Doorzoek volledige site
01 oktober 2021 | LIESBETH VERHULST

BOB361 architects conçoit une nouvelle école et des maisons passives en plein cœur de Bruxelles

Illustratie | bob361 architects
Illustratie | bob361 architects
Illustratie | bob361 architects
Illustratie | bob361 architects

La construction d'une nouvelle école fondamentale néerlandophone de 240 élèves vient de commencer dans la Rue de la Senne à Bruxelles. La conception de BOB361 architects se concentre sur l'expérience de vie et sur la durabilité, en habillant le contour du site de panneaux en fibres de coco sur lesquels peuvent pousser, entre autres, des plantes indigènes. À côté de l'école, on construira 15 maisons passives, qui seront gérées par la Régie foncière de la ville de Bruxelles.

Le nouveau bâtiment ne servira pas seulement d'école car les classes seront également utilisées au maximum pour des activités périscolaires et extrascolaires, notamment comme bibliothèque et salle de gymnastique.

Le grand défi du projet a été d'intégrer un vaste programme sur un site limité et de rationaliser les différents groupes d'utilisateurs : résidents des appartements, élèves, parents, personnel de l'école et utilisateurs de l'infrastructure périscolaire. Le bâtiment étant situé en plein centre-ville (dense) de Bruxelles, l'acoustique et la participation du voisinage étaient donc importantes.

Jeu de niveaux et de pentes

L'école est située dans la zone intérieure et au rez-de-chaussée de la Rue de la Senne. Ce rez-de-chaussée est maintenu aussi transparent que possible afin d'impliquer au maximum le voisinage dans l'école. Les appartements sont situés aux étages supérieurs, avec des terrasses à double hauteur. La conception joue avec les niveaux et les pentes, créant des zones séparées pour l'école primaire et l'école maternelle avec des relations pertinentes entre les différents niveaux.

Expérience de vie

La conception s'articule également autour de l'expérience de vie des (futurs) utilisateurs : relations ludiques entre les espaces intérieurs et extérieurs, lumière naturelle abondante grâce à l'installation de volumes autoportants, classes pouvant être agencées de manière flexible, zones de circulation en tant qu'espaces libres et dynamiques au lieu de couloirs statiques classiques, et acoustique agréable tant à l'intérieur que sur l'aire de jeu grâce à l'utilisation de panneaux en fibres de coco absorbants.

Une école durable

Les mêmes panneaux seront pourvus d'espèces végétales indigènes afin d'accroître la biodiversité sur le site. Le sol de l'aire de jeux sera recouvert de caoutchouc perméable, ce qui est idéal à la fois pour la gestion de l'eau du site et pour l'acoustique. Les façades de l'école seront revêtues d'un bois durable. Lors d'un éventuel démantèlement, de nombreux matériaux tels que la menuiserie et les briques pourront être récupérés pour être réutilisés dans d'autres projets.

En plus de la durabilité architecturale qui s'exprime dans la flexibilité du bâtiment et la possibilité d'une utilisation après les heures d'école, une attention est également accordée aux aspects techniques de la durabilité. Les maisons et l'école sont très bien isolées et équipées de pare-soleil. Des panneaux solaires seront installés sur les toits de l'école et des maisons. Le refroidissement nocturne est assuré par l'ouverture automatique des fenêtres. Les centrales de traitement d'air seront équipées d'une roue thermique pour la récupération de la chaleur et de l'humidité, et la ventilation sera pilotée à la demande (sur la base de la mesure du CO2) afin de maintenir la consommation d'énergie auxiliaire aussi faible que possible.