Doorzoek volledige site
31 januari 2020 | MICHEL CHARLIER

Brussels Airport inaugure son Skyhall totalement rénové

Illustratie | Brussels Airport

Réalisé en très peu de temps en 1957-1958 afin d'accueillir les visiteurs de l’Exposition universelle, cette infrastructure aéroportuaire avait été abandonné au début du XXIe siècle. Il a fait l'objet d'une reconversion et d'une modernisation spectaculaire, conçues par le bureau d'architecture Stramien et est désormais prêt à accueillir des événements.

 

Les architectes belges Maxime Brunfaut, Géo Bontinck et Joseph Moutschen s’étaient vu confier la mission de concevoir une infrastructure aéroportuaire intégralement neuve. Ce bâtiment avait été réalisé en très peu de temps, car il devait être opérationnel pour accueillir les visiteurs de l’Exposition universelle de 1958. Après l’ouverture du nouveau terminal et de la jetée B en 1994, puis la mise en service de la jetée A en 2002, le bâtiment n'avait plus véritablement d'utilité et avait dès lors été mis presque totalement hors service.

Une salle révolutionnaire et iconique

Les architectes avaient naturellement articulé ce complexe aéroportuaire fonctionnel et moderniste autour d'une imposante salle de transit de plus de 5.000 m2, faite de matériaux novateurs (pour l'époque) comme le béton et l’aluminium. La curiosité venait aussi de cette baie vitrée (1.800 m2 de verre) composant un pan entier du bâtiment. Autre élément remarquable : la structure du toit en arc tridimensionnel entièrement réalisée en aluminium. Les seuls points d’appui du toit étaient des charnières sur des piliers d’appui centraux et des tirants en acier à l’arrière du bâtiment, ce qui donnait l’impression au toit de flotter.

Témoin du passé, porteur d'avenir

L’immeuble Skyhall est un important symbole de l’aéroport. Il témoigne de la vision de la Belgique sur l’avenir. En 1958, elle voulait doter le pays d’un outil de communication et de liaison vers le reste du monde moderne et performant. L’aéroport était un modèle pour les visiteurs de l’Expo universelle et sa mise en service voulait répondre aux nécessités commerciales et économiques de l’après-guerre. Il reste aujourd’hui le trait d’union vers le futur. Tout en conservant son allure architecturale unique et propre aux Golden Sixties, l’immeuble a donc fait l’objet d’une reconversion et d’une modernisation pour répondre aux besoins actuels. « Nous devions rendre à ce chef-d’œuvre architectural toute sa gloire passée et le doter des dernières technologies disponibles », explique Arnaud Feist, CEO de Brussels Airport. « Les architectes de l’époque avaient conçu la salle comme un espace ouvert et lumineux afin d’offrir aux voyageurs et aux visiteurs une belle vue sur les activités de l’aéroport », continue Arnaud Feist. « Afin d’honorer l’histoire relative à ce lieu, il était de la plus haute importance pour Brussels Airport de conserver l’aspect d’origine du Skyhall lors de la rénovation, et notamment ce plafond iconique, tout en faisant appel à des matériaux modernes et peu énergivores ».

Les défis de la rénovation

Pour le maître d'ouvrage et les architectes, le défi était de taille, car certains matériaux du passé étaient difficilement compatibles avec les systèmes de protection incendie, de confort et de sécurité actuels. Le toit a fait l’objet de nombreuses études et sa rénovation a été un véritable défi en terme d'isolation. Pour remplacer l'imposant vitrage, le maître d'ouvrage a opté pour un verre à haut rendement. Un système de récupération de chaleur et des lumières LED ont également été privilégiés pour moderniser l’ensemble de manière écologique. Des efforts ont enfin été faits pour ajouter le moins possible de nouveaux matériaux dans la salle. C'est la raison pour laquelle, par exemple, le sol au niveau des arrivées a été méticuleusement réparé et rénové et non pas remplacé.

Sur ses 6100 m2 répartis sur deux étages, le bâtiment pourra accueillir désormais des conférences, des expos, des événements haut de gamme avec vue imprenable sur les avions et le tarmac.