Doorzoek volledige site
04 mei 2020 | TIM JANSSENS

Façade stylée pour immeuble de bureaux rénové

SEVEN saute aux yeux grâce à sa façade 3D. Illustratie | Eric Bouvier
Ce qui rend SEVEN particulier, est aussi le fait qu’il s’agit d’un ‘nearly zero energy building’. Cela est dû notamment à son système de façade hybride. Illustratie | Eric Bouvier
L’espace de coworking flambant neuf s’étend sur les trois niveaux inférieurs. Illustratie | Eric Bouvier
« Ce fut un projet intensif et exigeant. Nous avons ainsi dû remplacer les colonnes carrées par des variantes rondes qui se déploient sur deux niveaux », explique Ward Wauters. Illustratie | Eric Bouvier

Les choses s’accélèrent pour Fosbury & Sons. Après une première réussie dans la tour WATT à Anvers, après l’ouverture de trois ‘serviced offices’ en Région bruxelloise et celle d’une implantation sur le Prinsengracht à Amsterdam, l’entreprise novatrice a inauguré fin novembre son quatrième hub bruxellois. Celui-ci se trouve dans les trois niveaux inférieurs d’un imposant immeuble de bureaux dans le quartier Nord, qui a été intégralement rhabillé par ASSAR ARCHITECTS pour atteindre le label ‘zero energy building’.

 

Le confort d’un bureau professionnel, la chaleur de votre salon, les services et le look d’un boutique hôtel et les possibilités de détente de vos loisirs : voilà en résumé la vision renouvelée de Fosbury & Sons sur le travail dans un environnement de bureau. Les fondateurs Stijn Geeraets et Maarten Van Gool veulent développer cette philosophie également dans leur nouvelle implantation à Bruxelles. Ils y occupent le rez-de-chaussée et les deux premiers étages d’un immeuble sur le boulevard Roi Albert II, dont le chantier fut mené par MBG, sur base d’un concept signé ASSAR ARCHITECTS. Le fournisseur d’énergie Luminus, le spécialiste de la protection juridique D.A.S. et deux cabinets flamands ont emménagé dans le complexe rénové.

 

Un nouveau visage

L’espace de coworking flambant neuf est sans conteste l’attraction du bâtiment SEVEN. S’étendant sur trois niveaux, il est aménagé par les experts de Going East, qui y ont parfaitement insufflé le style Fosbury & Sons. Les plateaux de bureaux n’ont pas seulement été complètement réaménagés – avec des espaces ouverts et de hauts plafonds comme fil rouge – mais ont également reçu une toute nouvelle identité. « Le bâtiment datait des années 80. Il n’avait aucune personnalité et était quasiment invisible dans le paysage urbain. Raison pour laquelle il n’était plus attractif et perdait peu à peu ses utilisateurs.  Nous avons reçu du fonds d’investissement allemand Triuva – le propriétaire précédent – la mission de rendre l’immeuble à nouveau ‘sexy’. De quoi plaire également à Downtown Real Estate et Baltisse – les propriétaires actuels », explique-t-on chez ASSAR ARCHITECTS, qui donna à l’ensemble un nouveau visage grâce à une façade sculpturale en 3D. « Nous avons remplacé la façade-rideau anonyme et terne par une façade avec du relief, inspirée de l’image d’une imposante falaise de glace. A présent, le bâtiment saute aux yeux dès que vous vous engagez sur le boulevard. A l’intérieur, les classiques espaces de bureaux ont fait place à de généreux espaces de coworking avec toutes les facilités d’usage (salles de réunion, restaurant, etc) et des bureaux paysagers aux autres niveaux. Cette diversité bien pensée de postes de travail donne une nouvelle impulsion non seulement au bâtiment lui-même, mais également à tout le quartier Nord. »

 

« Nous avons remplacé la façade-rideau anonyme et terne par une façade avec du relief, inspirée de l’image d’une imposant falaise de glace. »

 

Intensif et exigeant

Ce qui rend SEVEN particulier, est aussi le fait qu’il s’agit d’un ‘nearly zero energy building’. Cela est dû notamment à son système de façade hybride et aux panneaux photovoltaïques en toiture. « Ce fut une rénovation de fond en comble, car seule la structure en béton a été conservée, à l’exception de l’étage supérieur, qui a été démoli », raconte Ward Wauters, responsable de projet chez l’entrepreneur général MBG. « Comme dans toute rénovation, nous avons été confrontés à quelques surprises. Nous avons régulièrement dû rectifier le tir “à chaud” pour rendre les choses réalisables. Comme des poutres porteuses qui s’avèrent creuses avec un remplissage de polystyrène : il faut alors réorienter les choses si on compte dessus pour réaliser des vides et une cage d’escalier. Nous nous sommes aussi retrouvés face à des cages d’ascenseurs existantes qui – sur 10 étages – dépassaient de 18 centimètres. Rattraper de tels défauts demande une certaine inventivité.  De plus, nous devions pour Fosbury & Sons intégrer des vides, escaliers et verrières et remplacer les colonnes carrées existantes par des variantes rondes qui se déploient sur deux niveaux. Nous avons réglé ce dernier point en plaçant une armature autour des colonnes existantes pour ensuite enrober le tout dans une colonne ronde. Bref, SEVEN fut un projet assez intensif et exigeant – pas seulement pour nous, mais également pour l’architecte et le bureau d’études. Downtown Real Estate et Baltisse se sont lancés dans l’aventure avec nous en raison de notre savoir-faire et de notre large expérience, qui nous permettent de réagir très vite si nécessaire. Ce qui fut assurément le cas pour ce projet ! »