Doorzoek volledige site
05 maart 2021 | MICHEL CHARLIER

North City, un projet de surcyclage urbain jetant les bases d’un nouveau quartier multifonctionnel

Illustratie | Una|a
Illustratie | Una|a
Illustratie | Una|a
Illustratie | Una|a
Illustratie | Una|a
Le site, côté est. Illustratie | Una|a
La liaison piétonne avec la gare de Haren. Illustratie | Una|a
Illustratie | Una|a
Les façades des volumes résidentiels. Illustratie | Una|a
La zone d'entrepôts Illustratie | Una|a
Illustratie | Una|a
Illustratie | Una|a

En 2013, la Région de Bruxelles-Capitale adaptait son Plan Régional d’Affectation du Sol (PRAS) afin de faciliter la création de nouveaux logements et d’anticiper ainsi la croissance démographique attendue dans un futur proche. Ceci s’est accompagné de la création d’un nouveau type de zone : la ‘ZEMU’ (Zone d’Entreprises en Milieu Urbain). La nouvelle réglementation veut stimuler la réalisation de projets mixtes comportant des logements et des activités de production dans des zones qui étaient auparavant exclusivement destinées à l’industrie. Le projet North City, conçu par le bureau Una|a, prend place dans une de ces ZEMU située au nord de Bruxelles, à proximité de la gare de Haren et de la Chaussée de Haecht, un axe de circulation historique reliant Bruxelles aux communes voisines du nord-est.

 

Le site est entouré de constructions semi-industrielles et bordé par le Middelweg, une rue dont le caractère urbain est difficile à percevoir, malgré de récents travaux de rénovation et la réalisation de deux projets adjacents d’habitations de taille moyenne.

Un ancien complexe monolithique et fermé

Le site abritait autrefois l’ancien siège logistique de la chaîne de magasins Prémaman, un complexe de 25 000 m² avec des bureaux, de nombreux quais de (dé)chargement et un grand parking extérieur. Le bâtiment existant, monolithe ressemblant à une forteresse, est complètement fermé, isolé de son environnement et très peu végétalisé.

L’entrepôt est composé d’une structure industrielle en béton avec une portée principale de 20 m et une portée secondaire de 12 m. Sur le côté nord-ouest, le site comprend un niveau inférieur et, sur le côté sud-est, à l’avant de l’entrepôt, se trouve un immeuble de bureaux.

Le projet vise à créer un environnement multifonctionnel composé de logements financièrement abordables, d’un parc industriel comprenant des magasins, des ateliers, des salles d’expo ainsi qu’un bâtiment pour les start-up (incubateur) avec des bureaux et des installations de production, complété par des espaces publics intérieurs et extérieurs.

L’objectif du projet est de désenclaver le site et de le connecter à l’environnement, de réutiliser et même de surcycler une grande partie de la structure existante, de créer d’agréables espaces extérieurs et publics, qui pourront interagir positivement entre les différentes fonctions du réaménagement et de devenir un catalyseur pour la revalorisation ultérieure du quartier.

Un nouveau complexe résidentiel pour revitaliser l’environnement urbain

Le complexe résidentiel de 123 appartements sera situé sur la partie sud-est du site. Le contact direct avec la rue renforcera le caractère urbain du Middelweg et contribuera au contrôle social informel de l’espace public.

Le complexe sera composé de trois volumes principaux, disposés selon une typologie de blocs ouverts autour d’un jardin commun central. La distance entre les volumes offrira une vue sur le jardin depuis le Middelweg et les rues du parc industriel, ce qui permettra à la végétation de trouver sa place au sein de cette atmosphère urbaine.

Le premier volume s’étendra le long de la limite sud-est du site. Il débutera par quatre étages le long du Middelweg, connecté avec l’immeuble de l’autre côté de la rue, et se terminera par sept étages au cœur de l’îlot, où il formera un ensemble cohérent avec les autres volumes entourant le jardin commun.

