Doorzoek volledige site
29 januari 2020 | MICHEL CHARLIER

Un cadre de travail performant dans une enveloppe remarquable

La façade arrière de l'ISSH. Illustratie | Utku Pekli Photography
L'angle de la façade avant. Illustratie | Utku Pekli Photography
Détail de la deuxième peau métallique perforée. Illustratie | Utku Pekli Photography
Illustratie | Utku Pekli Photography
Illustratie | Utku Pekli Photography
La façade arrière. Illustratie | Utku Pekli Photography
La façade latérale. Illustratie | Utku Pekli Photography
La structure de la terrasse à l'étage. Illustratie | Utku Pekli Photography
La terrasse. Illustratie | Utku Pekli Photography
Illustratie | Utku Pekli Photography

L’Immobilière Sociale entre Sambre et Haine (ISSH) souhaitait quitter ses bureaux désuets et obsolètes situés au centre-ville de Binche et s’installer en entrée de ville. Elle a donc confié la conception de son nouveau siège social à Samuel Draize (Groupe Gamma Architectes) et Fabio Di Pietrantonio (DPF Architecte). Pour un résultat à la fois performant et esthétiquement très réussi.

 

Le nouveau bâtiment se trouve sur l’une des voies de pénétrations vers Binche, sur une parcelle surplombant le domaine public. « La position d’entrée de ville a fortement orienté l’implantation de l’édifice », reconnaît Fabio Di Pietrantonio. Le bâtiment est en effet composé de deux ailes perpendiculaires. « L’aile la plus longue est alignée à la voirie et l’angle sortant est dirigé vers la sortie de ville. Sur la pointe de l’angle est inséré un volume en saillie qui casse la rigueur de l’ensemble. La configuration de l’implantation augmente de manière considérable la visibilité du bâtiment. »

Une structure en béton préfabriquée

Les contraintes de délai ont orienté l’exécution vers un système constructif d’éléments préfabriqués essentiellement utilisés dans le secteur industriel. « La technique des prémurs isolé en béton a permis d’ériger rapidement la structure », explique l’architecte. « À l’intérieur comme à l’extérieur, le béton est laissé apparent. Toutefois, l’image industrielle est cassée par la mise en place d’un élément architecturé qui redonne au bâtiment une plastique plus en accord avec sa fonction tertiaire. Dès le départ, la conception s’est inspirée de l’histoire de la ville d’accueil pour imaginer le nouveau siège. Si Binche est connu au-delà de ses frontières pour son carnaval, depuis le XIXème siècle un autre art a façonné son histoire. Celui de la dentelle dont la caractéristique est un fil très fin, jamais coupé. »

Une deuxième peau métallique perforée

Le bâtiment intègre en effet une double peau qui lui offre une symbolique particulière et rend hommage aux dentelliers et dentellières binchois. « 929 m² de feuilles métalliques micro et macro-perforées suivant un motif original reprenant le dessin d’une dentelle se déroulent tout le long du bâtiment », précise Fabio Di Pietrantonio. Le motif est étendu sans jamais être interrompu. « Un procédé industriel a été adapté pour permettre la production d’un ensemble composé de 327 tôles uniques. C’est ainsi que, sur toute la résille, il est impossible de trouver deux tôles identiques. Le système de fixations a également été adapté afin d’obtenir un visuel qui ne soit pas cassé par le rythme du maillage. Avec le recul, les lignes de calepinage disparaissent pour ressentir uniquement le dessin de la dentelle. Au-delà de l’effet visuel raffiné, la seconde peau perforée est également un outil technique  participant aux performances énergétiques de l’édifice. Elle filtre les rayons solaires sans priver les occupants d’une vue sur le superbe panorama binchois. »

Un bâtiment sur deux niveaux

Le bâtiment comporte deux niveaux hors sol. Le rez-de-chaussée est subdivisé en quatre grandes zones : l’accueil des visiteurs, la salle de conseil d’administration, les services dédiés au personnel et la régie technique. Le premier niveau est partiellement décaissé pour permettre à la régie technique de bénéficier d’une hauteur sous-plafond adaptée. La salle du conseil d’administration est positionnée comme un diamant. Elle oriente le visiteur vers l’entrée principale.

L’étage comprend quant à lui l’ensemble des bureaux du personnel et une distribution centrale dessert l’ensemble de l’étage. Fabio Di Pietrantonio : « L’emploi de cloisons vitrées gomme l’effet tunnel des deux zones de circulations. Escalier et ascenseur sont stratégiquement positionnées à l’intersection de celles-ci. » Enfin, le surplus de toiture du rez-de-chaussée est végétalisé.

Un bâtiment Q-Zen

Le bâtiment présente des performances énergétiques remarquables. Son enveloppe rationnelle, son degré d’isolation, ses systèmes de chauffage et de ventilation lui permettent d’être étiqueté bâtiment Q-Zen (NZEBEurope). Le bâtiment est également équipé de réseaux électriques intelligents dotés de systèmes d’éclairage automatisés.