Doorzoek volledige site
09 november 2021 | MICHEL CHARLIER

A Liège, Altiplan°architects et maîtres d'ouvrage ont vu les choses en Grand (Poste)

Illustratie | Altiplan Architects scrl
Illustratie | Georges De Kinder
Illustratie | Georges De Kinder
Illustratie | Georges De Kinder
Illustratie | Georges De Kinder
Illustratie | Georges De Kinder

Altiplan°architects a conçu la rénovation-extension de la Grand Poste de Liège, un bâtiment néo-gothique emblématique, aux façades de style Troubadour et à la toiture classées, situé à deux pas du centre historique et de la Meuse. Une restauration fine, dynamique et très 'design' telle que souhaitée par les maîtres d'ouvrage, BPI Real Estate et Noshaq. 

 

 

Les quais longeant la Meuse et le quartier Cathédrale sont en pleine mutation et revivifient la Cité Ardente. Nous vous en parlions d'ailleurs pas plus tard que la semaine dernière avec le projet Nagelmackers d'Olivier Fourneau. A deux pas de là, l'emblématique Grand Poste, située au pied de la Passerelle menant au quartier d'Outremeuse, attendait sa réaffectation depuis 2003, date à laquelle les postiers l'avaient désertée pour aller travailler dans des lieux certes moins prestigieux patrimonialement parlant, mais plus efficaces à différents points de vue, notamment énergétiques. 

Cohabitation de l'ancien et du moderne

Inaugurée en 1901, la Grand Poste, dessinée par l’architecte Jamar, renaît donc 120 ans plus tard et devient le 'Totem du district créatif' de Liège. Ce projet associe une programmation très diversifiée au sein d’une bâtisse qui occupe une place pivot dans la ville. Une bâtisse quelque peu anachronique dans son environnement, les architectes de la fin du 19e siècle ayant souhaité, à travers le style néo-gothique de type 'troubadour', rendre hommage au Palais des Princes-Evêques trônant au centre de Liège.

« Constructivement, le projet a intégré la contrainte d’une enveloppe classée ne permettant pas d’accès par les toitures ou de vastes baies de façade : les bétons sont coulés en place, le nouveau plancher de la salle des guichets est une structure mixte acier, pour les poutres et colonnes et bois pour les hourdis de grande portée, » ajoutent les architectes. « Le projet offre en outre une grande flexibilité d’usage pour ses occupants ou des acteurs extérieurs souhaitant y organiser évènements, projections, réceptions dans le foyer ou sur le rooftop desservi par un espace convivial. »

La maitrise spatiale organisée par les équipes d’Altiplan°architects est complétée d’une mise en scène par les architectes d’intérieur de Twodesigners qui ont fait la part belle aux allusions au monde postal des origines du lieu.

Un nouveau public

Désormais, ce ne sont plus les facteurs et les clients venant acheter des timbres ou 'toucher leur pension' qui se presseront dans les halls coiffés de verrières de la Grand Poste, mais bien des travailleurs en recherche d'espaces de coworking (dans l'ancienne salle des guichets), des créateurs de start-ups à la recherche d'un accompagnement personnalisé, des affamés et assoiffés de tous poils (qui trouveront leur bonheur dans un food market et une brasserie artisanale) et des étudiantes et étudiants du 'campus média' de l'Université de Liège (venus suivre des cours ou travailler dans des studios télé et radio 'dernière génération'). « Au sein de cet écrin historique, l’assemblage de ces divers usages a requis une très haute technicité, permettant par exemple de placer une l’embouteilleuse à côté d’un studio de télévision, sous le niveau moyen de la Meuse », précisent les architectes.

L'extension prévue, à réaliser sur la parcelle attenante à la Grand Poste, permettra également la venue d'autres acteurs médias (la télévision locale RTC entre autres) et créatifs, afin de compléter l'écosystème.