Le deuxième volume - également de 7 étages - sera en retrait de la rue afin de créer un recul s’ouvrant sur une petite place urbaine destinée à servir de lieu central pour les résidents. La place offrira également une visibilité au parc industriel, affirmant sa pleine participation à la dynamique urbaine du quartier.

De hauteur similaire, le troisième volume occupera l’angle ouest du site où il ponctuera et accentuera les différentes perspectives urbaines créées dans le projet.

Du côté de la place, les rez-de-chaussée des immeubles résidentiels seront réservés aux fonctions de quartier : deux petites unités destinées aux services de proximité et un espace multifonctionnel se prêtant à l’organisation d’activités collectives pour les habitants (ou même pour le reste du quartier), en collaboration avec des organisations locales.

L’adaptation du projet en fonction des circonstances locales, en constante évolution, est l’un des piliers de l’intégration urbaine. Afin de permettre de nouvelles réaffectations en fonction de l’évolution du quartier, les structures porteuses des rez-de-chaussée des immeubles d’habitation seront construites à partir d’un système de poutres et de colonnes en béton, de sorte qu’elles permettent et permettront une disposition spatiale très flexible.

Le parc industriel comme ‘connecteur urbain’

La zone industrielle et l’incubateur réutiliseront une grande partie de la structure et du toit existants. Certaines activités de démolition sélective seront menées afin de créer l’espace de circulation nécessaire et donner accès aux différentes unités. Une combinaison de nouvelles façades et de nouveaux volumes sera installée autour de la structure réutilisable, redéfinissant complètement l’identité architecturale du site.

Les rues intérieures du site industriel formeront un quadrilatère dont trois angles s’ouvriront sur les alentours. Côté est, une connexion sera réalisée avec la nouvelle place et avec le Middelweg. Côté nord, une esplanade sera construite pour l’incubateur, qui sera prolongée par des escaliers à ciel ouvert créant une liaison piétonne entre le site et la gare de Haren. Côté ouest, une connexion sera créée avec le site industriel Bassin Collecteur et une terrasse paysagère sera aménagée pour offrir une vue splendide sur la vallée de la Senne.

Ces interventions transformeront l’ensemble monolithique fermé en un tissu ouvert qui remaille les sites voisins entre eux et stimule l’utilisation de modes de transport doux, notamment pour les trajets entre le quartier et la gare de Haren.

Une attention toute particulière est portée à la valorisation d’espaces ouverts stratégiquement positionnés avec des fonctions et des typologies architecturales attrayantes. Face aux appartements et au jardin commun, des salles d’expo au rez-de-chaussée, des espaces administratifs au premier étage, se distingueront par leur façade architecturale ouverte. À l’angle nord, l’incubateur longe la liaison piétonne vers la gare avec une architecture ouverte et vivante.

Une conception expressive créant un paysage urbain fascinant et vivant

Au rez-de-chaussée, la finition des façades des appartements se traduira par un bardage en pierre calcaire beige chaud et, aux étages, par un enduit de ciment blanc, plus sobre. Les variations dans les compositions des fenêtres et l’agencement des balcons et des garde-corps allieront sobriété apaisante des matériaux et agréable vivacité. Le bâtiment bas et allongé du côté sud-est du site proposera quant à lui une succession irrégulière de toits en bâtière. La silhouette qui en résultera fait référence à la typologie des sheds des bâtiments industriels traditionnels familiers des Bruxellois, et présentera un profil dynamique aux passants de la Chaussée de Haacht.

Les façades des entrepôts, qui reflèteront l’expression des immeubles à appartements dans leur matérialité industrielle, seront constituées de panneaux de béton préfabriqué comportant une plinthe nervurée beige et une partie supérieure pourvue d’une finition lisse naturelle. Les bords supérieurs des façades suivront les pentes légèrement alternées du toit et la douceur de leur design donnera vie aux rues intérieures de la zone industrielle.

