Doorzoek volledige site
22 juni 2020 | PHILIPPE SELKE

A Verviers, la SWDE s'agrandit (et pas qu'un peu)

Illustratie | Utku Pekli
Illustratie | Utku Pekli
Illustratie | Utku Pekli
Illustratie | Utku Pekli
Illustratie | Utku Pekli
Illustratie | Utku Pekli
Illustratie | Utku Pekli

Mené par les architectes de Syntaxe en association avec ceux de Yannick Sante, le projet consiste en la construction d'un immeuble de bureaux de 7220 m², comportant des locaux sociaux ainsi qu’un important dispatching. L’ensemble est complété par un parking souterrain de deux niveaux surplombé d’un espace extérieur traité en parc à l’usage des employés de la SWDE. Le nouvel immeuble vient compléter le siège de la SWDE à Verviers qui souhaite y regrouper la plupart de ses services.

 

Livré en mai, le nouvel immeuble s’intègre dans un contexte urbain densément bâti en lieu et place d’une série d’immeubles à détruire. Le concept qui a mené à la forme générale du bâtiment repose sur des constats simples, tirés de la forme même de la parcelle et du tissu urbain existant. Le projet rend réellement à la parcelle les atouts qu’elle avait quelque peu perdus, à l’image de la plupart des îlots urbains, au fil du temps et au gré du développement des constructions. Le volume bâti, implanté à front de rue, libère l’intérieur d’îlot tout en préservant l’alignement et la typologie de la rue en recréant un intérieur d’îlot calme, vert et agréable, qui contribue non seulement à l’optimalisation des circulations piétonnes internes de la SWDE, mais également à l’installation d’une aire récréative pour les utilisateurs, de surcroît agréable à la vue pour les autres riverains.

Ce principe d’implantation repose notamment sur l’effacement de la présence de la voiture en intérieur d’îlot. D’un point de vue urbanistique, le projet tire parti des profondeurs et gabarits respectifs des deux immeubles directement voisins (l’un d’entre eux étant déjà propriété de la SWDE). Le nouveau bâtiment devient donc un élément de transition élégant et efficace entre des typologies de construction fort différentes. Le projet intègre une vision durable et moderne de la « façon » de travailler. Il tient compte en cela de l’évolution actuelle de la culture d’entreprise. Il s’agit aujourd’hui de capter les talents plutôt que de se centrer sur la production, de favoriser la créativité, l’autonomie et le bien-être des travailleurs.