Elles donnent ainsi un accent architectural à leur environnement tout en s'inscrivant parfaitement dans le contexte urbain.

Une conception orientée vers le changement

« Ce penthouse est le résultat d'un engagement fort du maître d'ouvrage ainsi que d'une intense collaboration et d'une attitude constructive de toutes les parties concernées par ce projet, y compris les services administratifs », explique Tom Vanhee. « Nous avons conçu un logement passif au caractère durable. Dans notre conception, nous avons cherché à créer des espaces de qualité qui offriraient une expérience de vie si belle que peu de changements seraient nécessaires dans le futur. Si c'était néanmoins le cas, les cloisons légères permettent de modifier la disposition de la pièce. »

La construction se compose principalement de bois local. Les poutres structurelles ont été laissées le plus possible visibles. « Choisir des matériaux de construction renouvelables, était, d’une part, un choix technique - le poids de la construction sur les fondations existantes était limité - et, d’autre part, un choix respectueux de l’environnement. Associé à l'adaptabilité de la maison, le choix de ces matériaux garantit que l'habitation peut être considérée comme circulaire. »

La caratère durable est également renforcée par des choix judicieux en matière d'énergie, comme le précise Tom Vanhee : « Un vitrage et une ventilation adéquats, des panneaux et des capteurs solaires pour, respectivement, la production d'eau chaude sanitaire et d'électricité, ainsi qu'une chaudière à condensation au gaz naturel pour fournir les autres énergies nécessaires. »

Une terrasse à l'avant et à l'arrière

Les alignements et les délimitations de la parcelle oblique forment la base de l'aménagement des façades et de la maison. « Sur les deux étages du penthouse, a façade a été légèrement reculée pour permettre la création d'une terrasse protégée - avec vue sur le parc - au-dessus de la baie vitrée du volume existant Des lattes de bois apparaissent à nouveau dans les rambardes et les garde-corps. C'est aussi le cas à l'arrière. Les deux façades sont en outre caractérisées par de grandes fenêtres. »

« Le hall d'entrée ouvert, au milieu de l'habitation, est le maillon reliant les chambres situées à l'arrière à la salle de bains, à la cuisine et à l'espace à manger situés à l'avant. Toutes les fonctions fermées - espace technique, armoires, WV... sont cachées derrière une paroi légère. Le nouvel escalier en colimaçon, au-dessus de la cage d'escalier existante, démarre du hall d'entrée. A l'étage supérieur, on trouve un salon et un espace de jeux-de bureau à l'avant et, à l'arrière, une terrasse couverte baignée de soleil. Grâce à un vide dans les escaliers, la lumière pénètre au cœur de la maison. »