Les façades des salles d’expo et la zone de bureaux de l’incubateur seront constituées de murs-rideaux entièrement vitrés, qui seront équipés là où ce cela s’avèrera nécessaire, de lamelles de protection solaire verticales, blanches et perforées. Ces dernières seront placées au hasard et créeront ainsi une enveloppe extérieure vivante, animée par un jeu intrigant de lumière et d’ombre.

Alors que tous les entrepôts seront équipés de coupoles et de verrières, les façades nord-ouest des ateliers de l’incubateur seront également revêtues de polycarbonate translucide et de fenêtres entièrement vitrées, maximisant l’apport de lumière naturelle.

Cette variation architecturale illustrera à merveille le caractère mixte des nouvelles fonctions et créera un paysage urbain dynamique qui reliera d’une manière sobre et engageante le projet à son environnement urbain.

L’aménagement paysager, au service de la communauté et de l’environnement

Dès la conception, l’aménagement paysager a été une partie essentielle du projet, ce qui s’est traduit par différentes stratégies.

Dans le parc industriel, quelques zones ayant une empreinte limitée, mais un impact visuel important, comme les angles des rues intérieures et les extrémités des perspectives ouvertes, seront prises en charge via quelques interventions bien ciblées. Celles-ci respecteront l’esprit des pocket parks urbains en offrant des lieux de repos et de rencontre ainsi que des stimuli visuels au sein d’un environnement fortement minéral, maximisant les effets positifs de la végétation sur les sentiments des utilisateurs du site. Des bancs et des tables de pique-nique inviteront également à la détente et aux réunions informelles.

Dans le coin ouest du site, une zone aux dépressions peu profondes sera créée pour permettre l’infiltration des eaux de pluie. La stratégie d’infiltration naturelle sera ensuite prolongée par l’utilisation de revêtements en gazon perméable pour les espaces de stationnement et de conduites d’égout perforées surdimensionnées qui pourront stocker puis laisser infiltrer l’eau de pluie récoltée sur les toits.

Le long du côté nord-est du site, une végétation plus dense servira d’agréable ‘tampon vert’ pour les parcelles adjacentes au Middelweg. Dans ce quartier qui devrait connaître un nouvel essor, cette mesure de précaution garantira une flexibilité de programmation maximale pour le développement futur de ces terrains, y compris la possibilité d’y réaliser différents types de logements.

Le cœur de la zone résidentielle sera réservé à un jardin commun. Tous les appartements seront uniquement accessibles depuis le jardin, ce qui permettra aux résidents de se rencontrer et de profiter du cadre verdoyant. Le jardin se développera pour devenir un lieu de rencontre de qualité et fonctionnel, dans lequel les résidents pourront participer en toute sécurité et de manière confortable à des activités individuelles ou collectives, où toutes les générations entreront en contact les unes avec les autres et où elles se sentiront valorisées en tant qu’élément d’une communauté plus vaste. Cette inclusivité sera renforcée par la présence d’équipements collectifs tels qu’une plaine de jeux, un potager et un espace multifonctionnel à l’intersection du jardin et de la place.

Entre les bâtiments et la bordure du site, le paysage retrouvera une fonction écologique primaire, ce qui contribuera également à l’attractivité visuelle des alentours. La végétation basse et les arbres, adaptés aux conditions humides, y régneront. Une noue paysagère recueillera l’eau de pluie qui s’infiltrera sur place. Tous ces éléments garantiront au fil du temps l’émergence d’une riche biodiversité.

En combinaison avec l’aménagement de toitures vertes, le concept paysager permettra au site de faire à nouveau partie de l’écosystème urbain. Le projet apportera une contribution vraiment positive et réparatrice.

Les ambitions écologiques du projet se traduiront également par la présence de panneaux photovoltaïques, installés sur d’anciennes poutres en béton, préservées, qui ‘enjambent’ l’une des rues du parc industriel. Ils fourniront ainsi non seulement du courant pour l’éclairage extérieur, mais donneront un caractère particulier à la rue.