Doorzoek volledige site
11 februari 2020 | MICHEL CHARLIER

Redéploiement et seconde vie pour le site du ‘Grand Large’

Illustratie | Séverin Malaud
Illustratie | Séverin Malaud
Illustratie | Séverin Malaud
Illustratie | Séverin Malaud
Illustratie | Séverin Malaud
Illustratie | Séverin Malaud
Illustratie | Arvi Anderson
Illustratie | Arvi Anderson
Illustratie | Séverin Malaud

Les bureaux AgwA et Artgineering se sont associés pour concevoir le projet de développement du centre nautique et sportif ‘Grand Large’ situé à Péronnes-lez-Antoing. Un projet ambitieux et particulier articulé en deux phases, la première – l’internat – ayant été réceptionnée en juillet 2018 et la seconde étant actuellement en cours d’adjudication.

 

Le projet pour le site du ‘Grand Large’ à Péronnes (Antoing) consiste en la restructuration et l’extension du centre Adeps actuel. La première phase prévoit la réalisation d’un bâtiment de 3 289 m2 accueillant un internat de 100 lits, un restaurant de 350 places, des bureaux administratifs, une conciergerie et une salle polyvalente, pour un budget légèrement supérieur à 4 millions €.

Rénovations et constructions à divers degrés

Le projet prévoyait, d’une part, la démolition de bâtiments préfabriqués insalubres et énergivores et, d’autre part, l’intégration et la rénovation plus ou moins complète de constructions plus récentes mais sans grande qualité architecturale. Cela permettait aux bâtiments d’hébergement d’être légèrement améliorés et additionnés d’un nouveau foyer et au hall des sports existant d’être étendu et complètement rénové. A ces parties existantes, se grefferont de nouvelles constructions pour remplacer les préfabriqués démolis. Suite aux concertations entre les architectes et le maître d’ouvrage concernant l’utilisation du centre, un soin tout particulier a été apporté à la création d’espaces polyvalents pouvant servir non seulement au centre (le nouveau foyer) mais aussi au grand public (le hall des sports), indépendamment de l’utilisation du reste du centre.

La phase 2, plus particulière

« Le site existant étant désorganisé spatialement, le projet introduisait également un nouveau système d’organisation pour les différents bâtiments », expliquent les architectes d’AgwA. « Un long ponton rectiligne permettra cette nouvelle organisation ainsi qu’une lisibilité spatiale intégrant les éléments nouveaux aux existants tout en augmentant la visibilité, l’accessibilité et la sécurité du site. » L’internat sera relié au hall des sports (3207 m2, réalisé lors de la deuxième phase) par ce ponton, qui forme le cœur battant du centre sportif. La voilerie sera disposée en face, sur le paysage, en rapport direct avec l’eau. Ce bâtiment de 2224 m2 permettra le stockage des bateaux et sera également pourvu d’une salle de cours, de vestiaires, de bureaux et d’atelier d’entretien,...). Le tout sera complété par 7,5 ha d’aménagements extérieurs (terrains de beach volley, de tennis, de basket, de foot, espace de mise à l’eau...).

Une architecture horizontale et vitrée

L’architecture est développée aussi horizontalement que possible, afin de s’intégrer dans le territoire et le paysage. Le rapport des utilisateurs au paysage et à l’eau, fondamental, sera omniprésent.

« Nous prévoyons de vitrer très largement les nouveaux bâtiments, mais sur une hauteur assez faible », continuent les architectes. « Cela renforce le caractère d’intériorité tout en affirmant un rapport panoramique aux espaces extérieurs. L’horizontalité des différents bâtiments renforce leur cohérence, leur simplicité, et les rapports qu’ils entretiennent avec le paysage. Cette ligne directrice minimale devient le support d’une diversité matérielle pour les différents bâtiments. Les matériaux et les principes structurels sont choisis pour leur simplicité de mise en œuvre, leur moindre coût, leur durabilité, l’aisance de leur entretien, et leur capacité à s’intégrer dans le contexte industriel. Ces éléments permettent aussi une qualité esthétique qui leur amène à dépasser un caractère strictement utilitaire du matériau. »

L’importance du fleuve

L’île sur laquelle se situe le centre sportif est au cœur du paysage alluvial de l’Escaut. Elle possède une tactilité spécifique et un haut potentiel écologique. C’est également un résidu marquant d’infrastructure industrielle fluviale. « Ce paysage alluvial est restitué dans la toile de fond du projet, marquée par des saules et une flore basse spécifique, sur laquelle un long élément d’infrastructure linéaire marque l’empreinte de l’homme - une jetée/ponton -, qui permet d’organiser les fonctions sportives classiques et l’internat », dit-on encore chez AgwA. « Lui faisant face, sur fond de paysage alluvial, se disposent plus librement des éléments complémentaires : la voilerie, les terrains extérieurs. Ce sol extensif est également habité de façon discrète par des lieux ouverts à appropriation : théâtre de verdure ou feu de camp, espace de pique-nique… »