Doorzoek volledige site
28 september 2021 | MICHEL CHARLIER

En construction comme en bière, il faut faire attention à l’embouteillage

Illustratie | BSolutions
Illustratie | BSolutions
Illustratie | BSolutions
Illustratie | BSolutions
Illustratie | BSolutions

A la demande de Chimay Patrimoine, le Bureau d'ingénierie et d'architecture BSolutions a conçu une nouvelle ligne d'embouteillage pour les Bières de Chimay, à Baileux. D'une architecture simple - il s'agit d'un hall industriel - ce projet s'est signalé par le défi de son phasage, l'absence de système de chauffage, l'attention à une ventilation importante et le travail avec de petites entreprises locales.

 

« La demande initiale du projet portait sur la construction d’un hall industriel de 4000m² destiné à recevoir la nouvelle ligne d’embouteillage de la Brasserie de Chimay », explique Matthieu Van Heirreweghe, Division Manager chez BSolutions. « Le bâtiment est de type industriel avec un soubassement en béton, une ossature 100% béton, des façades métalliques double peau et une toiture sur bac acier avec membrane PVC claire pour limiter les risques de surchauffe. L’objectif étant de faire un bâtiment d’une architecture simple et s’intégrant dans le cadre bâti existant dont il reprend les codes principaux. Celui-ci est en lien direct avec le hall contenant l’ancienne ligne et qui sera réaffecté en zone de fermentation des bières et avec une grande cour de manœuvre permettant l’acheminement des éléments nécessaires au bon fonctionnement de la ligne d’embouteillage (bouteilles neuves, bouteilles consignées, casiers,…). »

Les défis du projet

Il était capital pour la brasserie d'assurer la continuité de la production pendant la construction du nouveau bâtiment, venant s’implanter à coté du bâtiment contenant la ligne d'embouteillage. Il a donc fallu revoir les flux et l’implantation de plusieurs fonctions annexes à la ligne d’embouteillage en elle-même. Matthieu Van Heirreweghe : « Il y a eu tour à tour, la création d’une nouvelle voirie périphérique au site, d’une nouvelle cour de stockage, la démolition de l’ancienne voirie et cour de stockage, la construction du nouveau hall, l’acheminement et le montage de la nouvelle ligne d’embouteillage, la mise en service de celle-ci et c'est seulement après coup que le démontage de l’ancienne ligne a pu être envisagé. »

Chauffage et ventilation

Le process produisant de la chaleur et de la vapeur, aucun système de chauffage n’a dû être installé. Mais il a par contre été nécessaire de placer des grilles en façade et en toiture, entre les panneaux photovoltaïques, afin de pouvoir créer une ventilation importante du bâtiment.

Appel à des entreprises locales

Matthieu Van Heirreweghe souligne également la parfaite entente entre les partenaires du projet : « L’anticipation de la réalisation de ce projet et la possibilité de maintenir l'ancienne ligne jusqu’à l’achèvement de celui-ci a permis, bien que dans un laps de temps défini et réduit au maximum, de gérer le projet sereinement et dans un climat constructif avec l’ensemble des partenaires. » Notons à ce sujet que le maître d'ouvrage, les moines Trappistes de Chimay, a souhaité que des entreprises locales soient impliquées dans ce projet. On a donc fait appel à Ramaekers pour le gros-oeuvre, René Pirlot & fils pour les abords et à IME pour l'électricité.